La Dépêche

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
La Dépêche
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne régionale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_D_C_280802.html
Texte:
FEUILLETON - LA DIFFUSION DU TÉLÉFILM A COMMENCÉ , LES COMMENTAIRES VONT BON TRAIN Les Toulousains jugent Garonne Pierre , 50 ans , employé dans un service d' urbanisme tourne sept fois la langue dans sa bouche avant de déclarer prudemment : « Si je devais mettre une note , je dirai 12 sur 20 . Moyen , quoi ! » Hier soir , Pierre n' a pas allumé son poste de télévision pour suivre le deuxième épisode du feuilleton Garonne : « J' avais autre chose à faire » . En revanche lundi , à 20 h 55 , ce téléspectateur toulousain était au rendez -vous . « J' ai trouvé l' épisode sympa mais un peu brouillon . On a du mal à comprendre où ils veulent en venir » , observe Pierre . Il poursuit : « L' histoire est confuse mais les acteurs eux sont bien . Surtout Pierre Vaneck Vaneck et la petite blonde , Laure Marsac . L' agriculteur aussi n' est pas mal. » Au même endroit , devant un supermarché du boulevard Lascrosses , Andrée , 55 ans , toulousaine et prof de gestion , est restée sur sa faim comme lui : « D' abord , ils ont l' accent parisien . Ce sont des rapportés comme on dit ici . Je m' attendais à trouver davantage de couleur locale. » Andrée n' a pas été non plus convaincue par le nom de l' affluent de la Garonne « l' Aigue » . « On se demande d' où il sort ce nom et quel rapport avec la région » , dit -elle en ajoutant avec sévérité : « Laure Marsac dans le rôle de Claire Salvagnac est très désagréable . Elle est froide et puis cette manière rapide de coucher avec Luis Camarro m' a déroutée . Ça arrive trop vite » . LES SAGAS DE L' ETE Tout en faisant son repassage , l' enseignante s' est surtout intéressée aux prises de vue et celle -ci ne peut s' empêcher d' émettre un énième reproche : « Ce sont les mêmes plans du quai de la Daurade que dans le film Ma Saison préférée de Téchiné. » Cloris , 22 ans , étudiante en droit , a le profil rêvé pour apprécier Garonne : « Je suis fan de téléfilms et je ne rate jamais les sagas de l' été. » En l' occurrence en juillet , Cloris a suivi avec passion « L' Eté rouge » sur TFI , « un régal ! » Et « Garonne » alors ? « J' ai changé de chaîne au bout d' un quart d' heure » , dit -elle en expliquant : « Il y a tout pour que j' accroche , le décor de Toulouse , des acteurs que j' aime , surtout Sophie de la Rochefoucauld . Mais l' histoire est inintéressante » . Autre critique de Cloris : « On ne voit que de la brique rose . Cela ne ressemble pas à Toulouse . Il n' y a pas un seul immeuble en verre comme ici à Compans. » Pascale , employée à la direction régionale des affaires culturelles ( Drac ) a bien reconnu la cathédrale Saint-Sernin , mais elle a regretté de ne pas apercevoir la moindre image de Blagnac : « Le personnage de Luis Camarro parle de Blagnac dans le feuilleton mais on ne voit pas la ville . J' y vis depuis dix ans. » LE TOURNIQUET DU FLORIDA Plus indulgente qu' Andrée ou Cloris , Pascale , a apprécié le jeu des acteurs , même si cette histoire lui rappelle vaguement un autre scénario : « Depuis lundi j' essaie de retrouver le feuilleton en question . J' ai vraiment une impression de déjà vu » . Ce n' est pas l' avis de Philippe Douste-Blazy . Lundi soir , le maire de Toulouse a vu le feuilleton en famille , et il le considère comme « très réussi » . Très élogieux , il déclare : « Il honore notre ville » . Philippe Douste-Blazy trouve aussi Laure Marsac « exceptionnelle » . Danièle , une jeune mère de famille n' a pas autant apprécié . Elle a en fait une seule question en tête : « Est -ce qu' il y a un tourniquet au Florida ? » Le célèbre bistrot de la place du Capitole a servi de décor pour plusieurs scènes du téléfilm , entre autre la scène où Yacine ( Chad Chenouga ) Julien ( Philippe Lefebvre ) fêtent la naissance d' un enfant et se poursuivent dans le tourniquet . Monique Denat , qui tient la caisse au Florida , ( la belle soeur du patron ) , ne se souvient pas s' il y en a eu un dans le passé : « Le tourniquet a été posé pour les besoins du tournage . C' est un décor. » Lundi , Monique a regardé Garonne ... « manière de voir , mais j' ai pas suivi jusqu'au bout » . Les serveurs eux , s' en moquaient . Ceux qui ont participé au tournage , travaillent ailleurs depuis longtemps . Quant à la clientèle , elle avait d' autres chats à fouetter . Et d' ailleurs , au Florida , il n' y a pas la télé . Le lundi 2 septembre et le mardi 3 septembre à 20 h 55 sur France 2