La Dépêche

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
La Dépêche
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne régionale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_D_C_050802.html
Texte:
SAUVETERRE LA MANIFESTATION A REMPORTÉ UN FRANC SUCCÈS Le livre va rester ouvert Le coeur de la bastide sauveterrate a accueilli , tout hier , la deuxième édition de la journée du livre . Une bonne trentaine d' auteurs , éditeurs , illustrateurs , et autres bouquinistes avaient investi la très élégante place aux arcades pour reconduire l' événement organisé l' année passée par les éditions de La Bastide , qui ont disparu depuis . « Cette manifestation est l' occasion de créer une émulation dans le village , explique Martine Ravel , directrice de l' office de tourisme . Le cadre superbe ravit les gens qui viennent de l' extérieur . Cette journée leur permet de faire connaissance avec l' Aveyron au travers des livres proposés » . En provenance du Tarn-et-Garonne , Hélène Caldouin , plus connu sous son pseudonyme d' écrivain Amalthée , a profité de l' occasion pour présenter les trois livres dont elle est l' auteur : « Les gens comme moi qui souhaitent écrire des choses originales n' ont pas forcément beaucoup de moyens pour faire connaître leurs oeuvres . Je suis pour que tous les genres de littérature atteignent le public . Ces foires aux livres sont les seules et rares occasions pour les auteurs de vendre leur création » . ATELIER RELIURE Mais l' écriture et l' édition n' étaient pas les seules représentées sur la place de Sauveterre-de-Rouergue . Le centre d' aide par le travail ( CAT ) de Sainte-Marie , localisé à Bel-Air , était venu présenter son atelier de reliure . L' activité de cette branche du CAT est minutieuse et réservée à des travailleurs patients et soucieux du travail bien fait . La restauration des livres , anciens et nouveaux , consiste en la solidification et l' habillage du livre . « C' est un travail de longue haleine , précise Danielle Viguier , monitrice au CAP . Il faut refaire les coutures , mettre une couverture , repasser les pages froissées ... La reliure d' un livre nécessite pas moins de soixante étapes , soit quatre jours en comptant les pauses de séchage . Les gens nous amènent des bouquins de toutes sortes , des dictionnaires , qui sont dans des états plus ou moins bons . On répare même des registres d' état civil . Les prix sont variables suivant la qualité de la restauration et de la taille de l' ouvrage » . La deuxième édition s' est donc montrée encore très pédagogique , mais aussi caritative , à l' image de la présence d' « Une école en Honduras » , association qui vendait les livres de Gaston Camboulives pour financer la construction d' établissements scolaires dans ce pays d' Amérique centrale .