La Dépêche

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
La Dépêche
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne régionale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_D_E_060702.html
Texte:
Le cimetière des éléphants Tempête sur la SPA dont les dirigeants sont mis en examen selon un scénario qui rappelle point par point celui de l' ARC . Le scandale est de même nature et de même portée . Le donateur se trouve floué sur toute la ligne . Son argent , pas toujours celui de son superflu d' ailleurs , au lieu de servir la cause des malades atteints du cancer ou celle des bêtes abandonnées , devient un objet de pouvoir et d' enrichissement personnel . Aujourd'hui les pirates portent des cravates ou des tailleurs Chanel . A tout prendre nous préférions ceux et celles qui avaient une jambe de bois . Au moins ils avaient payé de leur personne le droit d' être malhonnêtes . L' amour des bêtes est exigeant . Il veut qu' on soit désintéressé , qu' on soit patient , bref qu' on soit pleinement humain . Parce que nous avons beaucoup à nous faire pardonner sur ce chapitre . Au prétexte qu' on les a cru dénués de sensibilité et d' âme , malgré Saint-François d' Assise , et Voltaire et Buffon , le martyrologe animal vaut bien celui des humains . Dressera -t-on un jour un monument à la gloire des bêtes piégées , battues , affamées , abandonnées , aux ânes morts sous les coups , aux charmantes hulottes clouées sur les portes des granges , aux chevaux aux yeux crevés , aux chats noirs brûlés pour sorcellerie et à qui Dieu , dit -on , a imprimé une tâche blanche à hauteur du cou pour les sauver de la malédiction ? Heureusement que Darwin vint , lui qui écrivait : « On dit que parfois l' éléphant d' Asie pleure » et qui nous révéla notre ascendance animale . Il y aurait donc du primate en nous ? Sans bêtifier , ce primate -là a mal quelque part chaque fois qu' on gruge ces frères inférieurs . La SPA est pourtant une belle et vieille invention qui a traversé depuis un siècle et demi les révolutions , les guerres et les Républiques . « La belle histoire de la SPA de 1845 à nos jours » Georges Fleury . Grasset . Survivra -t-elle à l' épreuve qu' elle traverse ? Elle en a vu d' autres . On peut donc prévoir qu' il y aura toujours de bonnes et honnêtes volontés pour rallumer le flambeau . Oui , mais ... Les vieux refuges insalubres qui étaient des mouroirs à bêtes disparaissent peu à peu , les municipalités assumant les frais des translations et des modernisations . Mais demeure une opacité d' administration interne , comme nous le prouvent les affaires actuelles . Elle est renforcée par le comportement de ceux qu' on appelle du beau nom de citoyens , qui s' inventent des animaux domestiques virtuels , mais que la réalité fait fuir . Qui viennent abandonner , devant les grilles des chenils les bêtes dont ils ne veulent plus . Quant aux autres , ils ont l' âme trop sensible , ils ne franchiraient pour rien au monde les grilles d' un refuge . Bref , cette indifférence -là elle est aussi coupable . Elle encourage tous les délits . Une évidence s' impose : les associations à but non lucratif , et qui ont tellement tendance à devenir lucratives , devraient être nanties d' un conseil de surveillance .