Le Monde

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
Le Monde
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_M_N_120503.html
Texte:
La mobilisation se renforce dans l' éducation nationale Manifestation vendredi 9 mai 2003 contre la politique économique du gouvernement « TOUS ensemble , tous ensemble , grève ! » La pression du monde éducatif sur le gouvernement se maintient . Quelque 3 000 manifestants franciliens ont défilé , vendredi 9 mai , à Paris pour protester contre la politique de Jean-Pierre Raffarin et Luc Ferry . Derrière une banderole « établissements d' Ile-de-France en lutte » , les manifestants , essentiellement des enseignants en « grève illimitée » , ont dénoncé l' opération de « liquidation totale » conduite par le gouvernement , en particulier la réforme des retraites et le transfert de quelque 100 000 personnes ( conseillers d' orientation , techniciens , assistantes sociales ... ) vers les collectivités locales dans le cadre de la décentralisation . Des manifestations ont aussi eu lieu en régions . A Rouen , plusieurs centaines de personnes ont érigé une « barricade » composée de boîtes en carton et de dizaines d' exemplaires de la Lettre à tous ceux qui aiment l' école de M. Ferry devant le rectorat . A Rennes , des centaines d' agents de l' éducation nationale ont manifesté leur opposition au projet de décentralisation . Un nombre croissant d' établissements se sont mis en « grève reconductible » . Dans le premier degré , le SNUipp-FSU fait état de plusieurs départements ( Alpes-Maritimes , Ariège , Aude , Gironde , Ille-et-Vilaine , Loire-Atlantique , etc. ) où une partie des professeurs des écoles a cessé le travail depuis le 7 mai . Selon le SNES-FSU , le mouvement était suivi par quelque 300 collèges et lycées en Ile-de-France , vendredi 9 mai , dont 210 pour la seule académie de Créteil ( 150 selon le rectorat ) . A Toulouse , le taux de grévistes atteignait 15 % pour le premier degré et 20 % pour le second degré , selon les chiffres du SNES-FSU académique . Dans l' académie d' Aix-Marseille , le syndicat recensait quelque 60 établissements en grève . A Montpellier , 80 collèges et lycées ont cessé le travail et les syndicats attendent une mobilisation accrue . D' autres actions sont prévues dans les prochains jours avant la grève interprofessionnelle contre la réforme des retraites , mardi 13 mai . A Toulouse et à Montpellier , par exemple , parents d' élèves et enseignants étaient appelés à manifester samedi 10 mai . Dans le premier degré , la plupart des départements ont prévu d' entrer en grève reconductible à partir du 13 mai . Dans les collèges et lycées , les syndicats appellent à l' extension du mouvement . Un nouveau « temps fort » , qui pourrait prendre la forme d' une grève nationale , est prévu pour le 19 mai , à l' appel des principales fédérations syndicales .