L'Humanité

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
L'Humanité
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_H_S_120802.html
Texte:
CYCLISME . " Jaja " toujours là A trente-trois ans , Laurent Jalabert s' est imposé pour la deuxième fois consécutive dans la Clasica San Sebastian . Laurent Jalabert ( CSC ) a rejoint samedi l' Italien Francesco Casagrande , jusqu'alors le seul à s' être imposé deux années consécutivement ( 1998 et 1999 ) dans la Clasica San Sebastian , 7e manche de la Coupe du monde cycliste . " Jaja " , futur retraité de trente-trois ans , s' est dégagé au sprint avec la même facilité que l' an dernier , réglant ses quatre compagnons d' échappée l' Espagnol Igor Astarloa ( 2e ) , l' Italien Gabriele Missaglia ( 3e ) , le Kazakh Andreï Kivilev ( 4e ) et le Transalpin Dario Frigo ( 5e ) . Une fois encore , la course s' est jouée dans la dernière véritable difficulté de l' épreuve basque , l' ascension de la côte de Jaizkibel ( 465 m ) , une rampe à 5 , 74 % , située à 37 km de l' arrivée . Kivilev choisit ces lacets pour rejoindre les Espagnols Juan Mercado et Constantino Zaballa , en fugue depuis 175 km , et Jalabert pour se dégager à son tour . Le maillot à pois du dernier Tour de France a signé son nouvel exploit , avec une facilité extrême , pour triompher avec une longueur d' avance alors qu' il avait abordé l' emballage final en dernière position . Mais , en un éclair , il a pris le centre du groupe . " Je voulais profiter de l' aspiration , affirmait -il . Mais , j' ai un instant craint de ne pas trouver le passage . " L' ancien numéro 1 mondial a ainsi ajouté un fleuron à son palmarès , riche , il ne le sait pas avec exactitude , " de 140 succès environ , sans compter les critériums . La preuve est encore apportée qu' il faut de l' expérience pour gagner une classique . Depuis la fin du Tour , je n' avais pas relâché la pression . Je ne suis d' ailleurs rentré chez moi qu' une nuit . Je n' étais pas trop confiant ce matin car il pleuvait . Je n' avais pas peur de perdre ; l' avoir emporté une fois enlève la pression . J' arrêterai à Zolder . Si , par bonheur , je pouvais terminer sur une victoire , vous vous rendez compte ? J' ai tellement vu de coureurs de grande classe partir dans l' anonymat . Aujourd'hui , je pourrais resigner un contrat très intéressant , mais je préfère partir la tête haute " .