L'Humanité

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
L'Humanité
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_H_F_280303.html
Texte:
Bilan . L' ouverture du capital d' EDF n' est pas inéluctable Le résultat net de l' entreprise publique est moins mauvais que prévu et reste positif , mais des interrogations se font jour sur la nécessité de déclencher le processus de privatisation . Moins mauvais que prévus , les comptes d' EDF montrent cependant que la stratégie de privatisation à marche forcée , prônée par le gouvernement Raffarin et relayée par le président de l' entreprise publique , a du plomb dans l' aile . La CGT n' a d' ailleurs pas manqué de faire remarquer qu' il n' était pas nécessaire d' ouvrir le capital de l' entreprise pour qu' elle se développe . La publication des comptes 2002 d' EDF fait ressortir un bénéfice divisé par près de deux . Présentés par son président , François Roussely , et par Daniel Camus , son nouveau directeur financier , les comptes de l' entreprise publique se soldent par un résultat net positif , mais en baisse de 42 , 8 % , à 481 millions d' euros . " Nos comptes ont été complètement certifiés par les six commissaires aux comptes " , a précisé François Roussely , coupant court aux interrogations sur la véracité des chiffres . On se souvient en effet que , après la publication il y a quelques jours par le Monde de comptes de l' entreprise se révélant inexacts , la direction du quotidien avait dû présenter ses excuses . Avec un chiffre d' affaires en hausse de 18 , 8 % à 48 , 359 milliards d' euros et un résultat brut d' exploitation en hausse de 17 , 8 % à 11 , 216 milliards , François Roussely s' est félicité de la bonne résistance d' EDF en 2002 , malgré une " conjoncture difficile " , notamment caractérisée par le " maintien d' une situation préoccupante en Amérique latine " et par " la pire des années météorologiques depuis des années " . En clair , il a fait trop chaud en France l' an dernier et on a consommé moins d' électricité . Les filiales latino-américaines ont pesé à hauteur de 1 173 millions d' euros sur le résultat net ( contre 544 millions il y a un an ) , Edenor ( Argentine ) représentant un impact négatif de 307 millions d' euros , Light ( Brésil ) , un impact de 715 millions , et les activités au Mexique , un impact de l' ordre de 100 millions . Le ministre de l' Économie , Francis Mer , a fait observer à ce propos mercredi , devant les députés , que " nous avons besoin d' avoir une entreprise performante en Europe et , dans ce domaine -là , la performance d' EDF n' est pas satisfaisante . " Pour sa part , François Roussely a réaffirmé que l' ouverture de capital d' EDF était une nécessité absolue . Mais , avec des fonds propres de 13 , 88 milliards d' euros , contre un endettement financier de 25 , 829 milliards et un bilan de quelque 144 milliards , il estime que l' entreprise est " sous-capitalisée " . Dans ces conditions , " le changement de statut juridique , l' ouverture de capital s' imposent et s' imposeront au meilleur moment " a -t-il ajouté , rappelant qu' il revenait à l' État , actionnaire , de fixer le calendrier . Ce n' est pas , bien sûr , l' opinion de la fédération CGT des mines et de l' énergie , laquelle , dans une déclaration , rappelle que " l' examen des comptes d' EDF montre une fois de plus qu' il n' est pas nécessaire d' ouvrir le capital pour assurer son développement . " Or l' une des étapes du processus d' ouverture du capital est la réforme du financement du régime de retraite particulier . On se souvient qu' une majorité des agents EDF a rejeté le relevé des conclusions des négociations qui ont eu lieu sur ce sujet à la fin de l' année dernière . Refusant de préciser à combien se monterait la provision que devra prendre le groupe pour financer ces retraites , le président d' EDF a simplement indiqué que " le but de ces négociations est que , d' ici la fin de l' année , EDF ait des charges de retraite identiques à celles des autres électriciens , soit 25 à 30 % du résultat d' exploitation et non pas 45 à 50 % . " S' agissant d' une éventuelle hausse des tarifs EDF cette année , François Roussely a dit attendre avec " sérénité " le 1er novembre , date laquelle interviennent les changements de tarifs . Enfin la publication des comptes d' EDF a d' une certaine manière relancé l' idée d' une fusion entre l' électricien et Gaz de France , une proposition portée par la CGT Énergie . Hier matin sur Europe 1 le président d' EDF a jugé l' idée " bonne sur le fond " et " séduisante pour l' esprit " . " C' est ce que font tous les autres pays " , a -t-il ajouté , faisant allusion à la fusion entre EON et Ruhrgas en Allemagne . Mais " sans doute pas acceptable par Bruxelles . "