La Dépêche

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
La Dépêche
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne régionale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_D_I_110703.html
Texte:
« LA DÉPÊCHE » EN AFGHANISTAN AVEC LE 1ER RHP Les paras tarbais à Kaboul A partir d' aujourd'hui et durant une semaine , « La Dépêche du Midi » partage le quotidien des hussards parachutistes de Tarbes engagés dans les opérations de maintien de la paix en Afghanistan . Chaque jour , notre envoyé spécial rendra compte dans nos colonnes des différentes missions de ces hommes . Le colonel Hugues Delort-Laval , leur chef de corps , inaugure cette série de reportages en présentant l' action de ses soldats sur ce théâtre d' opérations nouveau pour la France . Quelle est la raison de la présence de vos hommes sur le sol afghan ? Leurs missions sont multiples . Ils sont là-bas pour aider l' administration temporaire afghane à maintenir la sécurité de Kaboul et de ses abords . Ils assurent la surveillance de l' aéroport de cette ville ( Mazar-é-Sharif ) et , en permanence , celle de la plaine de Shamali qui s' étend sur une vingtaine de kilomètres au nord de Kaboul . Dans ce secteur , ils sont directement au contact de la population et des élus . Ils font du renseignement . C' est-à-dire qu' ils s' informent sur les problèmes d' insécurité que rencontrent les Afghans et qui pourraient , aussi , directement concerner la force internationale et les infrastructures qu' ils protègent . Leur travail est également de lutter contre le terrorisme . Comme le stipule le chapitre 7 de la charte de l' ONU , ils sont engagés pour imposer la paix . Pour y parvenir , ils peuvent utiliser le feu . Il s' agit donc d' une vraie mission de soldat . Dans le cadre de l' opération Epidote , nous formons aussi les officiers de l' armée afghane . Ce programme est supervisé par le lieutenant-colonel Connac , le chef des opérations du 1er RHP . Cette mission est -elle particulièrement difficile pour les hussards ? Oui . C' est une mission difficile et éprouvante dont ils s' acquittent très bien . Contrairement à l' Afrique , l' armée française connaît assez mal cette région . Cette opération demande de mettre en place tous nos savoir-faire . Nous profitons aussi d' Epidote pour former nos jeunes au maniement des armes . Apportez -vous un soutien à la population ? Oui . Nous faisons de l' assistance médicale gratuite et protégeons les équipes qui conduisent des actions civilo-militaires . Ces actions consistent , par exemple , à la réfection d' écoles ou de dispensaires . Il y a quelques jours , plusieurs militaires allemands sont morts , victimes d' une voiture piégée ? Ce drame a -t-il fait monter la tension d' un cran ? La situation en Afghanistan est assez tendue . Le terrorisme ( NDLR : des actes le plus souvent perpétrés par les talibans qui se réorganisent et mènent la lutte contre le pouvoir provisoire en place ) demande une vigilance de tous les instants . Le combattre est difficile car il survient n' importe où et n' importe quand . Nous n' avons pas l' initiative . Mais les hussards , et c' est leur spécialité , sont rompus à la quête de renseignements . Cela est primordial dans ce genre de lutte .