La Dépêche

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
La Dépêche
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne régionale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_D_C_260902.html
Texte:
CARCASSONNE ( 11 ) - CULTURE SUITE À L' INTERVIEW DE L' ADJOINTE , LA POLÉMIQUE ENFLE Thierry Almon écrit à Claudine Desbordes Mis en cause par Claudine Desbordes lors de l' interview qu' elle a accordée à « La Dépêche du Midi » , Thierry Almon , comédien et metteur en scène , a lui aussi réagi aux propos de l' adjointe à la culture : « J' ai pris garde , depuis deux ans , d' éviter d' alimenter la polémique politico-culturelle que j' ai bien involontairement déclenchée et qui ressurgit çà et là , au gré de l' actualité . Afin , une fois pour toutes , d' en finir sur le fond de cette affaire , je vous rappelle que je suis un citoyen libre , jouissant de mes droits civiques , que je vote pour qui je veux , que je n' ai pas à justifier de mes choix , que l' attitude municipale dans cette affaire me conforte dans mes positions , que je ne regrette rien et que tout cela procède d' un droit fondamental à la liberté de pensée et d' expression . Droit dont j' use et qui , je vous le rappelle , est inscrit dans la Constitution de notre République depuis la fin du XVIIIe siècle . » Au sujet de Terre d' histoire , je ne m' étendrai pas tant cette affaire est lamentable . Je laisse le soin aux responsables de cette association de réagir s' ils le souhaitent . Je dirai seulement que je trouve parfaitement minable d' avoir évincé une association de 120 personnes pour une querelle d' individus . Les adhérents n' étaient pour rien dans mes prises de position politiques et je peux vous dire qu' ils sont ulcérés de ce qui s' est passé . Vous venez de vous faire 120 amis , 600 à 700 avec les familles et les alliés , c' est-à-dire 600 à 700 électeurs ... C' est finement joué . UN PEU D' HISTOIRE J' en arrive maintenant aux propos désobligeants que vous avez cru bon de tenir lors de votre interview publiée dans « La Dépêche du Midi » , le 19 septembre dernier . Vous avez eu la bonne idée de citer Le Grand Roque , mais au fait , Madame , connaissez -vous Le Grand Roque ? Je ne crois pas que vous ayez jamais eu affaire à nous ou que nous ayons eu le plaisir de vous accueillir à nos spectacles , à nos stages ou à nos séances de répétition . Les gentils bénévoles qui ne pensent qu' à s' amuser l' été , au Grand Roque , se sont vu confier à cinq reprises les soirées d' ouverture du festival , de 1994 à 1998 . Ces mêmes bénévoles ont fait lever par trois fois le Grand-Théâtre archicomble . Montrez -moi que vous savez le faire ... Les acteurs du Grand Roque ont été pour certains des acteurs de haut vol qui travaillent d' ailleurs beaucoup , aujourd'hui , avec des Centres dramatiques nationaux . Je vous souhaite d' être une enseignante aussi confirmée que certains de nos acteurs . Quant aux bénévoles-qui-s'amusent -l'été , je vous rappelle qu' ils vous ont sauvée du ridicule lors de la soirée du 31 décembre 1999 dite du Millenium ( vous voyez qu' à Terre d' histoire on ne s' amuse pas que l' été ... ) . » En effet , pendant que vous étiez confortablement installée devant votre dinde , bien au chaud , eux étaient dans la rue à moitié nus , sous une pluie glacée pendant quatre heures . Tout cela afin que les télévisions puissent donner une image plus festive et dynamique de la ville ... C' est vrai que faire le clown dans la rue sous la pluie en hiver , c' est amusant . En guise d' étrennes , eux n' ont récolté que toux et angines . « GENTILS BENEVOLES » ET « MECHANTS BENEVOLES » » On nous annonçait 500.000 spectateurs ce soir -là , on en a eu 10.000 , c' est sans doute de la même source que vous avancez le chiffre de 50.000 spectateurs dont vous parlez dans votre folklorique analyse des Coups de théâtre ... » Je note par ailleurs la connotation parfaitement péjorative que vous semblez donner au terme de bénévole ( donc amateur ) . Je pense pour ma part qu' à une époque où l' on ne donne rien pour rien , les bénévoles forcent le respect et méritent toute notre attention et notre admiration . Accepteriez -vous d' être une élue bénévole ? Je découvre dans vos propos que nous avons à Carcassonne deux sortes de bénévoles : il y a les gentils bénévoles qui travaillent et collaborent à votre projet . Ils sont brillants et vont devenir , grâce et sous la houlette de la MJC , des acteurs professionnels . Permettez ... Je pose mon stylo une minute pour m' esclaffer franchement . Pour votre information , il faut dix ans pour faire un acteur professionnel en travaillant quotidiennement . Et puis nous avons les méchants bénévoles , qui ne soutiennent pas votre projet , refusent de se laisser manipuler et qui , eux , sont médiocres et ne deviendront jamais rien , bien sûr . Nous verrons ... » Pour finir , je constate , à la lecture de votre bilan , que vous êtes une sommité de l' autosatisfaction et que , comme dirait Pangloss : Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes . Tous ces réflexions et commentaires m' ont été faits par les adhérents de l' association . J' ai tenté d' expliquer que tout cela n' avait pas beaucoup d' importance mais ils ont souhaité que je sois leur porte-parole . Je vais quand même vous donner mon sentiment personnel qui , bien sûr , n' engage que moi : je me passe de votre considération et ce que vous pourriez avoir à penser de mon travail ne m' intéresse pas. »