La Dépêche

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Filename:
La Dépêche
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Annotation tiers:
Annotation automatique
Annotation status:
automatique
Type:
presse écrite
Text type:
presse quotidienne régionale
Modality:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_D_C_060103.html
Text:
TOULOUSE - DANSE SA CRÉATION « BLACK SPRING » EST PRÉSENTÉE À NEW-YORK , MAIS LE CHORÉGRAPHE N' A TOUJOURS PAS LES MOYENS DE TRAVAILLER À TOULOUSE , SA VILLE D' ADOPTION Heddy Maalem , la conquête d' un chorégraphe « Un jour où l' autre , les choses changeront . J' en suis sûr . Je n' ai pas encore les moyens de travailler dans la ville où j' ai posé mes valises , mais je sens maintenant une volonté plus forte de me soutenir » . Ce week-end , Heddy Maalem luttait contre la grippe , mais ni les virus , ni l' absence suffisante d' équipements pour créer à Toulouse , n' entament la combativité du chorégraphe . En matière de ténacité , celui ci a été à bonne école . L' enfant des Aurès a longtemps pratiqué la boxe et l' aïkido avant de se consacrer à la danse . Et les années passées dans les Corbières , auprès d' un père algérien et d' une mère française , ont forgé son caractère . Mais il arrive qu' Heddy Maalem se lasse de « se catapulter sans cesse ailleurs pour disposer de bonnes conditions » . Lui qui a tant rêver de « réconcilier le Maghreb et la France , en installant la Méditerranée au bord de la Garonne » , et sa compagnie à Toulouse en 1990 . Une fois de plus , faute d' infrastructures satisfaisantes , sa dernière création « L' ordre de la Bataille » , a été peaufinée dans le Nord de la France et non dans le Midi . Le chorégraphe et ses danseurs ont trouvé en novembre , une terre d' accueil à la Ferme du Buisson , scène nationale de Marne Et c' est pour ça que son nouveau spectacle « L' ordre de la bataille » a été interprété à Paris ( et à Maubeuge ) il y a quelques semaines et qu' il sera seulement au TNT , à la mi-janvier . AMOUR ET GUERRE Cependant , Heddy Maalem a des raisons de croire à sa bonne étoile . Sa précédente création « Black-Spring » ( une pièce dansée qui est devenue un film ) a été présentée en novembre sur la chaîne Arté et « la presse s' en est faite plusieurs fois l' écho » . Autre encouragement , voire reconnaissance , « Black Spring » est aujourd'hui à l' affiche d' un festival New-Yorkais . La Ville rose est une ville « dure avec les artistes » et « une ville qui n' est pas à la hauteur de la mégapole qu' elle est devenue » , observe avec sévérité Heddy Maalem en ajoutant pragmatique : « Alors je mène ma barque » . Entre Toulouse et lui , c' est « Je t' aime , moi non plus » . Un tiraillement , source d' inspiration . « Dans « L' ordre de la bataille » une catastrophe est sur le point de se dérouler ou s' est déjà produite . J' essaie de montrer ce qu' il y a de semblables dans les gestes de la guerre et de l' amour » , explique le chorégraphe qui connaît aussi le doute . « Quelle route suivre , parmi les voies tracées ? » , s' interroge -t-il . « L' Ordre de la bataille » création de la compagnie Heddy Maalem , le mercredi 15 , le jeudi 16 janvier à 19h30 , et le vendredi 17 janvier à 14h , au TNT . Tel : 05.34.45 . 05.20 .