L'Humanité

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
L'Humanité
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_H_S_291203.html
Texte:
Dopage . Les sportifs ne se mettent pas à table À défaut d' indics ou de concertation avec le mouvement sportif , le groupe surdose et dopage mène une chasse ciblée des trafics . Sans indicateurs , comment faire pour mener une enquête ? Le commandant Bourdillat n' a pas vraiment de réponse . Il constate juste : " C' est dur de faire du renseignement , le sport est un milieu fermé . Les fédérations ont tendance à laver leur linge sale en famille . Quelquefois , le parquet nous oriente sur une affaire ou alors une information nous est donnée par le ministère des Sports . Le reste du temps on fait du ciblage , parce qu' on ne peut pas être partout . " Du ciblage , cela ne signifie pas taper encore et toujours sur les mêmes . " Dans le golf aussi des produits circulent . Les bêtabloquants , c' est utile pour la concentration " , suggère l' enquêteur . Parfois les langues se délient quand même . Mais elles sont souvent tournées plus de sept fois dans la bouche de la balance . Bourdillat : " Dès qu' on va parler business , la confidence va se tarir . Le sportif ne veut pas se brûler à l' intérieur de son milieu . Il y a une sorte de secret professionnel . " Pas bavard non plus , le Conseil de prévention et de lutte contre le dopage ( CPLD ) chargé , entre autres , de l' action disciplinaire à l' encontre des sportifs dopés . Il n' y a pas vraiment de dialogue entre le Quai des Orfèvres et l' autorité administrative indépendante créée au printemps 1999 , presque en même temps que le groupe surdose et dopage . Les policiers se contentent donc de rêver : " Ce serait royal si le CPLD nous aidait . " De toute façon , Bourdillat et son adjoint Vincent Clergerie ne comptent que sur eux-mêmes . Ne seraient -ils pas un peu désabusés ? Ils répondent par la négative , presque d' une même voix : " Désabusés , non . Mais , réalistes , oui . On sait qu' on ne se bat pas à armes égales . Le sport est une économie avec ses sponsors , ses droits audiovisuels , comment voulez -vous que certains dirigeants ne ferment pas les yeux sur le dopage ... Malheureusement , aujourd'hui , c' est toute une génération de sportifs qui est plongée dans la triche . " Le commandant Bourdillat a tout de même , de temps à autre , une lueur d' espoir . " Notre action n' est pas toujours inutile . Lors des derniers championnats du monde d' athlétisme à Saint-Denis , on a enregistré pas mal de forfaits . Ce n' est pas un hasard . Certains ont préféré ne pas prendre le risque de venir sur un territoire très surveillé . " Pas tous . Un témoignage édifiant pour finir : " Un jeune d' un centre de formation du sport français m' a raconté récemment sa rencontre avec un athlète des États-Unis , narre Dominique Bourdillat . Le type lui a aussitôt sorti des produits et demandé presque naturellement : T' en veux ? ... " Le rêve américain n' est plus ce qu' il était .