La Dépêche

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
La Dépêche
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne régionale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_D_N_041203.html
Texte:
France . INTEMPÉRIES . DE FORTES PLUIES SE SONT ABATTUES SUR L' HÉRAULT . LES CRUES DU RHÔNE ONT ATTEINT DES RECORDS . DE NOMBREUX VILLAGES SITUÉS À PROXIMITÉ DES DIGUES ONT ÉTÉ ÉVACUÉS . LA SITUATION DEVRAIT S' AMÉLIORER AUJOURD'HUI . Sud : le ciel est tombé L' inquiétude a viré à l' angoisse , hier , en Camargue , lorsque le Rhône a atteint le niveau record de 12 000 m3 / s à Beaucaire . Les rondes de surveillance sur les digues se sont intensifiées . Et les mesures d' évacuation des populations se son succédées . C' est d' abord à Fourques que les 2 600 habitants ont été priés de quitter leurs maisons . En fin d' après-midi , une digue sur le petit-Rhône a cédé . Dans le même temps , la mairie de Beaucaire , après avoir fait évacuer les 200 villas les plus exposées , a décidé de vider le quartier St-Joseph , puis le centre historique de ses voitures . Près de 5 000 personnes sont parties en quelques heures . A Aramon , le même processus de précaution a été orchestré alors que les vagues du Rhône léchaient les crêtes de la digue nouvellement édifiée quelques mois après les terribles inondations qui avaient fait 5 morts et sinistré près de 200 familles , le 9 septembre 2002 . Au nord , l' évacuation préventive de Codolet a pris des allures de retraite en pleine nuit . « J' ai une seconde fois tout perdu . Je vivais encore dans un mobil-home . Je venais juste de poser les prises électriques dans ma maison où tout avait été refait après les graves inondations de septembre 2002 » , constate avec amertume Yves Stil . Plusieurs villes de la confluence sont noyées dans deux à trois mètres d' eau sans grande perspective d' amélioration d' ici plusieurs jours . Des centaines de routes du Gard mais aussi de l' Hérault sont restées fermées à la circulation . Le trafic SNCF était aussi fortement pertubé . Près de Montpellier , les villes de Lattes , Mauguio , Lunel sont restées pratiquement inaccessibles pendant toute la journée . « Pour la première fois , l' eau est arrivée dans mon salon . Et , elle continue encore de monter . Le plus impressionnant , c' est le silence » , explique Elisabeth dans sa maison des Cabanes de l' Arnel , à Palavas-Les Flots . « Je demande aux gens de ne pas quitter Montpellier ce soir , de ne pas chercher à rentrer dans les villages alentour qui , de toutes les façons , restent inaccessibles » , a indiqué Georges Frêche , le maire de Montpellier , au terme d' un journée particulièrement difficile marquée par plusieurs centaines d' évacuations , le blocage des trains et l es coupures téléphoniques . Des centres d' accueil ont été organisés dans les gymnases de la ville et au Zénith de Montpellier . Hier en fin de journée , l' alerte rouge a été levée dans ce département . Et plus de 10000 personnes ont été évacuées dans l' ensemble des départements touchés .