L'Humanité

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
L'Humanité
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_H_C_200603.html
Texte:
Musique . En voiture pour l' Europe Stephan Eicher Quatre ans après Louanges , Stephan Eicher revient avec Taxi Europa . Un album voyageur aux guitares clairement identifiées rock . Son utopie à lui s' appelle l' Europe . Une Europe rêvée , relevant de la diversité culturelle partagée . Quatre ans après Louanges , l' Helvète Stephan Eicher revient avec un nouvel album Taxi Europa . Quatre années mises à profit pour publier un best-of , Elle vient me voir , enregistrer des duos avec Arno ( Ils ont changé ma chanson ) , Rodolphe Burger ( Arthur Gordon Pim Gordon Pim ) ou I Muvrini ( Juste un songe ) . Il a écrit également Ne reviens pas pour Johnny et composé la BO du film d' Antoine de Caunes Monsieur de N. Depuis son premier groupe Grauzone créé avec son frère Martin , jusqu'aux expérimentations de Lost & Found Orchestra , Eicher aime diversifier les expériences musicales . Originaire de Münchenbuchsee , en Suisse ( près de Berne ) , le chanteur a gardé de son grand-père tzigane le goût du nomadisme et des voyages , qu' il filme en vidéo comme un carnet de route , témoin autant que souvenirs visuels de ses périples . L' Europe est son terrain de jeu . D' où Taxi Europa , enregistrement mettant en scène le trajet effectué à bord d' un véritable taxi , entre Hambourg et Palerme . Il n' en fallait pas plus pour y voir une sorte de road-movie : " ce terme m' énerve avoue -t-il . J' ai une image de voyageur éternel qui me colle à la peau , même si là , il y a un peu de vérité . " De fait , rien que le titre de l' album suppose le mouvement . C' est plus fort que lui , Eicher adore bouger , aller chercher ailleurs l' inspiration . Comme un besoin de liberté : " La pire des choses , c' est lorsque je m' ennuie . Je perds l' estime de moi . " Le nouvel Eicher passe par un axe qui irait de Kreis 5 un quartier populaire de Zurich où il habite , à Bruxelles où il a enregistré Taxi Europa , à Cologne où il a des amis , en passant par Paris ou Londres où il aime flâner . L' Europe ? c' est à la fois le Thalys , " j' adore le train " et la chaîne Arte : " Elle me donne l' impression que les choses évoluent . Rien qu' au niveau du langage , grâce aux sous-titres , quand on entend parler allemand , on ne change plus de chaîne . " Pour lui , les échanges trans-frontières sont devenus une réalité , encore récemment constatée à Berlin où il vient de se produire en première partie de la star d' outre-Rhin Herbert Grönemeyer : " Je m' aperçois que là-bas , chanter en français est beaucoup plus apprécié qu' avant . " L' idéal européen ? Il ressemblerait au modèle suisse avec " ses cantons où chacun parle une langue - entre un Suisse roman et un Suisse italien , les tempéraments son extrêmement différents - , sa géographie difficile etc. " . Des différences dans lesquelles le chanteur se retrouve volontiers , comme ces rencontres impossibles et pourtant réussies de Taxi Europa qui accueille les " sifflements " de Micheline Dax , la participation vocale de Maurane , la présence de Benjamin Biolay , pour la réalisation de trois morceaux ( la Voisine , Tant et tant , Cendrillon après minuit ) . Taxi Europa marque la poursuite du travail engagé depuis de nombreuses années , avec l' écrivain-parolier Philippe Djian . De leur rencontre sont nés plusieurs albums qui ont construit la légende du chanteur suisse : My Place et ses cordes , Engelberg et le tube Déjeuner en paix . Plus tard , il enregistrera Carcassonne dans un ancien hôtel-palace transformé en studio pour l' occasion . Le disque sera un succès permettant à Stephan Eicher de partir en tournée à travers l' Europe , dont un double live restituera l' aventure . Depuis 1995 , il emprunte d' autres chemins , moins immédiatement évidents , à l' image de 1 000 vies qui n' eut pas l' écho mérité . Eicher a digéré la période grand public de Déjeuner en paix pour se recentrer sur une démarche plus underground , qu' il juge très enrichissante : " Je préfère le Eicher d' aujourd'hui . " Exit donc les moments de doutes , avec Taxi ... , il renoue avec le plaisir de jouer , comme s' il avait envie d' en découdre sur scène . Sa façon de se rendre plus visible : " Le futur , pour des artistes comme moi , c' est la scène . Faire un disque coûte cher et pour récupérer l' investissement dans le marché d' aujourd'hui , c' est très dur . La scène , ça reste un moment unique . " Eicher promène ici sa voix rocailleuse avec un plaisir non dissimulé , dans un décor de guitares électriques clairement identifiées rock . Teintée de choeurs gospel , la chanson d' ouverture , devrait , en toute logique , connaître une large audience : " On nous a donné " ( ... ) les mauvaises prières " , chante -t-il sur les mots de Djian où l' on sent pointer une légère révolte : " Une prière , c' est quand on est au bout de ses possibilités . Dans ce qui se passe en politique , en économie , ou dans la religion , on nous montre des trucs magiques , mais , on n' est plus au temps de Houdini , on commence à voir les ficelles ! " Autre tube potentiel Tant et tant devrait séduire par sa mélodie et ses textes accrocheurs . Il y a aussi cette jolie phrase : " Le hasard éclaire la route comme le sang éclaire nos vies " interprétée en français , italien et allemand aux côtés du chanteur pop transalpin Max Gazzé et de Herbert Grönemeyer . De quoi redonner de la visibilité à un chanteur qui continue d' avancer sur la voie de sa propre lumière . Commentaire de Stephan Eicher : " J' essaie de ne pas faire honte à mes parents ! J' ai quarante-trois ans , j' adore ce que je fais . Il y a des phases de doute douloureuses et des moments d' excitation incroyables . Mon but , c' est de vieillir dignement . " Aurait -il trouvé le chemin de la sagesse ? Album Taxi Europa chez Virgin . En concert au Grand-Rex à Paris , les 16 et 17 octobre .