Le Monde

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
Le Monde
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_M_I_121102.html
Texte:
Aux Etats-Unis , l' appel Pas en notre nom rassemble les anti-guerre S' agissant de l' Irak , l' opinion américaine peut se ranger en trois catégories , expliquait il y a quelques semaines Joseph Nye , professeur à Harvard et ancien secrétaire adjoint à la défense de Bill Clinton : les faucons unilatéralistes impatients , les faucons multilatéralistes patients et les colombes opposées à la guerre . Selon lui , les seconds étaient les plus nombreux . Quant aux pacifistes , ils arrivent sans conteste en queue du peloton . Si la menace de guerre mobilise en Europe , les quelques manifestations qui ont eu lieu ces dernières semaines à New York , Washington et San Francisco n' ont eu qu' un écho limité aux Etats-Unis . Il existe malgré tout quelques protestataires obstinés , comme ceux du mouvement No blood for Oil ( Pas de sang pour le pétrole ) qui viennent tous les jours devant l' ONU , demander à l' organisation de ne pas légitimer la guerre de Bush . Ils ont déjà été arrêtés plusieurs fois et se plaignent de l' indifférence des médias . Les pacifistes reprochent à la presse de passer leur mouvement sous silence . De fait , un groupe renommé de surveillance de la presse ( FAIR ) a épinglé le New York Times et NPR , la radio publique , pour avoir minimisé le nombre de participants à la manifestation du 26 octobre à Washington . Les deux organes de presse se sont excusés . NPR avait parlé de 10 000 manifestants alors que , selon la police , ils étaient 100 000 . Pour se faire connaître , les mouvements d' opposition ont donc acheté des pages dans les quotidiens , comme Americans against the War with Irak , qui dénonce les liens de l' administration Bush avec l' industrie pétrolière , ou Common Cause , soutenu par l' historien Arthur Schlesinger et le vétéran du journalisme télé Walter Cronkite . Nous ne livrerons pas nos consciences La coalition Not in our Name ( Pas en notre nom ) a , de son côté , diffusé ce qui est quasiment devenu un texte-culte . Qu' il ne soit jamais dit que les citoyens des Etats-Unis n' ont rien fait lorsque leur gouvernement a déclaré une guerre sans limite et institué des mesures de répression draconiennes , déclare le manifeste . Ses signataires appellent les citoyens des Etats-Unis à résister à ces nouvelles mesures et à la politique globale menée depuis le 11 septembre 2001 . Le groupe s' est formé fin mars 2002 à New York , pour protester contre les atteintes aux libertés engendrées par la lutte antiterroriste et la discrimination contre les musulmans . Les premiers signataires du texte , à l' origine une simple lettre ouverte , étaient des activistes engagés contre les brutalités policières , des étudiants , mais aussi des responsables de la communauté musulmane ou d' églises évangéliques . Nous croyons que toute personne détenue ou passée en jugement par le gouvernement des Etats-Unis a droit à la même procédure juridique . Nous croyons que la remise en question , la critique et le désaccord sont des droits légitimes importants qui doivent être protégés , poursuit le texte . Fin septembre , le texte avait rassemblé 4 000 signataires . Ils sont 30 000 aujourd'hui . Parmi eux , des personnalités de tous horizons : les acteurs Susan Sarandon , Martin Sheen , Jane Fonda , Marisa Tomei ; les musiciens Pete Seeger , Laurie Anderson et Brian Eno ; les écrivains Alice Walker , Kurt Vonnegut , Gore Vidal , Russell Banks , Barbara Kingsolver , Grace Paley , Noam Chomsky , Edward Saïd . Et aussi Martin Luther King III , la féministe Gloria Steinem , le rabbin Michael Lerner , le graphiste Milton Glaser , les cinéastes Robert Altman , Oliver Stone , Terry Gilliam , Jim Jarmusch . Le président Bush a déclaré : " Ou bien vous êtes avec nous , ou bien vous êtes contre nous " , rappelle le texte . Voici notre réponse . Nous n' abandonnerons jamais notre droit à la remise en question . Nous ne vous livrerons pas nos consciences en échange de promesses de sécurité qui sonnent creux . Nous vous déclarons : Pas en notre nom .