L'Humanité

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
L'Humanité
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_H_N_130502.html
Texte:
Tunnel Le retour des poids lourds Le tunnel du Mont-Blanc est rouvert depuis aujourd'hui à la circulation des véhicules de plus de 19 tonnes , exception faite des véhicules de plus de quatre essieux , des trains routiers et des trains doubles , comme le prévoit l' accord du 5 avril entre les ministres français et italiens du Transport . En prélude à cette réouverture , le tribunal administratif de Grenoble a rejeté vendredi , pour raisons formelles , le recours du maire de Chamonix , Michel Charlet , qui demandait la suspension de cette décision . Il invoquait trois raisons majeures à la suspension : la création d' une société unique d' exploitation prévue par le texte fondateur du tunnel n' existe pas ; la margarine et les pneus , par exemple , ne sont pas exclus du transport alors qu' ils peuvent provoquer des incendies aussi dangereux que des feux d' hydrocarbures ; aucun règlement d' exploitation n' a été établi alors que circulent désormais des camions de plus de 40 tonnes qui n' existaient pas au moment de la création du tunnel . Rappelons que trente-neuf personnes avaient trouvé la mort dans l' incendie du tunnel , le 24 mars 1999 . Après la réouverture à la circulation des voitures le 9 mars 2002 , aux camions de moins de 19 tonnes en avril , la décision du tribunal ouvre la porte à une normalisation du trafic routier du tunnel : le 25 juin prochain , la circulation y sera autorisée pour l' ensemble des poids lourds , à l' exception des transports de matières dangereuses et des véhicules les plus polluants .