Le Monde

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
Le Monde
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_M_I_040702.html
Texte:
Le général Pinochet ne sera jamais jugé au Chili La Cour suprême a clos la procédure ouverte contre l' ancien dictateur Le général Augusto Pinochet ne sera jamais jugé au Chili . A Santiago , la Cour suprême de justice a définitivement clos , lundi 1er juillet , la procédure ouverte contre l' ancien dictateur pour l' enlèvement et l' exécution sommaire de soixante-quinze prisonniers politiques commis par un commando militaire , surnommé la " Caravane de la mort " , qui sillonna le pays en septembre 1973 , au lendemain du coup d' Etat militaire contre le président socialiste , Salvador Allende . Les cinq juges ont voté un non-lieu en faveur de Pinochet , par quatre voix contre une , invoquant l' état de démence sénile du vieux caudillo , âgé de quatre-vingt-six ans , qui gouverna d' une main de fer le Chili entre 1973 et 1990 , faisant plus de 3 000 morts et disparus . " Les problèmes mentaux de Pinochet Ugarte , de l' avis des magistrats , empêchent qu' une procédure ait lieu à son encontre " , a précisé le secrétaire de la de la Cour , Carlos Meneses . Selon la loi chilienne , la folie et la démence conduisent à un non-lieu . Ce verdict qui ratifie l' arrêt temporaire rendu le 9 juillet 2001 par la cour d' appel de Santiago n' a surpris personne dans la capitale chilienne , même si les organisations de défense des droits de l' homme ne cachent pas leur déception et rappellent que le gouvernement chilien s' était engagé vis-à-vis de la communauté internationale à juger l' ancien homme fort du pays . " Plus rien à faire " C' est à ce titre qu' Augusto Pinochet avait réussi à être rapatrié dans son pays natal , en mars 2000 , après avoir été détenu en Grande-Bretagne pendant près de dix-sept mois sur ordre du juge espagnol Baltazar Garzon . Ce dernier avait d' ailleurs tenté , en vain , d' obtenir l' extradition de l' ex-dictateur pour qu' il soit jugé à Madrid . " Il n' y a plus rien à faire " , a reconnu Carmen Hertz , une des avocates des parties civiles , dont le mari a été tué par la " Caravane de la mort " , tout en soulignant que la procédure pour ces crimes va suivre son cours pour les autres accusés , parmi lesquels l' ex-général Sergio Arellano et une dizaine d' anciens hauts officiers . Outre l' affaire de la " Caravane de la mort " , le général Pinochet faisait l' objet de plus de trois cents plaintes pour des crimes commis pendant la dictature militaire . Quelques jours après son retour à Santiago , où il avait été accueilli en héros par les forces armées , l' homme qui avait été à la tête de l' armée pendant vingt-cinq ans avait été privé de son immunité parlementaire de sénateur à vie , qui le protégeait jusqu'alors de toute poursuite judiciaire . Le juge Juan Guzman Tapia , qui instruisait le dossier , avait également inculpé , fin janvier 2001 , l' ex-dictateur , qui avait alors été assigné à résidence pendant six semaines . Mais les avocats de l' ex-sénateur à vie avaient obtenu que leur client , souffrant de diabète et de problèmes cardio-vasculaires , soit soumis à des examens médicaux démontrant la détérioration de son état de santé physique et mentale . De leur côté , les adversaires de l' ex-dictateur l' accusaient de jouer les " malades imaginaires " . Ses avocats ont réussi à lui épargner un procès . Ils ont dû , pour cela , recourir à l' argument de la démence , ce qui est considéré comme une humiliation par la famille et les partisans du vieux caudillo . " Maintenant , il est éloigné de l' actualité , mais il sent qu' il a subi un traitement injuste , parce qu' il a mené le Chili à la démocratie " , a affirmé le général Guillermo Garin , un des proches collaborateurs d' Augusto Pinochet .