Le Monde

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
Le Monde
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_M_F_281002.html
Texte:
Tetra Laval veut garder Sidel , Schneider rouvre le dossier Legrand LE GROUPE suédois Tetra Laval a le triomphe modeste , depuis l' annonce de la décision de la Cour européenne vendredi de casser le veto de la Commission à son rachat du français Sidel . Pourtant , en octobre 2001 , après le verdict négatif de Bruxelles , Goran Grosskopf , président du conseil de surveillance du leader mondial des briques d' emballage carton pour boissons , avait vivement critiqué la Commission , qui estimait que sa position dominante dans son secteur pourrait lui permettre d' en acquérir une autre dans l' emballage plastique , Sidel étant le premier fabricant mondial de machines de soufflage de bouteilles en plastique PET . M. Grosskopf accusait les services du commissaire Mario Monti d' avoir pris une décision purement politique , pour affirmer sa différence vis-à-vis des autorités de la concurrence des Etats-Unis . Aujourd'hui , il se contente de souligner qu' il a toujours été convaincu de disposer d' arguments très forts . Sûr de son bon droit , le patron de Tetra Laval n' a jamais renoncé à son projet de rachat de Sidel . Tetra Laval , fort des 95 % du capital rachetés en mars 2001 et de la présence d' un de ses représentants à la tête de Sidel , représentera son dossier de fusion à Bruxelles . Il espère une décision efficace et rapide , d' ici début 2003 . Si cette acquisition n' est pas un enjeu majeur pour Tetra Laval , avec ses 8 , 5 milliards d' euros de chiffre d' affaires contre 933 millions pour Sidel , elle lui offre un relais de croissance dans un marché voisin et porteur . De son côté , le conseil d' administration de Schneider , réuni le 25 octobre , a donné un mandat au PDG Henri Lachman pour réétudier le dossier Legrand . Schneider a annoncé en juillet son intention de revendre sa participation dans Legrand aux financiers Wendel et KKR , mais il peut revenir sur sa décision jusqu'au 10 décembre . Une rencontre aura lieu prochainement entre les dirigeants de Schneider et la Commission .