Le Monde

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
Le Monde
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_M_S_120302.html
Texte:
Dollar du Mûrier s' est trouvé un parrain pour les JO Equitation Le cheval français victime d' une contre-performance au CSI-W de Paris-Bercy AVEC SON METRE SOIXANTE ET ONZE au garrot , sa robe bai cerise et son port de tête altier , Dollar du Mûrier avait plutôt fière allure , samedi 9 mars , dans les allées du Palais omnisports de Paris-Bercy , où avait lieu la 12e étape de la Coupe du monde en salle . Ce partenariat a été mûrement réfléchi et mon objectif est de construire la meilleure équipe de France . Fils du célèbre Jalisco B , cet étalon français de onze ans , déjà vainqueur du Grand Prix CSI-A de Liège en 2001 , a du talent plein les veines . Le prix à payer pour que Dollar du Mûrier soit monté par Eric Navet , un cavalier français . En compétition , la nationalité du cavalier est prise en compte , jamais celle du cheval . Le projet de cette convention est né au retour des JO de Sydney , en 2000 , où le bilan tricolore fut très décevant . Pour la première fois depuis Séoul , en 1988 , les cavaliers français sont rentrés bredouilles d' une compétition olympique . Les Etats-Unis ou l' Allemagne avaient fait des offres tellement élevées aux propriétaires français ces dernières années que ceux -ci n' ont pu conserver leurs meilleurs chevaux , explique Jean- Maurice Bonneau , entraîneur national de l' équipe de France . Il en a résulté un appauvrissement des écuries et un fiasco olympique . Pour qu' un cheval de compétition soit performant , il faut limiter sa fonction reproductrice , ce qui entraîne un manque à gagner important pour son propriétaire . C' est dans le but de pallier cette perte financière , et ainsi enrayer l' exode des meilleurs étalons , que la FFE a mis en place le système des conventions . Selon l' accord signé le 17 janvier par Charles Pasqua , président ( RPF ) du conseil général des Hauts-de-Seine , et Jacqueline Reverdy , présidente de la FFE , Dollar du Mûrier ne peut être vendu . Philippe Bodinier , son propriétaire et éleveur en Mayenne , doit aussi limiter la fonction reproductrice de l' étalon jusqu'aux JO de 2004 . Problème d' équité Si le conseil général a obtenu de la convention qu' Hauts-de-Seine ( HDS ) soit accolé au nom du cheval , il a aussi imposé des obligations de résultats . Le contrat sera rompu au cas où le cheval ne franchit pas certaines étapes . Un barème de progression a été instauré , affirme José Bruneau de La Salle , chargé de mission auprès du conseil général . Fils et petit-fils d' éleveurs , Eric Navet a été classé numéro 1 mondial en 1992 , et sacré champion du monde en 1990 ( individuel et par équipes ) . Il a aussi été médaillé de bronze aux JO de Barcelone ( 1992 ) . Après quelques années de disette , liées en partie aux départs des meilleurs chevaux français , les espoirs de ce cavalier normand reposent aujourd'hui sur la grande amplitude au galop de Dollar du Mûrier . Des résultats récents viennent nourrir ses ambitions : le couple made in France a pris la septième place de l' épreuve de Coupe du monde de Bordeaux , début février , et la cinquième de celle de Vigo ( Espagne ) un peu plus tard . Le cheval est encore impulsif lors des compétitions en indoor . Il a surtout besoin d' être rassuré , explique Eric Navet . Samedi , il n' a pas convaincu , étant victime des virages tortueux de la manche initiale pour laisser la victoire finale au Suédois Rolf Goran Bengston sur Isovias Pialotta . Reste que la convention peut soulever un problème d' équité entre les candidats au rêve olympique . L' accord passé n' est -il pas l' absolue garantie que Dollar du Mûrier-HDS soit titularisé pour Athènes , au détriment d' un autre cheval qui aurait émergé entre-temps ? Ne risque -t-on pas de voir un partenaire imposer lui-même sa sélection pour les JO ? Jean-Maurice Bonneau , entraîneur national , est clair : Je me vois dire non à Eric Navet et à sa monture en 2004 si le couple n' est pas à la hauteur .