La Dépêche

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
La Dépêche
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne régionale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_D_N_201003.html
Texte:
France . POLÉMIQUE - LE PRÉSIDENT FRANÇAIS PRIS À PARTIE PAR LA PRESSE ET LES DIRIGEANTS DE L' ÉTAT HÉBREU Antisémitisme : Israël attaque Jacques Chirac Le moins que l' on puisse dire est que la charge est lourde : hier , le quotidien israélien Maariv donnait en « une » une photo de Jacques Chirac , flanquée du titre « Le visage de l' antisémitisme de la France » et d' un éditorial virulent intitulé « Le collaborateur » . Cette nouvelle polémique entre la France et Israël déclenchée à la suite de l' attitude prêtée au Président français face aux propos jugés antisémites du Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad reflète le climat d' extrême suspicion entre les deux pays . Ces rapports tendus ont déjà provoqué par le passé de nombreux incidents diplomatiques , la France étant perçu par la plupart des responsables israéliens comme « pro-arabe » et systématiquement anti-israélienne . Cette fois -ci , le ministre israélien des Affaires étrangères Sylvan Shalom s' en est pris en termes fort peu diplomatiques à M. Chirac , qui aurait selon lui empêché l' Union européenne de condamner des propos jugés antisémites tenus récemment par le Premier ministre malaisien . « C' est une honte qu' un pays comme la France , un pays important , fasse preuve de la moindre compréhension ou acceptation des remarques antisémites du Mahathir Mohamad » , a affirmé le ministère israélien des Affaires étrangères dans un communiqué officiel . M. Chirac est accusé d' avoir bloqué une résolution de l' UE condamnant les propos de M. Mahathir qui avait proclamé lors de l' ouverture , jeudi , du sommet de l' Organisation de la conférence islamique en Malaisie que « les juifs dirigent le monde » . Mais les porte-parole de l' Élysée et du Haut représentant de l' UE pour la politique étrangère Javier Solana ont catégoriquement démenti ces allégations . Toutefois , dans la soirée , sur LCI , l' ambassadeur d' Israël à Paris , s' est voulu apaisant . « On connaît bien les positions de M. Chirac , on ne peut pas l' accuser d' antisémitisme ou de racisme » , a dit Nassim Zvili . Pour lui , il y a « malentendu » et le Président français ne peut être suspecté d' avoir essayé de « torpiller une décision de l' UE » . Le dernier incident en date remonte à la fin août lorsqu' un quotidien israélien avait affirmé que l' ambassadeur de France désigné pour le poste de Tel-Aviv , Gérard Araud , avait qualifié à plusieurs reprises le Premier ministre israélien Ariel Sharon de « voyou » et Israël de pays « paranoïaque » lors d' une réception au ministère français des Affaires étrangères . Le diplomate avait totalement démenti ces informations .