L'Humanité

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
L'Humanité
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_H_S_041002.html
Texte:
SURF . Kelly Slater , un retour qui fait des vagues Il pensait de plus rien avoir à prouver , mais ses pairs en ont décidé autrement . Après trois ans d' absence , le sextuple champion du monde est revenu sur le circuit pro . L' Américain Kelly Slater est une légende du surf , sans doute le surfeur le plus adulé de toute l' histoire des sports de glisse . Sextuple champion du monde dans les années quatre-vingt-dix , il avait pris sa retraite . Mais voilà : il manquait au circuit et les meilleurs surfeurs mondiaux ont réclamé son retour . " C' est mon idole " , dit de lui le jeune Français Miky Picon . Depuis une semaine , il est présent au Quicksilver Pro France , l' étape française du championnat du monde World Champion Tour , qui se joue entre les spots d' Hossegor , de Seignosse , de Capbreton et de Saint-Jean-de-Luz . La magie est encore là ! Vous revenez en France , pays qui a vu naître la Slatermania . Où en est cette effervescence unique dans le monde de la glisse ? Kelly Slater . Oh , oui ! Je me souviens très bien de cette période . Je représentais la nouveauté dans le surf . En plus , je faisais des apparitions dans le feuilleton Alerte à Malibu . Ma tête était partout . Franchement , je ne pouvais pas faire un pas sans être apostrophé . Je me souviens d' une fois où je suis resté coincé dans ma voiture sur un parking à cause d' une horde de filles qui secouaient la voiture . J' ai filmé la scène en vidéo , car aux États-Unis personne ne voulait me croire lorsque je racontais cette folie autour de moi dans votre pays . Pour l' instant , cela me paraît plus calme . Comment avez -vous passé ces trois années , loin de la compétition ? Kelly Slater . J' ai fait beaucoup de promotion pour mon sponsor . J' ai aussi participé à quelques surf trips dans le monde , histoire de profiter de quelques belles vagues que je n' avais pas eu le temps de surfer . J' ai été aussi sur quelques compétitions hors circuit . J' ai travaillé sur mon matériel , je me suis plus investi dans le business et fait quelques apparitions au cinéma . Franchement je n' ai pas eu le temps de m' ennuyer . Qu' est ce qui vous a poussé à quitter le circuit ? Kelly Slater . Je ne m' amusais plus de la même manière . Pis , je n' avais plus de désir pour ce que je faisais . Je ne savais plus pourquoi je me levais le matin . Cela finit par être usant de toujours surfer dans les mêmes endroits , de retrouver toujours les mêmes gens . Enfin , les méthodes de jugement n' évoluaient pas alors que le surf , lui , avait changé . A force d' avoir ce sentiment , j' ai fini par me dire qu' il y avait un problème . Il fallait que je prenne du recul . Pourquoi être revenu ? Kelly Slater . En fait , c' est une opportunité qui s' est présentée . Mon entraîneur , mon sponsor , mais aussi le public , enfin tout le monde voulait que je revienne . Cela a fini par revenir aux oreilles de l' Association de surfeurs professionnels , qui m' a proposé une wild card ( invitation ) . J' ai senti que c' était le moment . Trois années se sont passées , le surf a -t-il encore évolué depuis votre départ ? Le niveau est -il encore plus relevé ? Kelly Slater . Oui , il a évolué , mais la différence n' est pas délirante . Elle s' est surtout faite sur le nombre de gars capables d' évoluer au plus haut niveau . Avant nous étions trois ou quatre , maintenant on peut dire qu' ils sont une petite dizaine . Il faut dire que , pendant dix ans , nous avions repoussé les limites déjà très loin . Il y a -t-il un surfeur qui sorte du lot , en ce moment ? Kelly Slater . L' Australien Danny Wills m' a impressionné . Il a un surf surpuissant , très rapide , très technique . Il est très facile sur sa planche et , du coup , il réussit des figures vraiment extrêmes . C' est la bonne surprise de cette année . Pensez -vous qu' un jour quelqu' un égalera ou dépassera votre record de six titres mondiaux ? Kelly Slater . Oui , bien sûr ! Quand Mark Richards est devenu quatre fois champion du monde , tout le monde disait que l' on ne pourrait pas faire mieux , et puis je suis devenu six fois champion du monde . Quelqu' un avec sept titres , c' est tout à fait possible . Pourquoi , pas moi ? Vous rêver d' un nouveau titre ? N' est -ce pas un peu prématuré ? Kelly Slater . Pour cette année , c' est en effet peu réaliste , mais pour la saison prochaine tout est possible . Il faudra pour cela que je sois à 100 % , ce qui n' est pas encore le cas . Quel est votre objectif cette saison ? Kelly Slater . De terminer dans les dix premiers du classement . Pour l' instant j' ai retrouvé la plupart de mes sensations . J' ai plutôt bien surfé , la seule chose qu' il me manque encore , c' est la régularité entre les cessions et sur l' ensemble d' une compétition . Avez vous encore des choses à prouver dans ce milieu ? Kelly Slater . Je crois que j' ai réalisé tout ce que je voulais faire . Mais si je reviens , c' est tout de même pour me prouver que je peux encore être parmi les meilleurs . Je veux toujours réussir la session parfaitement , j' ai toujours envie de réaliser la figure que personne ne fera . Avant , je n' étais sans doute plus guidé par l' esprit de compétition : battre mon adversaire d' abord et ensuite compter les points . Maintenant , c' est plus personnel et , du coup , je m' amuse beaucoup plus en compétition . Je suis plus relax . Si je ne réussis pas , ce n' est pas la fin du monde . Qu' est -ce qui vous a permis d' être aussi fort pendant ces nombreuses années ? Kelly Slater . Certains vous diront que c' est grâce à l' entraînement , loin des regards et des juges , qu' ils ont réussi à passer des figures incroyables . Moi je vous dis que si je n' avais pas aimé la compétition , jamais je n' aurais été si loin . Il me fallait cette pression pour être au top , pour tenter l' impossible , des figures jamais réalisées .