La Dépêche

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
La Dépêche
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne régionale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_D_I_160103.html
Texte:
LONDRES - AU LENDEMAIN DE LA MORT D' UN POLICIER À MANCHESTER L' un d' eux , Mirouane Benahmed , était lié au groupe de Francfort soupçonné de projeter des attentats à Strasbourg . Londres s' est engagée hier , au lendemain de la mort d' un policier à Manchester , à « redoubler » ses efforts dans la lutte antiterroriste qui semble avoir connu un coup d' accélération depuis la découverte , début janvier , de traces de ricine dans un appartement londonien . Ce décès est le premier d' un policier britannique dans des opérations antiterroristes lancées après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis par la Grande-Bretagne , souvent accusée par d' autres pays européens d' accueillir des individus liés à des activités terroristes . Londres s' est ainsi vue affublée en France du surnom de « Londonistan » . Le Premier ministre Tony Blair s' est engagé hier , devant les députés , à ce que le gouvernement « redouble » ses efforts dans la lutte antiterroriste . Stephen Oake , 40 ans , père de trois enfants , a été poignardé au moment de l' arrestation de trois hommes d' origine nord-africaine dans un appartement d' un quartier de Manchester . Quatre autres de ses collègues ont été blessés , mais leur vie n' est pas en danger , selon la police , qui a ouvert une enquête interne . Le tueur présumé du policier , 27 ans , a été maintenu en détention à Manchester . DES RENSEIGNEMENTS FRANÇAIS L' opération était liée à la découverte début janvier d' un mini-laboratoire dans un appartement du nord de Londres contenant des traces de ricine , un poison mortel . Mustapha Taleb fréquentait la mosquée « radicale » de Finsbury Park , à Londres . Cette opération semble avoir été le coup d' envoi d' une vaste offensive contre une filière terroriste qui prend ses racines en Algérie . Cette filière avait mené les policiers à Bornemouth , où cinq personnes ont été arrêtées lundi avant toutefois d' être innocentées , et à Manchester . Beaucoup d' Algériens considérés comme dangereux en France se sont réfugiés en Grande-Bretagne en 1995 , fuyant des opérations antiterroristes menées par les autorités françaises après les attentats dans les trains et le métro parisien . L' opération anti-ricine a notamment été rendue possible par des renseignements des services français . Deux des sept suspects étaient arrivés de France la semaine précédente . Plusieurs liens entre la France et la Grande-Bretagne avaient déjà été mis en exergue , notamment après l' arrestation le 16 décembre à La Courneuve , de cinq islamistes chez qui les enquêteurs devaient découvrir deux flacons contenant des substances chimiques . La Grande-Bretagne va accentuer sa lutte antiterroriste Il avait été un proche de « Toufik » , considéré comme l' ancien bras droit d' Abou Doha , chef présumé des réseaux d' Oussama Ben Laden en Europe .