La Dépêche

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
La Dépêche
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne régionale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_D_C_200303.html
Texte:
ALBI ( 81 ) - MUSEE LAUTREC : VISITE GUIDÉE DES TRAVAUX DU PALAIS DE LA BERBIE « Les pierres autant mises en valeur que les oeuvres » Vu de l' extérieur , le palais de la Berbie n' a rien perdu de son panache . Seuls éléments visibles des travaux , la grue bien sûr , la palissade quai Choiseul qui cache l' accès au chantier et , depuis peu , l' escalier métallique le long de la tour Mage . Mais à l' intérieur , c' est une toute autre histoire . Une histoire que sont venus raconter les architectes Fabrice Mazaud et Patrice Calvel au maire d' Albi Philippe Bonnecarrère , à des élus municipaux ainsi qu' à la presse . Le premier , du cabinet Dubois et associés , est chargé de la refonte complète de la muséographie du palais de la Berbie . Le second est l' architecte en chef des monuments historiques de France . « FAIRE RESSORTIR LA TYPICITE DE CHAQUE PIECE » Donc , hier à 11 heures , rendez -vous est donné devant cette fameuse palissade quai Choiseul . Badge et casque obligatoires . Le mot d' ordre , « rester groupé » . Arrivés sur la terrasse de Bernis , Patrice Calvel et Fabrice Mazaud prennent la parole à tour de rôle , « le palais de la Berbie a été construit au 13e siècle , juste avant la cathédrale Sainte-Cécile . Il fait office de musée depuis un peu plus de cent ans » . La présentation des lieux se poursuit et au passage l' on apprend que les quatre tours massives du donjon saint Michel forment une particularité quasiment unique en Europe . Parce qu' il s' agissait justement d' une forteresse , Richelieu au 17e siècle avait entrepris de la démolir . Et ainsi va l' histoire . Ne pas sous estimer non plus la folie des grandeurs de quelques architectes du 19e siècle qui entreprirent d' embellire le monument en cachant certaines façades jugées trop moyenâgeuses . Heureusement , telle n' est pas l' ambition de ce chantier . Au contraire , « ces travaux feront ressortir la typicité de chacune des pièces . La salle Choiseul , futur hall d' accueil du musée , est un véritable millefeuille de toutes les périodes traversées par le palais . Les autres salles sont le reflet d' un moment de l' histoire plus précis » . Dans l' une d' elle , encore inconnue du public , il a été émouvant de découvrir un chantier du 13e siècle resté inachevé . « Cela témoigne de la présence des hommes dans l' histoire de la construction d' un édifice » . La pièce restera donc en l' état et recevra même des oeuvres de Toulouse-Lautrec . Ainsi , le musée restructuré permettra de découvrir tout autant la peinture que le monument . « Les travaux , qui sont très lourds , ne laisseront aucune trace . Certains passages dans les murs , créés spécialement pour la visite du musée , pourront même être refermés . Rien ne sera irréversible » . Ce chantier est un spectacle à lui tout seul . C' est d' ailleurs pourquoi , la direction du musée à pris l' initiative de le photographier régulièrement aussi bien sous un aspect technique qu' artistique .