L'Humanité

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
L'Humanité
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_H_S_050802.html
Texte:
RUGBY . Jamais deux sans trois pour l' Australie L' Australie s' est imposée 16 - 14 samedi à Sydney face aux All Blacks . Le vainqueur des Tri Nations sera désigné en Afrique du Sud le week-end prochain . Le Wallaby est donc de la race des aruspices , ces devins romains qui interprétaient la volonté des dieux ! Car samedi , sur la pelouse du stadium Australia de Sydney , transformé en arène de gladiateurs une fois l' an , quand le rival néo-zélandais débarque dans la cité olympique , la providence avait choisi son camp . Comme si la foule elle-même sentait venir le coup de pouce descendu du ciel , 80 000 glottes laissaient échapper des " Wallabies , Wallabies " , cri de guerre local , dans de tournoyantes saturnales vocales qui résonnent encore à Wellington , capitale de la Nouvelle-Zélande et terre des maudits . Il reste alors 35 secondes à jouer et la Bledisloe Cup a déjà une anse hors d' Australie . Les All Blacks mènent 14 - 13 , la touche est australienne . Dans la confusion face au temps qui s' égrène , George Gregan , le capitaine , tente le drop de la ligne des 22 mètres . Il dévisse , le ballon revient dans le camp All Blacks , la messe semble dite . Mais les chants persistent . Le peuple australien a pris l' habitude depuis deux ans de garder espoir jusqu'au bout dans son antre magique de Homebush . Il croit encore au destin , à raison . Sur l' ultime poussée des Jaune et Vert , l' arbitre Andre Watson sanctionne le remplaçant Leon McDonald pour un talonnage au sol bien malvenu . Tous les yeux sont rivés sur le buteur Matthew Burke , jusque -là malheureux , qui tient le sort du match entre ses pieds . Huit minutes plus tôt , lorsqu' il avait fallu , aux 20 mètres , transformer l' essai du transfuge treiziste Matt Rogers , sa tentative avait trouvé le poteau , laissant ses troupes à un petit point des All Blacks . Cette fois , il ne laissera pas passer l' occasion . " En fait , avec du recul , je dirais que cet échec m' a donné confiance , car je savais alors quoi faire pour passer le ballon entre les poteaux " , avouera après coup le héros . Comme en 2000 et 2001 , l' Australie s' impose donc au bout du suspense et conserve la Bledisloe Cup , ce trophée disputé entre " Aussies " et " Kiwis " , pour la cinquième année consécutive . " La chance était de notre côté , nous avons su la saisir " , commentera sobrement Gregan , d' ordinaire plus loquace les soirs de victoire . En cas de succès , non contents de redevenir les rois du continent , les All Blacks se seraient également adjugé le Tri Nations avant même le déplacement en Afrique du Sud . C' est donc dire s' ils peuvent ruminer après ce coup de sifflet assassin mais justifié . " Nous sommes toujours en course dans une compétition que nous voulons gagner . Rien n' est terminé " , tentera de relativiser le coach vaincu , John Mitchell Mitchell , qui connaissait là sa première défaite à la tête des All Blacks , désormais à égalité de points ( 10 ) avec l' Australie , devant les Springboks . " Il nous faut continuer à aller de l' avant , les trophées sont la résultante des performances et nous n' avons pas été assez bons ce soir " , ajoutera -t-il d' une analyse que l' on jugera sévère au regard de la prestation fournie par ses hommes , à la hauteur de celle du match aller , remporté 12 - 6 à Christchurch . En " l' église du Christ " , les dieux de l' Ovalie se devaient alors d' être neutres .