L'Humanité

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
L'Humanité
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_H_C_130103.html
Texte:
Les Bee Gees restent sans voix Maurice Gibb , le chanteur du groupe Bee Gees , est mort d' une crise cardiaque à l' âge de cinquante-trois ans . C' était l' époque des pattes d' éph' , cols pelle à tarte largement échancrés , histoire d' apercevoir une chaîne en or sur le torse un peu , mais pas trop , velu du chanteur . Images floues de trois gars impeccablement mis , sourire Colgate et regards de velours à l' intention d' un public féminin en délire . Rien à voir avec les Led Zep'et autres méchants garçons qui , mal fagotés , éructaient sur scène un rock contestataire . Les Bee Gees parlaient d' amour , enfin , on suppose car on attachait peu d' importance à leurs paroles - on chantait en yaourt - et leur goût prononcé pour des mélodies sirupeuses a permis à bon nombre d' adolescents alors de s' enlacer sur des slows vinyliques et de connaître ainsi leur premier émoi amoureux . Maurice était donc le chanteur de ce trio qui rencontre - enfin - le succès populaire en 1977 en signant la BO de Saturday Night Fever . La déferlante disco est en marche , ils en sont les chefs de file incontestables et incontestés . Avant ce film culte pour toute une génération grandie après 1968 , les trois frères avaient pas mal bourlingué , en Australie où ils ont passé leur adolescence et écrit leur premier album en 1963 alors que Maurice et Robin avaient tout juste treize ans et Barry seize ans . Puis , à Londres en 1967 , où ils reviennent sur leur terre natale sur les conseils de l' assistant du manager d' alors des Beatles . En deux ans , ils signent des chansons de belle facture , Holiday , Words , World , I Started a Joke et le très beau Massachusetts . Ils se lancent dans l' écriture d' un album-concept en 1969 : Odessa sera un échec cuisant , le groupe décide alors de se séparer . Pour mieux se retrouver quelque temps après . Leur rencontre en 1975 avec Arif Mardin , producteur de rhythm'n'blues , marque un tournant décisif dans leur parcours musical . Mardin élabore avec le groupe ce qui deviendra la base musicale du disco , rythmique funk et voix de fausset . Deux ans plus tard , les frères Gibb vendent quarante millions d' exemplaires de Saturday Night Fever , alignent trois hits extraits de l' album : Staying Alive , Night Fever et How Deep is your Love . Surfant sur la vague de ce premier gros succès , Spirits Having Flow , deux ans plus tard , se vend à vingt millions d' exemplaires . Eux qui annoncèrent musicalement les années quatre-vingt se font discrets durant cette décennie . Ils écrivent pourtant d' énormes succès ... pour d' autres : Woman in Love pour Barbara Streisand , Chain Reaction pour Diana Ross , Hearthbreaker pour Dione Warwick . À la fin des années quatre-vingt-dix , ils font quelques furtives apparitions : un show télévisé par -ci par -là , une participation à une compilation pour les JO de Séoul , un album qui connaît un succès honnête et une tournée . Pourtant , leurs mélodies sont reprises un peu partout dans ce qui est commun d' appeler remix . Un tantinet par nostalgie , le goût du jour est au " revival " , mais aussi parce que leurs mélodies perdurent bien au-delà des modes du moment . Et la voix de Maurice Gibb , souvent imitée , jamais égalée , restera unique .