L'Humanité

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
L'Humanité
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_H_E_280102.html
Texte:
L' escamotage ( Les deux futurs candidats ne sont toujours pas disposés à s' engager dans la confrontation sur ce que les Français appellent " les vrais problèmes " . ) L' un réunissait à l' Élysée ses " généraux " et ses " hussards " , l' autre s' efforçait de mobiliser ses " ambassadeurs " à l' occasion d' une Convention nationale du Parti socialiste . Ce samedi et ce dimanche , c' était le branle-bas de combat en perspective de l' élection présidentielle . " Retenez -moi sinon ... " Ils font bien leur cinéma ! Les Français ne les retiennent pas et ne demandent qu' à entrer dans le vif du débat d' idées nécessaire pour faire leur choix d' un président de la République . Et pourtant , pour le moment , ni Lionel Jospin , ni Jacques Chirac , les deux futurs poids lourds de la présidentielle , n' y vont . Ils ont choisi , l' un comme l' autre , d' engager une course de lenteur soigneusement orchestrée . Leur stratégie commune : distiller tous les signes indiquant qu' ils seront à coup sûr au départ tout en veillant bien à ne pas s' exposer , mobiliser leurs troupes pour qu' elles occupent le terrain à leur place . C' est donc ce qu' ils se sont employés à faire l' un et l' autre pendant deux jours . La main de l' un sur l' épaule de l' autre , photographies et exégèses à l' appui dans plusieurs journaux , la bataille des premiers ministrables de droite dans un quotidien , des premiers ministrables de gauche dans un autre . Certains médias se sont efforcés de jouer le jeu et d' animer , depuis plusieurs semaines , ce surplace . Les Français , pourtant , n' en ont pas été dupes . Un sondage CSA publié vendredi dernier par Le Parisien indiquait qu' une majorité d' entre eux ( 54 % ) sont " plutôt mécontents de la façon dont se déroule la campagne " . 71 % considérant que " les vrais problèmes ne sont pas abordés " . Et si ce week-end l' agitation autour de Jacques Chirac comme de Lionel Jospin a redoublé , ce n' est pas pour autant le signal que les deux futurs candidats sont disposés à s' engager dans la confrontation sur ce que les Français appellent " les vrais problèmes " . Au moment même où le RPR et le PS dévoilent leurs programmes , on s' empresse de nous annoncer qu' il n' est pas le moins du monde question qu' ils deviennent ceux de leurs champions respectifs dans la bataille présidentielle . Le programme de Jacques Chirac sera plutôt celui de l' UEM , le rassemblement des chiraquiens de toute la droite qu' il a activement créé , et celui -ci ne sera présenté que le 23 février . Quant à Lionel Jospin , il puisera à différentes sources , dans ce " Projet 2002 " préparé par Martine Aubry , et discuté sans enthousiasme par les militants socialistes pendant cette convention , mais aussi chez Dominique Strauss-Kahn , chez Laurent Fabius , d' autres encore . Face à cet escamotage du débat présidentiel , les Français , eux , ne font pas mystère de leurs aspirations . L' enquête que nous publiions vendredi indiquait qu' ils étaient plus nombreux à se prononcer en faveur " d' une politique plus à gauche " ( plus 8 % depuis 1998 ) . De quoi donner des couleurs au thème de l' audace sociale autour duquel duquel Robert Hue décline une série de propositions précises . Il reste quatre-vingt-quatre jours pour en débattre , faire gagner la gauche et lancer les bases d' une nouvelle expérience vraiment de gauche .