La Dépêche

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
La Dépêche
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne régionale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_D_I_290903.html
Texte:
LONDRES - LE PREMIER MINISTRE BRITANNIQUE NE REGRETTE RIEN Blair : « Bien sûr , je serai candidat » Il briguera un troisième mandat ! Tony Blair l' a annoncé hier par voie de presse à l' orée d' un congrès houleux face aux militants de son New Labour . Il annonce comme thèmes de sa future campagne l' éducation et la santé . Et il défend sa politique . Affaibli par l' affaire Kelly , Tony Blair ne montre aucun signe de repentance , écartant l' idée d' un départ prématuré de Downing Street et répétant inlassablement le même discours , que ce soit sur l' Irak , les OGM ou l' euro . « Je referais exactement la même chose en Irak si c' était à refaire , je ne m' excuserai pas pour ce que nous avons fait » . Les dizaines de milliers de personnes rassemblées samedi au coeur de Londres pour une énième manifestation contre la guerre en Irak ne l' ont visiblement pas fait changer d' opinion : « Saddam Hussein avait des armes de destruction massive , même si celles -ci restent toujours introuvables et le monde est plus sûr maintenant qu' il a été délogé du pouvoir » . AUCUN REGRET Il a balayé les sondages défavorables d' une phrase : « Il faut , dit -il , laisser les enquêtes d' opinion monter et descendre , on ne peut pas faire le boulot de Premier ministre si on doit le faire en fonction des sondages quotidiens ... Quand vous vous présentez à un mandat , c' est pour l' exercer jusqu'à son terme » . Ce terme , précisément , n' est pas connu puisque le Premier ministre peut choisir la date qui lui convient entre juin 2005 et juin 2006 . Les sondages , d' ici là , peuvent en effet évoluer . Selon l' institut YouGovseuls , 30 % des électeurs britanniques ont aujourd'hui l' intention de voter travailliste , le Labour se retrouvant à trois points des conservateurs , au coude à coude avec les libéraux démocrates qui émergent réellement dans la vie politique britannique avec un programme très à gauche . Il ne perturbe pas Tony Blair , qui répète inlassablement un discours désormais bien rodé , au risque de provoquer son propre électorat . Sur la question très sensible des aliments génétiquement modifiés , il demande aux Britanniques d' écouter le monde scientifique : « Ils assurent que la génétique sera la technologie innovante de la première moitié du XXIe siècle » . Idem sur la monnaie unique européenne : malgré une opinion publique majoritairement opposée à l' euro Blair refuse d' écarter l' hypothèse d' un referendum : « Il faut garder cette option ouverte . Je ne vois aucune raison , malgré ce qui s' est passé en Suède , d' écarter quoi que ce soit. » . Aujourd'hui âgé de 51 ans , Tony Blair campe sur ses certitudes . Demain , en prenant la parole devant les militants de son parti , il devra convaincre .