L'Humanité

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
L'Humanité
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_H_C_201003.html
Texte:
Littérature . La Catalogne , le sang et la farce L' écrivain catalan Manuel V squez Montalb n est décédé à Bangkok dans la nuit de vendredi à samedi . C' est par la table que le " privé " à la cinquantaine moustachue se laisse convaincre et l' auteur d' y glisser son humour à froid . . Un ami de Pepe Carvalho lit cet extrait de la Dernière Bande de Beckett , avant que les pages ne servent de flambée . " Je n' ai pas de vocation pour la critique littéraire , explique le détective . Disons que je le brûle parce que je l' ai aimé en son temps et parce que en vieillissant j' ai peur d' avoir un jour la tentation de le relire " . Tel est le prélude indispensable à la dégustation de " pâtes à la Annalisa " , composition personnelle du détective privé dévoilée amoureusement sur deux pages , agrémenté d' un " chianti réserve 76 " , sur fond de Veles e Vents ( " voiles et vents " ) , " un poème d' Ausias March mis en musique par le chanteur catalan Raimon . " Le rituel , variable à l' infini des possibles de la gastronomie , de la littérature , de la poésie et de la musique , constituait le sésame de la connivence établie en trente ans entre ses lecteurs et Manuel V squez Montalb n . Celui -là participe des premières pages des Oiseaux de Bangkok , qu' on reprend à l' aveugle dans sa bibliothèque , à l' annonce par la radio de la mort de l' écrivain . Manuel V squez Montalb n est décédé dans la nuit de vendredi à samedi dans une salle de l' aéroport de cette " ville en pleine pourriture " - écrivait -il - en transit entre Sydney et Madrid . Il venait de clore " une série de conférences sur la littérature policière et le rôle des écrivains dans la construction démocratique " , indique une dépêche de l' Agence France-Presse . Son prochain roman doit paraître en janvier et mars 2004 . Intitulé Milenio ( millénaire ) , le manuscrit de plus de mille pages conduit Pepe Carvalho des territoires occupés à l' Irak . On ne sait si l' écrivain aura croisé sur le tarmac le président George W. Bush venu apporter ce même jour son soutien au régime . Les médias espagnols ont évoqué une crise cardiaque quand les diplomates sur place ont indiqué qu' une autopsie serait pratiquée . Il avait soixante-quatre ans , était marié , avait un fils et a écrit plus de cinquante romans , traduits en 24 langues , principalement au Sycomore , chez Christian Bourgois , en 10 / 18 dans la collection " Grands détectives " et au Seuil pour la France . Il a obtenu en 1979 le prix Planeta , l' équivalent espagnol du Goncourt , pour les Mers du Sud , deux ans après Jorge Semprun , un an après Juan Marsé . Franco était mort en 1976 . Le roman obtient également le grand prix de la littérature policière en France en 1981 . Né à Barcelone en 1939 , cet enfant de la guerre d' Espagne restera toute sa vie un fervent défenseur et promoteur de la République , antifasciste et communiste catalan . L' écriture viendra chez lui par le biais de la presse , une passion qui ne le quittera pas non plus . Information sur l' information , publié en 1963 est devenu un manuel de base dans les écoles de journalisme tandis que jusqu'à aujourd'hui il livrait à El Pais des chroniques au vitriol sur l' actualité politique . " Le coeur et la mémoire de la gauche espagnole se sont brisés vendredi à Bangkok " , titre le quotidien madrilène . Saluant un homme ayant exploré " le franquisme , l' opérette , le Barça , le roman noir , la poésie , le marxisme et la gastronomie " , Juan Luis Cebrian , son directeur , regrette avec ironie que " le seul problème était de l' empêcher d' écrire tous les jours , à toutes les pages , sur tous les sujets " . Pour jauger le talent , l' intégrité et le caractère incorruptible de pareil homme , il suffit d' indiquer que du roi Juan Carlos aux Commissions ouvrières en passant par le président du club de foot catalan , du Parti socialiste à la Gauche unie , toute l' Espagne lui rend hommage , jusqu'au très conservateur et monarchiste ABC qui , comme la plupart des journaux , lui consacre pas moins de cinq pages . Manuel V squez Montalb n avait été condamné à trois ans de prison en 1962 , durant la grève des mineurs des Asturies . Il était accusé d' avoir chanté , " avec une intention subversive , la chanson populaire Asturies patrie chérie " quand il déclarera , des années plus tard se souvenir avoir plutôt crié " mort au général ! " ... Il s' essaye à la poésie en 1967 avec Une éducation sentimentale , écrit un roman en 1969 , un essai en 1970 . " Lletraferits " dit -on en catalan . Le mot et sa définition figurent en épigraphe du Prix ( Bourgois , 1999 ) , féroce portrait de la vie littéraire . Il signifie " accrolettrés " . " Se dit en catalan des gens obsédés par la littérature , au point de l' endurer de façon morbide , comme une blessure dont ils ne désireraient pas guérir . " Pepe Carvalho naît officiellement en 1972 avec J' ai tué Kennedy , ou les mémoires d' un garde du corps . Encore mal dégrossi , le personnage est un transfuge de la CIA et du PCE . Écrit en 1981 , découvert en France en 1982 , Meurtre au Comité central est sans nul doute le roman qui lance chez nous le personnage , son univers et son auteur . C' est une boutade du dirigeant communiste Santiago Carrillo qui pousse Montalb n à écrire ce roman qui aurait tout de l' Agatha Christie : un meurtre a lieu à huis clos mais le meurtrier ne peut être qu' un des membres de la direction du parti réunie à ce moment -là . Roman sur le communisme espagnol à l' heure du post-franquisme , le texte n' ignore pas non plus l' ensemble du paysage , que confirmera le coup d' État avorté du général Terejo quelques mois plus tard . " Peut-être que nos meilleures années sont passées . Quand il y avait encore une chance de bonheur . Mais je n' en voudrais plus . Plus maintenant que j' ai ce feu en moi . Non , je n' en voudrais plus . " " Carvalho disserta sur les rapports du pot-au-feu et du cocido , à l' arrivée de ce dernier , apparemment excellent . Le pois chiche , dit -il , caractérise la culture du pot-au-feu à l' espagnole et c' est presque toujours le légume sec qui apporte la nuance particulière . Par exemple , dans le Yucatan on fait un cocido avec des lentilles , et au Brésil avec des haricots noirs . Parmi les cocidos aux pois chiches des villages castillans , celui de Madrid se distingue par le chorizo et celui de Catalogne par la saucisse au sang et la farce . " Sans illusion sur la " movida " post-franquiste , celle -ci lui donnera au contraire l' occasion de dépeindre une petite-bourgeoisie fidèle à elle-même , au fond , comme dans la Joyeuse Bande d' Atzavara ou Ménage à quatre . Mais Montalb n est avant tout catalan et barcelonais . Aux côtés du fidèle Biscuter et de sa compagne libre Charo , l' autre personnage essentiel sinon équivalent en importance à Pepe Carvalho est la ville des Ramblas et des guinguettes populaires en bord de mer , tout un monde lui-même appelé à disparaître par le " nouveau cours " , processus mis à nu dans le bref Labyrinthe grec ( 1991 ) . Seul peut-être peut -on trouver un équivalent français et méditerranéen avec la Marseille de Jean-Claude Izzo , poète et fou de littérature , lui aussi . L' homme s' intéressera aussi au dictateur dominicain Trujillo , au travers d' un de ses portraits les plus puissants , Galindez , avant de s' attaquer à l' hydre suprême et d' écrire Moi , Franco , autobiographie du spectre qui hante encore cette Espagne -là . Il n' aimait pas le ketchup ( voir ci-contre l' article de Laurent Flandre ) . Alors restons en au vol d' hirondelles des Oiseaux de Bangkok et à son ultime plat : du pain , de la tomate , du sel et de l' huile .