Le Monde

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
Le Monde
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_M_C_200903.html
Texte:
PATRIMOINE . La BANLIEUE , laboratoire de lieux de CULTE Le chantier de l' église de Firminy redémarre APRÈS TRENTE ANS de sommeil , le chantier de l' église de Firminy-Vert ( Loire ) , dessinée par Le Corbusier , redémarre . Cette reprise des travaux , financés par l' Union européenne , les collectivités territoriales et l' Etat , s' inscrit dans la relance de la construction des édifices religieux . L' église Saint-Pierre avait été commandée en 1960 au célèbre architecte par Eugène Claudius-Petit , ancien ministre de la reconstruction ( 1948 - 1953 ) , maire de Firminy , et par l' association paroissiale . L' homme politique , familier de Le Corbusier depuis 1946 , avait déjà obtenu de l' architecte les plans d' une unité d' habitation , d' une maison des jeunes et de la culture et d' un stade , qui , après pas mal de vicissitudes , furent achevés après sa mort . Le projet de Saint-Pierre est le dernier en date . En 1964 , il est dessiné , chiffré et prêt à démarrer . Il s' agit d' élever un vaste cône de béton dont la pointe , coupée de biais , est percée par deux « canons à lumière » destinés à éclairer l' intérieur de l' édifice . Hélas , un an plus tard , Le Corbusier meurt . Il faudra attendre 1970 pour que la première « pierre » du bâtiment soit posée , avec l' accord de la sourcilleuse Fondation Le Corbusier . Le chantier se poursuit lentement et , en 1975 , on atteint le troisième niveau . Mais , en dépit d' une collecte de l' ordre des architectes auprès de ses adhérents , faute de moyens et sans doute d' une volonté politique et religieuse suffisante ( on est en pleine période post-conciliaire ) , les travaux sont définitivement interrompus en 1978 . Cela n' empêchera pas Jack Lang , en 1984 , d' inscrire l' église en panne à l' inventaire supplémentaire des monuments historiques . L' association Le Corbusier n' avait pourtant pas perdu espoir . En 1993 , un nouveau permis de construire est déposé . Trois ans plus tard , l' embryon d' édifice est même classé . UN MUSÉE POUR LE CORBUSIER Le 13 septembre , le chantier de ce monument historique est officiellement relancé . Notamment par la volonté de Saint-Etienne Métropole , qui regroupe 43 communes dont celle de Firminy . La durée des travaux est prévue pour dix-sept mois . Il faudra d' abord reprendre l' existant , sols et fondations compris , avant de s' attaquer au gros oeuvre et de réaliser les aménagements extérieurs . Ces derniers permettront d' installer une importante antenne du Musée d' art moderne de Saint-Etienne ( les deux tiers de sa surface ) , axée sur l' accueil d' objets design et une présentation de l' oeuvre de Le Corbusier . Par ce biais - déjà utilisé pour la cathédrale d' Evry - , l' Etat pourra contribuer ( à hauteur de 6 % ) au financement de l' édifice qui devrait coûter au total 6 , 8 millions d' euros , l' Union européenne versant 40 % des fonds . La maîtrise d' oeuvre est assurée par José Oubrerie , architecte ayant collaboré avec Le Corbusier . Quand l' église sera livrée , en novembre 2004 , Firminy possédera l' un des plus beaux ensembles architecturaux dessinés par l' auteur du Modulor .