La Dépêche

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
La Dépêche
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne régionale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_D_S_040402.html
Texte:
HAUTES-PYRENEES : SPORTIVES DE HAUT NIVEAU , DES VIES HORS DU COMMUN Les championnes gagnent du terrain Elles nous ont régalés de leurs exploits sportifs , notamment lors des derniers Jeux Olympiques d' hiver où les championnes sont revenues bardées de médailles . Consacrées par le public , c' est sûr , les filles , quelle que soit la discipline pratiquée , ont fait leurs preuves dans un monde d' hommes . Mais quelles concessions , quelles contraintes quotidiennes cela implique -t-il d' être une sportive de haut niveau ? Réponses des basketteuses du TGB , à huit jours de la finale du match aller de la Coupe d' Europe . « Nous avons toutes une vie hors du commun . On voyage énormément , on a la chance d' avoir la reconnaissance du public et des médias , c' est fabuleux . Mais il y a le revers de la médaille . Nous privilégions notre carrière et ça demande pas mal de sacrifices sur le plan humain » , confie Laure Savasta , capitaine de l' équipe féminine du TGB . « Etre une sportive de haut niveau , ajoute -t-elle , c' est accepter d' attendre quelques années avant d' avoir une vie de famille et des enfants . Dans notre équipe , peu de filles ont des histoires d' amour solides . On est loin de chez nous la plupart du temps , et jamais là les week-ends . Difficile , avec des horaires décalés , d' avoir une vie privée harmonieuse . Ça vaut quand même le coup , c' est une chance de pouvoir vivre de sa passion. » MEMES CONTRAINTES QUE POUR LES HOMMES Un constat appuyé par Jean-Pierre Siutat , président national de la Ligue féminine de basket-ball et ex- entraîneur des filles du TGB : « Les joueuses ont les mêmes contraintes que les hommes sur le plan de la disponibilité . Ce qui est totalement novateur , c' est que , depuis un an , la Fédération française de basket leur a accordé le statut de professionnelles . C' est une avancée qui tient sûrement au fait que la société est globalement dans une mouvance féminine . Même si on est encore loin d' une égalité de salaires entre les hommes et les femmes . Jouer en ligue féminine est désormais considéré comme un métier à part entière , avec des devoirs et des droits . Nous ne voulons surtout pas que le basket féminin soit un sous- produit du basket masculin . Si elles ont moins de qualités physiques que les hommes , elles compensent par une finesse et une approche de jeu plus structurée » . Quant à Damien Leyrolles , l' entraîneur de cette équipe féminine , il souligne « l' aspect plus tactique et l' esprit plus collectif dont font preuve les filles . L' entraînement est biquotidien et je demande le même engagement physique à une championne qu' à son homologue masculin » . Pas de régime diététique particulier pour ces championnes , mais « on surveille tout de même notre ligne . Je suis très gourmande et doit me raisonner lorsque je craque pour des sucreries . Comme nous sommes sans cesse à la recherche de la performance , il est important pour nous d' optimiser au maximum notre potentiel physique . Ça passe par un sommeil réparateur et une hygiène de vie adaptée . Nous sommes toujours à l' écoute de notre corps » , conclut Dominique Tonnerre , une des basketteuses également sélectionnée en équipe de France .