Le Monde

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
Le Monde
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_M_S_050802.html
Texte:
Après son échec de Sydney , la natation allemande domine les championnats d' Europe Les miracles existent dans la natation allemande . Le dernier de la lignée est en train de s' accomplir , à Berlin , pendant les championnats d' Europe . A deux jours du dernier plongeon , l' équipe d' Allemagne domine de toute sa hauteur le classement des médailles . Vendredi 2 août , elle en avait déjà enfoui quatorze dans ses poches . A l' évidence , elle fera mieux d' ici à dimanche , et personne ne pourra la rejoindre . Jusque -là , rien de très miraculeux . Mais , deux ans plus tôt , aux Jeux de Sydney , la Mannschaft avait quitté l' Australie en rasant les murs , sans le moindre titre olympique . Ses nageurs avaient peiné pour décrocher trois malheureuses breloques . Un désastre national , le plus cuisant échec subi par la discipline depuis la réunification . Partout ailleurs , plusieurs années seraient passées avant l' oubli d' un tel naufrage . En Allemagne , deux printemps ont suffi . Le secret ? Un retour aux sources . A Berlin , cette semaine , l' équipe allemande a souvent été conduite par des nageurs formés du temps de l' ex-RDA . Franziska Van Almsick s' y est collée trois fois , décrochant l' or au 100 m , au 4 × 100 m et au 4 × 200 m . Jana Henke l' a imitée le jour du 800 m , s' offrant le titre européen onze ans après avoir ramené une médaille de bronze des championnats du monde . Jörg Hoffmann , double champion du monde en 1991 , s' y est essayé le soir de la finale du 1 500 m . Mais ses trente-deux ans ont pesé trop lourd pour lui autoriser mieux mieux que la cinquième place . Plus bel exemple de cette plongée dans le passé : le retour en grâce de Franziska Van Almsick . Au lendemain des Jeux de Sydney , où elle avait dû se contenter d' une seule médaille de bronze en relais , la séduisante " Franzi " a frappé à la porte de son ancien entraîneur , le vieux Norbert Warnatzsch , formé à l' école de la natation est-allemande . Elle lui a demandé de ressortir pour elle , du fond de son grenier , les bonnes vieilles méthodes de la RDA . " Il ne me passe aucun caprice , assure la nageuse . Je m' entraîne désormais avec un groupe de dix nageurs , où je suis la seule fille . Et quand il faut me botter les fesses , ils le font sans une hésitation . " Les résultats n' ont pas tardé : à 24 ans , Franziska Van Almsick a retrouvé sa belle allure , et son meilleur niveau .