L'Humanité

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
L'Humanité
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_H_F_120902.html
Texte:
Air France Social . Grèves dans le transport aérien . La privatisation d' Air France en zone de turbulence Après la grève de quatre jours observée par les pilotes d' Air France pour défendre leur pouvoir d' achat , l' ensemble du personnel est appelé à débrayer aujourd'hui contre la privatisation . Après quatre jours de grève des pilotes qui ont rompu la trêve sociale , observée chez Air France depuis 1998 , quatre syndicats de la compagnie nationale ( CGT , SUD aérien , UGICT-CGT et Alter ) appellent ce mercredi " l' ensemble des personnels , toutes catégories professionnelles confondues , à des arrêts de travail pouvant aller jusqu'à 24 heures pour dire non à la privatisation " . Cette journée intervient à l' occasion du comité central d' entreprise où doivent être annoncées les modalités de la privatisation de l' entreprise . Du côté de la direction d' Air France , qui n' a pour l' heure rien accordé aux pilotes qui réclament de 10 à 12 % d' augmentation , on annonçait pour ce mercredi " un retour entièrement à la normale " d' une activité qui a été " très fortement perturbée " . La direction estime que la grève des pilotes " a fait perdre de l' argent à la compagnie ( on évoque la somme de 80 millions d' euros , NDLR ) et posé un problème de cohésion sociale " . Christian Paris , membre du Syndicat national des pilotes de ligne ( SNPL , majoritaire ) et représentant des pilotes actionnaires au sein du conseil d' administration d' Air France , laissait de son côté entrevoir , depuis dimanche , la perspective de " rencontres " prochaines avec la direction pour " fixer un calendrier " et " débattre globalement " du dossier . Mais la direction a fait savoir qu' elle n' irait pas " vers une négociation purement salariale mais plutôt vers une discussion globale " . Le SPAC ( deuxième syndicat de pilotes ) estimait , lui , " urgente " la réouverture de négociations en souhaitant y être invité . Intervenant dans le conflit , le ministre des Transports , Gilles de Robien , a enjoint les pilotes d' Air France à être " raisonnables " . " Ils ont le droit de discuter bien sûr avec la direction . Le dialogue social , c' est un principe , mais il faut être raisonnable " , a estimé le ministre rappelant que les pilotes possédaient 8 % du capital en actions de la société . " Finalement aujourd'hui , avec la baisse des cours d' Air France à cause de la grève , ils font perdre beaucoup d' argent à eux-mêmes , aux personnels au sol et en même temps à l' entreprise et à l' ensemble des actionnaires " , a déclaré le ministre , manifestement agacé de voir le projet de privatisation de la compagnie , enclenché cet été par le gouvernement , être quelque peu perturbé par les mouvements sociaux . Au-delà du cas Air France , on fera observer que les projets de privatisation annoncés par Jean-Pierre Raffarin sont loin de faire l' unanimité . Selon un sondage CSA Voilà de quoi renforcer les convictions des personnels d' Air France , qui affirment avec leurs syndicats que la privatisation " n' est pas inéluctable " . P. A .