La Dépêche

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
La Dépêche
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne régionale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_D_N_271202.html
Texte:
FRANCE - TERRORISME L' UN D' EUX EST LE FRÈRE D' UN DÉTENU DE LA BASE AMÉRICAINE DE GUANTANAMO Paris : quatre islamistes arrêtés Quatre islamistes présumés ont été interpellés tôt , mardi matin , à Romainville ( Seine-Saint-Denis ) , au cours d' une nouvelle opération de la Direction de la surveillance du territoire menée dans le cadre de l' enquête sur les « filières tchétchènes » . Parmi eux , le frère de Mourad Ben Chelali , un Français détenu à la base américaine de Guantanamo à Cuba , où sont regroupés les terroristes présumés arrêtés après les attentats du 11- septembre 2001 , notamment après la chute des talibans en Afghanistan . Cet homme , dont le prénom n' a pas été précisé et qui était recherché depuis plusieurs mois , aurait séjourné en Afghanistan . La famille Ben Chelali habite à Vénissieux , près de Lyon . Mourad en était parti en juin 2001 pour étudier dans une école coranique au Pakistan . Son père , Chelali Ben Chelali , est l' imam d' une mosquée de quartier à Vénissieux . Mourad avait été capturé lors de la campagne américaine en Afghanistan , et est détenu depuis près d' un an , avec cinq autres Français , sur la base américaine de Cuba . L' un de ces Français , Nizar Sassi , habitait d' ailleurs dans la même rue que Mourad Ben Chelali . Les quatre interpellations de Romainville , ont fait suite à une série d' arrestations le 16 décembre à La Courneuve et à l' interpellation en fin de semaine dernière à Perpignan d' un autre militant fondamentaliste présumé , mis en examen et écroué à Paris le 24 décembre . A La Courneuve , quatre autres islamistes avaient été interpellés . Soupçonnés de préparer un attentat , ils avaient été mis en examen et écroués à Paris pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste . Les quatre hommes arrêtés à Romainville étaient , hier soir , en garde à vue dans les locaux parisiens de la DST . Ils peuvent y être interrogés pendant quatre jours avant d' être ou non déférés devant un magistrat instructeur . Parmi les éléments saisis sur place , figurent du matériel de fabrication de faux papiers , une liste de produits « dont certains peuvent servir à la fabrication d' explosifs » et des produits liquides contenus dans des flacons . L' un des produits pourrait être du perchlorure de fer , une substance chimique en vente libre déjà découverte lors de l' opération de La Courneuve . Mélangée à du sodium ou à du potassium , elle peut être explosive . L' enquête DST sur la « filière tchétchène » est une prolongation du dossier sur le groupe de Francfort , démantelé en 2000 et 2001 et soupçonné d' avoir préparé un attentat à Strasbourg . Les investigations ont permis d' identifier un groupe de militants islamistes radicaux ayant effectué des séjours en Tchétchénie . Depuis novembre , les services antiterroristes , magistrats et policiers , ont enchaîné opérations et interpellations dans le cadre de dossiers séparés mais dont le dénominateur commun est l' appartenance présumée à la mouvance fondamentaliste musulmane .