L'Humanité

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
L'Humanité
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_H_N_281103.html
Texte:
Universités . Les bac plus X dans la rue Les cortèges d' étudiants refusant les projets gouvernementaux pour l' enseignement supérieur ont fleuri dans le pays . Luc Ferry n' a pas réussi à " dissiper les inquiétudes " . La mobilisation étudiante bouscule Luc Ferry . Ballotté par des vents contraires , le ministre de l' Éducation nationale , dans un entretien donné au Point , tout en se livrant à une défense et illustration de ses réformes , se laisse aller à l' invective : " Comme je vous l' ai dit , l' écrasante majorité des étudiants est favorable au système LMD ( licence-mastère-doctorat ) . Mais la vérité , c' est qu' il existe une minorité altermondialiste et anti-européenne qui s' oppose à cette heureuse évolution par tous les moyens , y compris , parfois , la désinformation ( ... ) dans le but de faire de l' agitation politicienne . " Pour les étudiants , qui sont hier descendus dans la rue pour s' opposer à la loi sur la réforme des diplômes LMD telle qu' elle est prônée par le gouvernement , la désinformation était plutôt le fait du ministère sur son projet de modernisation universitaire . D' abord annoncé pour décembre , Luc Ferry , sous la pression , avait lâché samedi dernier que ce projet de loi n' était inscrit ni au " programme de travail du gouvernement ni à l' agenda parlementaire " . Mais , mercredi , sur les ondes de France-Inter , le ministre glissait dans son discours : " Je veux prendre le temps de la concertation pour que , d' ici le mois de mars , on puisse se mettre d' accord " sur une loi sur l' université qui accompagnera la mise en place du processus d' harmonisation européenne des diplômes LMD . La phrase n' a pas échappé à Yassir Fichtali , président du syndicat étudiant UNEF , qui a dénoncé cette nouvelle volte-face . Dans les défilés , nombreux étaient les grévistes qui exigeaient du ministre une prise de position claire sur cette loi de modernisation , craignant une manoeuvre qui , par exemple , verrait Luc Ferry représenter son projet en fin de deuxième trimestre quand les étudiants sont tous absorbés par leurs examens . Devant les valses-hésitations et les volte-face de leur ministre , les manifestants se montraient tout à fait rétifs à son discours visant à " dissiper les inquiétudes " . Lors de l' assemblée générale dans la petite faculté de Bobigny ( 93 ) , où le blocage des cours était levé pour apaiser les tensions et parce que le trop grand nombre d' abstentions lors du vote " délégitimait " la démarche , les participants ont réaffirmé avec force qu' ils n' étaient pas contre l' harmonisation européenne des diplômes mais contre le projet actuel du gouvernement . La renégociation des décrets d' application , et surtout l' article 4 qui donne la possibilité à chaque université de délivrer son diplôme , a été exigée à nouveau . Doutant littéralement que l' objectif de la réforme soit de faciliter leur mobilité européenne , ils font remarquer que les bourses qui effectivement permettent ces déplacements à l' étranger ne seront pas plus nombreuses l' an prochain . À la tribune , on en appelle au réengagement de l' État dans le budget des universités . On exhibe les statistiques officielles de l' ONU , qui prouvent que la France est un des pays qui investit le moins pour son enseignement supérieur par rapport à son produit intérieur brut . On évoque la crainte de voir ce budget délégué aux régions , ce qui ne manquerait de creuser les inégalités entre établissements . Avant de partir pour la manifestation parisienne , on rappelle à Luc Ferry et aux prochains ministres de l' Éducation nationale , que , aujourd'hui , il n' est plus possible de produire des lois sur l' université sans y associer , dès l' origine , l' ensemble des acteurs de l' enseignement supérieur . À Bobigny comme à Villetaneuse , où tables et chaises devant les portes bloquaient l' accès aux bâtiments , les assemblées générales ont voté la poursuite du mouvement jusqu'à lundi prochain , jour où se tiendront de nouvelles AG . Là comme dans 32 autres universités du pays , les étudiants s' apprêtaient à aller manifester .