La Dépêche

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
La Dépêche
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne régionale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_D_S_280102.html
Texte:
RUGBY / TOP 16 ( 47 ) : AGEN A DÉVORÉ BORDEAUX-BÈGLES ( 33 - 6 ) La bonne santé du SUA Même si le SUA cristallise les passions ( on l' a encore observé récemment ) , le climat des troisièmes mi-temps au coeur d' une Bodega dont certains regrettent l' ablation de son poumon central ( le comptoir est adossé au mur du fond depuis le début de la saison ) est toujours assez sage . On ne se lâche jamais complètement . On est globalement urbain . On préfère la « coupette » de champagne au bon vieux demi moussant dans son misérable gobelet en plastique ( 2 & 226;& 130;& 172; tout de même ) . Et on y parle pas toujours rugby même si , bien évidemment , il y a des choses plus graves que le rugby dans la vie . Mais si on vient à Armandie , c' est aussi peut-être pour mettre entre parenthèse ces fameuses choses graves . Depuis les Romains , c' est la grande contribution des arènes à la vie de la cité ... Il reste toutefois quelques spécimens sachant encore savourer un match comme on déguste une palombe . Car une joute laisse toujours un goût dans le palais . Dire que celui de samedi soir a émoustillé les papilles serait un peu fort . Cette équipe de Bordeaux-Bègles n' a pas la chair de celle de Perpignan . Elle est plus tendre . Elle fut donc rapidement dévoré par des Agenais affamés depuis les privations du Pays de Galles , depuis ce régime forcé pas facile à avaler . L' impressionnant groupé-pénétrant ( un modèle du genre dans son organisation ) ponctué par l' essai d' un Thierry Labrousse pesant de plus en plus dans le jeu agenais symbolise cet appétit , digne d' un repas gargantuesque , du pack bleu et blanc . En vingt minutes , plus précisément jusqu'au surprenant drop d' un Conrad Stoltz omniprésent , les hommes du trio Lanta-Deylaud- Cazaubon ont dégoûté le cousin d' Aquitaine . Selon l' entraîneur Christophe Deylaud , les Agenais ont même été trop vite en besogne sur ce terrain plus lourd qu' on ne le pense . « On s' est fatigué sur des conneries , on a mal géré » , nous confiait -il avec son traditionnel parler franc . AGEN DEUXIEME , MAIS IL FAUT ENCORE RECEVOIR NARBONNE ET CASTRES Heureusement pour les pauvres Bèglais que leurs hôtes ont frôlé l' indigestion . Car si l' intensité de l' entame s' était prolongée , ils prenaient une pâtée d' une autre envergure que ce déjà bien sévère 33 ( comme la Gironde ... ) à 6 . L' addition aurait pu être autrement salée que par trois essais et un 100 % de François Gelez dans ses tirs au but . Un François Gelez qui ne fut d' ailleurs pas toujours demi d' ouverture dans cette rencontre . En effet , à la 36e et pour un court instant , il se retrouva à l' arrière et Christophe Lamaison à l' ouverture . Cette subite alternance n' est pas innocente . En théorie , il s' agissait d' utiliser le pied droit de « Titou » . Seulement voilà , les Bèglais sont montés plus vite que prévu ... Mais l' idée est là . C' est juste un exemple de la richesse des combinaisons agenaises souvent bien léchées et de l' optimisation du potentiel d' un effectif limité par rapport à d' autres écuries du circuit . Au-delà de la manière dont s' est construite la victoire , l' ensemble des dirigeants , joueurs et staff technique agenais se félicitaient surtout de leur deuxième place au classement de cette poule 2 . Faut dire qu' elle justifie pleinement le choix de griller le Bouclier européen . Et la sortie prématurée de Christophe Porcu montre qu' un coup dur peut vite arriver . Mais si le SUA goûtait pleinement cette deuxième place , c' est surtout parce qu' il est sur la bonne voie pour disputer les attendus play-off . Maintenant , ce n' est pas fait . Narbonne , Castres n' ont pas encore foulé la pelouse d' Armandie . Bien qu' Agen tentera bien sûr de faire un coup à Montferrand et à Pau , il faut surtout éviter un autre revers à domicile .