La Dépêche

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Filename:
La Dépêche
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Annotation tiers:
Annotation automatique
Annotation status:
automatique
Type:
presse écrite
Text type:
presse quotidienne régionale
Modality:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_D_C_120503.html
Text:
CANNES - LE « REMAKE » DU FILM DE CHRISTIAN-JAQUE SERA PRÉSENTÉ EN OUVERTURE DU FESTIVAL « Fanfan la Tulipe » s' apprête à défier « Matrix » Le rideau du 56e Festival de Cannes se lèvera sur un duel France- Etats-Unis , qui dans la foulée se poursuivra sur les écrans de l' Hexagone . « Fanfan la Tulipe » , le tenant tricolore qui sort mercredi , dégaine le premier . Dès le lendemain , « Matrix Reloaded » défendra les couleurs de la bannière étoilée . Une opposition de deux cinémas , de deux styles : Fanfan contre Neo , une légende populaire française contre une trilogie cyber-philosophico-futuriste , une production du studio EuropaCorp de Luc Besson contre une production de Warner Bros , l' habit XVIIIe contre le long manteau noir . Le « remake » du classique de Christian-Jaque , comédie romanesque d' amour et d' aventures réalisée par Gérard Krawczyk et emmenée par Vincent Perez et Penelope Cruz , sort le 14 mai dans plus de 600 salles . La deuxième partie de la trilogie « Matrix » , des frères Larry et Andy Wachowski , avec Keanu Reeves , Carrie-Anne Moss et Monica Bellucci , sera sur les écrans le 16 mai dans pas moins de 700 salles . Présenté en 1952 à Cannes , « Fanfan la Tulipe » , avec Gérard Philipe et Gina Lollobrigida , avait obtenu le grand prix de la mise en scène . Le « remake » , présenté hors compétition , n' a jusqu'alors été montré qu' à une poignée de journalistes . La comédie pétillante de Christian-Jaque avait attiré à l' époque plus de 6 , 7 millions de spectateurs . Quant à la version 2003 , le public jugera sur pièce en même temps que les festivaliers . Si l' on en croit le producteur Michel Feller , « Fanfan la Tulipe » est « un cocktail léger et frais . Sans trahir le film de Christian-Jaque , nous voulions l' adapter à notre époque » . Gérard Krawczyk , réalisateur de « Wasabi » et « Taxi » , était « l' homme de la situation » . Pour échapper à un mariage forcé , Fanfan , jeune et charmant aventurier , s' engage dans l' armée de Louis XV ( Didier Bourdon ) . Pour le pousser à s' enrôler , Adeline , la fille du sergent recruteur , lui prédit un destin incroyable sous les drapeaux : la fille du Roi lui est destinée . En route pour son campement , le preux chevalier met en déroute une horde de brigands qui attaquaient un carrosse royal , dont les passagers ne sont autres que Madame de Pompadour ( Hélène de Fougerolles ) et Henriette , la fille du souverain . Les prédictions d' Adeline semblent se réaliser mais le destin a bien des tours dans son sac . Vincent Perez , vu dans « Le Bossu » et « La Reine Margot » , est un familier de l' escrime et de l' équitation . Pour les besoins de « Fanfan » , il s' est aussi formé aux arts du cirque . Au lieu des crissements de pneus , de la tôle froissée et des explosions pyrotechniques de « Taxi » , on a des cavalcades , des combats au sabre , des duels sur un toit ... Selon Gérard Krawczyk , il n' y a « pas de figures sorties d' un film de Hong Kong mais des bagarres à la française , faites main par les acteurs eux-mêmes : de la cuisine de terroir élaborée uniquement avec de bons produits . Très peu de trucages numériques . Place aux comédiens et au spectacle » .