La Dépêche

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
La Dépêche
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne régionale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_D_E_120202.html
Texte:
FRANCE - EDITORIAL . L' ACCELERATION DE CHIRAC Du Palais des papes s' est élevée la fumée blanche de la candidature de Jacques Chirac . Le Président entre donc en campagne plus tôt qu' il ne le prévoyait . Contraint par les mauvais sondages et par la pression de ses fidèles , après le retour de Didier Schuller en France et ... avant la publication du livre du juge Halphen . Autant de paramètres qui réduisaient progressivement sa fenêtre de tir et qui placent sa déclaration d' Avignon , pourtant techniquement réussie sur la forme , dans un contexte défensif . Face à Lionel Jospin qui doit , en principe s' engager officiellement à la fin du mois , le Président prend donc le risque de faire la course en tête . Mais grâce à ce coup d' accélérateur , il espère reprendre la main . Ainsi , il entend fixer lui-même le cadre et le contenu de l' affrontement afin de les imposer à son adversaire . Lorsqu' il appelle à un débat « digne et serein » , il encourage les socialistes à ne pas utiliser les affaires dans la joute présidentielle . Voeu pieux ? On verra à l' usage . En attendant , les premières déclarations du candidat Chirac laissent présager une campagne à dominante sécuritaire tempérée par un zeste de social . Restauration de l' autorité de l' Etat , de la sécurité , et renforcement de la solidarité nationale , tel devrait être son credo au cours de la bataille présidentielle . Un discours qui , aux yeux de Chirac , devrait lui permettre d' assécher le marécage des affaires qui l' entoure , car il concerne la vie quotidienne des Français . Un discours qui , en se voulant rassembleur , aurait vocation à lui conférer l' image large de père tutélaire . Un discours musclé enfin qui lui permettrait très rapidement de reconquérir une fraction de sa base électorale déjà partie rejoindre Chevènement . L' entrée en campagne de Chirac risque de faire bouger les lignes assez rapidement . D' abord , elle devrait relancer le débat avec les autres candidats de droite , comme Bayrou et Madelin , qui attendaient avec impatience l' entrée en lice de Chirac et de Jospin . Va -t-elle leur profiter ou leur nuire ? Sur l' échelle de Richter des sondages , la secousse de l' engagement de Chirac fera-t- Enfin , précipitera -t-elle la déclaration de Jospin ? A priori , le Premier ministre ne semble pas enclin à modifier son tempo . Mais sait -on jamais ? Cette campagne semble promise à de nombreux rebondissements ... Toujours est -il que Jospin a tout loisir désormais de souligner qu' il gère « la maison France » pendant que Chirac bat la campagne . Il a aussi le temps d' ajuster sa riposte aux attaques de son rival . Le lièvre Chirac laisse sur place la tortue Jospin . Mais psychologiquement , voir son adversaire être contraint de démarrer plus tôt que prévu et perdre ainsi son statut de Président , constitue un avantage pour le Premier ministre . Reste que la politique n' est pas qu' une affaire de psychologie .