La Dépêche

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
La Dépêche
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne régionale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_D_S_040502.html
Texte:
DANSE : LE JEUNE FEMME VIENT D' ATTEINDRE LA CONSÉCRATION À L' OPÉRA DE PARIS Laetitia Pujol , Toulousaine et nouvelle étoile Elle est la grâce , la beauté , la jeunesse , la perfection plastique faite danseuse . Inconnu hier , le nom de Laëtitia Pujol brille désormais à côté de ceux d' Aurélie Dupont , Agnès Letestu , Elisabeth Maurin ou encore Marie-Claude Piétragalla . La petite Murétaine qui , après être passée par le Conservatoire régional de Toulouse , est entrée à 16 ans à l' Ecole de Danse de l' Opéra de Paris a été nommée « Etoile » sur proposition de la directrice de la danse , Brigitte Léfèvre . Des années de discipline et de technique « Je suis heureuse , très heureuse . Toute à ma joie . Pour l' instant je ne peux voir au-delà. » Il était 16 heures , hier , à l' Opéra Garnier . Laetitia Pujol sortait de répétition car , étoile ou pas , à l' Opéra , les danseurs n' arrêtent jamais de travailler . Assise très droite sur une chaise à dossier , les chaussons aux pieds , posés bien à plat , la nouvelle élue parvient à peine à raconter l' arrivée surprise du directeur de l' Opéra à la fin du spectacle , l' annonce , les applaudissements du corps de ballet et de l' autre côté du rideau baissé , le public qui n' a pas encore évacué la salle et applaudit , un peu frustré de ne pas assister en direct à cette nomination . Il y avait tant d' âme dans la Kirit qu' incarnait Laëtitia qu' il l' avait saluée dix fois et autant rappelée . Etre intimement associé à son triomphe lui aurait fait plaisir ! LE PREMIER COUP DE FIL A MURET Laetitia rit , d' un rire de grande vivante , naturel et simple . Ses yeux en amande , son visage menu , sa bouche expressive aux lèvres minces respirent le bonheur : « Je ne m' y attendais pas . Je ne devais pas danser ce soir là . J' ai remplacé Clairemarie Osta blessée . J' ai dû me préparer en quarante-huit heures. » Dès qu' elle a pu regagner sa loge , Laëtitia a téléphoné à Muret . « Maman qui est technicienne en électronique était à la maison . Papa qui est chauffeur de taxi à Toulouse était en course ; je n' ai pas encore pu lui parler. » Pour se détendre , elle baisse la tête ; sa nuque apparaît , fragile , expressive , sous le bandeau qui tient , serrés en un petit chignon , ses cheveux sombres . Des années de discipline , de techniques apprises dans la rigueur lui reviennent en mémoire : « Lorsque j' étais toute petite , la danse était un jeu pour moi . Mais j' y ai vite pris du plaisir . Je m' initiais aussi au théâtre . J' avais un professeur à Muret qui s' appelait Mires Vincent . Elle a su me faire approcher la création et me faire aimer la scène . De m' être frottée à la comédie me permet de donner plus d' âme à mes personnages . J' en suis certaine. » Laëtitia a du caractère « presque autant que Kirit dans Don Quichotte » ajoute -t-elle malicieuse : « Il en faut pour se faire une place à l' Opéra . Les quatre ans que j' ai passé dans le corps de ballet sont ceux que j' ai connus de plus durs . Je me suis aguerrie . C' est peut être ce qui m' a permis , hier soir , de tenir jusqu'au bout dans ce rôle à la fois très physique et mentalement très prenant. » « Danser pour le plaisir , pas pour la gloire » Déjà Laëtitia prépare sa tournée de l' été au Japon avec l' Opéra . « Ca me laisse peu de temps libre . Quand je veux me détendre , j' écoute de la musique et je chante un peu n' importe quoi . Pour moi , c' est le meilleur anti-stress . Seul le ski nautique a sur moi un effet semblable. » Passionnée , Laëtitia Pujol ne pense qu' à sa carrière « non pour la gloire mais pour le plaisir , parce que c' est ma vie. » Elle rêve d' être Gisèle , Juliette dans « Roméo et Juliette » où Odette dans le « Lac » , « mais il faut une telle maturité qu' on n' y arrive pas du premier coup. » Ses idoles sont Noella Pontois et surtout Monique Loudières , autre Etoile née en Sud-Ouest : « Pour moi , c' est la danseuse parfaite , à la fois artiste et généreuse. » Les égalera -t-elle un jour ? Laëtitia fera tout pour ; on peut lui faire confiance . CARIES , Françoise