L'Humanité

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
L'Humanité
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_H_N_201103.html
Texte:
Vin Le beaujolais nouveau s' est raréfié Souple , rond et voluptueux , le cru " canicule " sera vendu 10 % plus cher que l' an dernier en moyenne . Le beaujolais nouveau arrive ce matin sur les comptoirs des bistrots et dans les rayons de tous les commerces qui vendent du vin . La curiosité est grande vis-à-vis de ce primeur vinifié avec des raisins récoltés durant la seconde quinzaine du mois d' août . Du jamais vu avant 2003 . Si la chaleur ambiante a rendu la vinification délicate , les grappes étaient généralement d' une qualité irréprochable . Selon les professionnels , les beaujolais 2003 affichent une robe couleur grenat avec des reflets violacés . Intenses et complexes , les arômes évoquent les petits fruits rouges bien mûrs : fraise et framboise pour les simples beaujolais . S' agissant des beaujolais-villages vinifiés en primeurs , ils expriment davantage les petits fruits noirs , comme le cassis et la mûre , avec des notes plus épicées . En bouche , l' attaque est franche . Les vins sont souples , ronds , voluptueux , marqués par une faible acidité . Les finales sont amples et charnues , conséquence de la parfaite maturité des grappes . Bref , ce sont des vins harmonieux issus d' un millésime étonnant par sa précocité . Ce qui leur a laissé de temps de bien terminer leur fermentation avant la mise en bouteille et l' expédition . Autre condition du succès : une vinification réussie . Celle -ci se fait par macération des grappes entières , les rafles baignant dans le jus durant les quatre à cinq jours de cuvaison qui précèdent le soutirage . Une opération particulièrement délicate et d' une durée variable selon les années et les particularités du fruit . Un vin soutiré trois heures trop tôt sera trop léger et manquera de couleur . En revanche , si la cuvaison dure trois heures de trop , le vin nouveau aura un caractère différent avec des tanins trop durs . Ce millésime 2003 a passionné les vignerons et les a rendus bavards . " Mon bonheur , car c' est le bonheur de tout vigneron , a été la qualité de la récolte " , affirme Daniel Carron , vigneron à Bagnols . " Nous nous sommes permis de faire des pointes de température , puis de refroidir très bas . Le résultat , ce sont des primeurs qui sont comme une gourmandise , avec des arômes très puissants " , renchérit Ghislaine Large , viticultrice à Charnay . À Saint-Vérand , Pierre-Marie Chermette , l' un des vignerons les plus réputés du Beaujolais , laisse également éclater son enthousiasme : " Le millésime va primer sur le cépage et le terroir . Cela veut dire que l' on dira d' abord que l' on boit du 2003 avant de dire qu' il s' agit de telle ou telle appellation . C' est le signe des très grandes années . " Seul hic , du moins pour le consommateur : en magasin , le beaujolais nouveau sera souvent vendu 10 % plus cher qu' en 2002 . Toutes appellations et toutes méthodes de vinification confondues , la production de beaujolais est en recul de 40 % par rapport à l' an dernier . Une conséquence de la canicule , mais aussi d' une meilleure discipline des vignerons dans la maîtrise des rendements . Les volumes vinifiés en primeur sont également en recul de 10 % , soit environ 57 millions de bouteilles contre 63 millions l' an dernier toutes destinations confondues . À dépenses égales , on boira donc moins et mieux !