La Dépêche

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
La Dépêche
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne régionale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_D_E_120903.html
Texte:
Exutoire Anna Lindh , ministre des Affaires étrangères de la Suède , faisait ses courses dans un grand magasin de Stockholm , sans garde du corps . Comme n' importe quelle citoyenne . Elle a été assassinée de quatre coups de couteau . Sa simplicité lui a été fatale . Comme la notion de « société ouverte » , en vogue dans les pays nordiques , et en vertu de laquelle les responsables politiques vaquent à leurs activités privées sans être flanqués de policiers . Depuis l' assassinat non élucidé d' Olof Palme en 1986 , seul le Premier ministre bénéficie d' une protection rapprochée en Suède . Il n' est pas rare de croiser des membres du gouvernement se promenant seuls dans la rue . Manifestement , la classe politique suédoise n' a pas besoin de participer à une émission de télé-réalité pour s' immerger dans la vie quotidienne . Hélas , elle devra désormais se montrer plus vigilante . On ignore tout des motivations de l' agresseur d' Anna Lindh . Mais à quatre jours du référendum sur l' entrée de la Suède dans la zone euro pour laquelle la ministre militait ardemment , on suppose qu' elles sont politiques . Si tel est le cas , on reste confondu devant l' énormité et la disproportion du geste par rapport à l' enjeu . D' autant que le choc émotionnel provoqué par cet assassinat risque de susciter une réaction inverse à celle escomptée par le tueur : une plus forte mobilisation populaire en faveur de la cause défendue par Anna Lindh . Les attentats politiques jalonnent l' Histoire . Mais depuis quelques années , la liste s' allonge à une fréquence de plus en plus accélérée . Et la Suède , pays qui donne une image pourtant paisible et aseptisée ( peut-être trop ? ) , n' est plus épargnée . En France , Philippe Douste-Blazy , Bertrand Delanoë , Jacques Chirac ont réussi à échapper à leurs agresseurs . Mais à Nanterre , huit élus ont trouvé la mort sous la mitraille d' un désespéré . Les responsables politiques sont devenus des exutoires . Ils cristallisent les déceptions et les rancoeurs de frustrés en mal de reconnaissance . Surexposés médiatiquement , ils assurent , bien malgré eux , un coup de projecteur macabre sur celui qui veut attenter à leurs jours . Pour le criminel , le passage à l' acte constitue un moyen de s' extraire de l' ombre , de l' anonymat . En fait , il tue pour exister . Même de manière éphémère . Au risque de mourir lui-même ou de finir sa vie en prison . Oublié .