L'Humanité

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
L'Humanité
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_H_S_280602.html
Texte:
MONDIAL Carton rouge à ... La presse allemande " Nous passions pour des nuls . Des perdants . Des taches dans la Coupe du monde . Maintenant , nous sommes la sensation . Maintenant , nous sommes comme un bouchon impatient de sortir de sa bouteille de champagne - comme champion du monde . Et nous allons réussir ! Pourquoi ? Il y a trois raisons . 1 . Kahn . 2 . Völler . 3 . L' entêtement allemand . " Chasser le naturel et il revient avec le football . Connue pour ne pas mâcher ses mots , la presse allemande cède parfois à un triomphalisme douteux , voire nauséabond eu égard au respect élémentaire dû aux adversaires battus où à battre dans ce qui n' est après tout qu' un jeu . De la part de l' éditorialiste du quotidien populaire Bild , caressant le poil de ses lecteurs dans le bon sens ( de la marche vers la victoire finale ! ) après le succès sur la Corée du Sud en demi-finale , on ne pouvait s' attendre à moins . Mais que le reste de la presse d' outre-Rhin lui emboîte le pas tel un seul homme en glorifiant la Mannschaft d' avoir mené sa stratégie " à l' allemande " jusqu'au bout laisse songeur . " Typiquement allemand était une insulte , poursuit -il . Typiquement allemand est depuis hier ( mardi - NDLR ) un honneur . " Die Welt , le quotidien conservateur , enfonce le clou : " Nous sommes comme nous sommes . Et ce n' est peut-être pas aussi mal que nous le pensons souvent nous-mêmes . " La Mannschaft a misé sur " le football pur " , et nargué ceux qui se sont contentés d' un " jeu spectaculaire et époustouflant de beauté " . " Les magiciens qui ne font pas de magie " , titre le quotidien Süddeutsche Zeitung , qui salue " le jeu combatif et convaincant " et " la vertu allemande " de la Mannschaft . La palme revenant encore une fois à l' éditorialiste de Bild . " Nous vaincrons , car nous sommes rigoureux , nous vaincrons car nous sommes des amis , nous vaincrons car nous ne croyons pas au " beau jeu " mais au succès du cerveau , de la ténacité et de la volonté . " Nietzsche ou Schopenhauer n' étaient , certes , pas brésilien . Mais on rappellera juste que le Brésil en est également à sa septième finale pour quatre trophées contre seulement trois à l' Allemagne , et que les Auriverde ont toujours considéré avec modestie le football comme l' alchimie du plaisir et du beau jeu ( nos yeux en savent quelque chose ) et non comme une campagne quadriennale . Le Brésil doit accomplir sa légende personnelle .