L'Humanité

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
L'Humanité
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_H_C_050802.html
Texte:
L' animalerie de La Courneuve en grandeur nature Pour cette 6e biennale , six artistes présentent des ouvres autour du thème de l' animalerie : l' opportunité pour certains de comparer l' homme et l' animal . François Mezzapelle réalise pour l' occasion une famille de créatures multicolores mi-humaines mi-animales . Les parents ressemblent à des hybrides ratés et blasés . Ils s' ennuient d' avoir conduit au parc leurs bambins aux membres démesurés . Les cochons roses flamboyants au milieu du lac font sourire . Anne Ferrer les a sculptées avec humour et dérision . Ces danseuses aquatiques nagent sur le dos . Elles forment une corolle dont chaque pétale est figuré par des pattes et des mamelles . Wim Delvoye , connu pour ses oeuvres choquantes , étonne cette fois avec ses nichoirs . Il les a apprêtés à la manière sadomasochiste ; avec chaînes , cordes et piercing . Ses habitations révèlent les pratiques , intimes , de leurs habitants . L' artiste belge expose d' étranges associations . Il choisit deux mondes distincts et les représente contrairement aux idées préconçues : la douceur et la fragilité des oiseaux se fondent à un milieu " malsain et agressif " . L' artiste , dans un même temps , se joue de l' esthétisme et de la mode , comme il y a quelques années avec ses cochons tatoués . A travers cette " petite " biennale , elle ne comprend que six ouvres , les artistes dévoilent une vision pessimiste des rapports entre l' humain et l' animal . L' ouvre délicate de Luc Bichaud pourrait contredire ce point de vue . Des poissons nagent dans des tubes à essais suspendus dans les airs au milieu des arbres . Les poissons rouges , normalement confinés dans un ridicule bocal étriqué , s' épanouissent librement , tels des oiseaux . L' artiste parisien crée une installation poétique et magique . Pourtant , un arrière-goût de manipulation génétique transparaît dans cette animalerie . Les poissons restent condamnés à errer hors de leur milieu naturel , le long des tubes aseptisés . Seul le groupe parisien Art Orienté Objet propose une vision optimiste du rapprochement entre les deux espèces . Une éolienne est reliée à un orgue de barbarie , lui-même raccordé à des appeaux . Lorsque le vent approche , l' instrument prévient les oiseaux de l' arrivée d' un danger : l' être humain nuisible peut protéger . Enfin , pour l' artiste chinois Wang Du , l' animal n' a pas sa part dans cette biennale . Le monde des médias représente l' animalerie . Il propage la subjectivité et l' impose comme objective . Au spectateur de son ouvre et des médias de développer un esprit critique . Art grandeur nature 2002 , jusqu'au 13 octobre . Parc départemental de La Courneuve ( Seine-Saint-Denis ) .