L'Humanité

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
L'Humanité
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_H_S_120703.html
Texte:
Armstrong seul au monde ? Avec les premières étapes de montagne ce week-end , notamment la montée vers l' Alpe-d'Huez dimanche , on en saura plus sur la réelle forme de l' Américain et de ses adversaires . Le Tour sera -t-il à nouveau joué , dimanche soir , après les intimidantes ascensions du Galibier et de l' Alpe-d'Huez ? Lance Armstrong se parera -t-il de jaune , comme tout semble l' indiquer et comme chacun le pense sans trop l' avouer pour ne pas paraître résigné ? Bref , sept jours après le départ de Paris , l' épreuve du centenaire aura -t-elle déjà fait allégeance à l' Américain ? Allez savoir pourquoi , mais la caravane , harassée de chaleur et littéralement étouffée par la performance de l' US Postal dans le contre-la-montre par équipe mercredi dernier , refuse en bloc de se plier à l' évidence et imagine des choses - assez peu crédibles en vérité , mais bon . D' abord , l' opinion de deux spécialistes . " Dans les relais du contre-le-montre par équipes , je ne l' ai pas senti aussi souverain qu' habituellement " , rapporte Laurent Jalabert , oeil plutôt averti . " En fait , c' est depuis le début de la saison qu' il semble moins souverain que les autres années " , avance pour sa part Cyrille Guimard , qui réclame un peu de mémoire . " Dans le Dauphiné , qu' il a gagné , certes , il n' a pas '' volé '' , loin de là , explique l' ancien directeur sportif . Il est même tombé , ça aurait pu très mal se terminer pour lui . Et puis , souvenons -nous aussi de Liège-Bastogne-Liège , où il a reçu la plus mémorable gifle de ces dernières années , car , ce jour -là , il voulait gagner . " Et Guimard d' oser : " Je me pose une question . Au stade où il en est , Armstrong doit combattre l' habitude et surdimensionner sa motivation . Le peut -il encore ? Sans doute que oui , mais allez savoir ! " Le Tour , évidemment , ne ressemble en rien à une classique , fût -elle la plus complète de toutes . Mais Guimard n' a pas tort , car Lance Armstrong s' était promis , cette année , de l' accrocher à son palmarès , et il avait sans doute fait ce qu' il fallait . Seulement voilà , pour la première fois de sa carrière , du moins depuis 1999 , le Texan s' était fait chahuter , bousculer , humilier sur son propre terrain , par Hamilton , Mayo , Boogerd et d' autres coureurs sans renom , dont il ignorait jusqu'à l' existence . Parmi ces derniers , Michele Scarponi , vingt-trois ans , se souviendra longtemps du regard plein de morgue que lui lança Armstrong quand il le dépassa dans la côte de Saint-Nicolas . " Un regard glacial qui semblait dire : '' Mais va te faire foutre ! '' " , ironisa l' Italien Anecdote rapportée par Philippe Brunel , dans l' Équipe .. Qui pour rééditer la performance ? Beaucoup pensent en premier lieu à l' Allemand Jan Ullrich ( Bianchi ) , trois fois dauphin de l' Américain et vainqueur en 1997 . Rudy Pévenage , son directeur sportif , reste prudent . " J' espère que le scénario ne va pas être le même que ces dernières années " , glisse -t-il simplement , sans trop y croire . D' autres imaginent que l' Espagnol Joseba Beloki ( Once ) , deuxième l' an dernier , sera de la partie : une poignée de secondes les séparent en effet avant la montagne - une grande première . Certains voient aussi en l' Italien Gilberto Simoni ( Saeco ) , vainqueur du Giro , un audacieux frondeur capable de " tout faire exploser " dès ce week-end . N' est -il pas contraint de porter une attaque brutale en raison de son retard au général ( plus de trois minutes ) ? Enfin , quelques doux rêveurs imaginent que le Colombien Santiago Botero ( Telekom ) peut , sur un jour , renverser la hiérarchie à son profit , ou non d' ailleurs . Mais s' il n' y a ( peut-être ) personne pour battre Armstrong , il n' est pas à l' abri de s' abattre . tout seul . Il dispose cette année de moins d' arrivées au sommet ( l' Alpe-d'Huez , Luz-Ardiden , Ax-Trois-Domaines ) , contre cinq l' an passé . Quant au premier chrono individuel , il n' interviendra qu' en fin de deuxième semaine . Comme le dit Bernard Hinault , " il ne pourra donc pas se contenter de '' gérer '' les Alpes " . Et puis , au-delà de l' âge avançant ( trente et un ans ) , chacun devine sans le savoir vraiment que l' Américain a atteint ses limites supérieures et que l' on passe vite , très vite , d' une époque à une autre : Merckx à Pra-Loup ( 1975 ) , LeMond dans le Tourmalet ( 1991 ) , Indurain aux Arcs ( 1996 ) . Les grandes défaillances des cracks ne préviennent jamais . Et surprennent toujours . Alors , qui sait : dans le Galibier ou dans l' Alpe-d'Huez ?