Le Monde

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
Le Monde
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_M_S_120403.html
Texte:
La France veut organiser une Coupe du monde " rassembleuse " Rugby La France a été désignée à une très large majorité - 18 voix contre 3 à l' Angleterre - pour organiser la Coupe du monde 2007 . Les matches se dérouleront dans les dix stades du Mondial de football 1998 , dont le projet français s' est assez largement inspiré Pour la première fois depuis la création de l' épreuve , en 1987 , la France organisera la Coupe du monde de rugby , en septembre et octobre 2007 . Ainsi en ont décidé , à une très large majorité , les membres du conseil de la Fédération internationale de rugby ( IRB ) , réunis à Dublin mercredi 9 et jeudi 10 avril . Par dix-huit voix contre trois , ils se sont prononcés en faveur de la candidature française , défendue par le président de la Fédération française de rugby ( FFR ) , Bernard Lapasset , et l' ancienne gloire emblématique du XV de France , Jean-Pierre Rives , au détriment du projet de la Fédération anglaise ( RFU ) , dont la cause a été plaidée par Bill Beaumont , l' ancien capitaine du XV de la de la Rose . " Nous avons le sentiment d' avoir livré un beau combat et de l' avoir gagné avec la manière " , s' est félicité Bernard Lapasset . Pour le président de la FFR , la qualité principale du projet français tient en un mot : " Rassembleur " . " Nous avons voulu montrer qu' il y avait de la place pour tout le monde , petites et grandes nations . Ce vote , assez surprenant , est un signe d' ouverture : il fait rentrer le rugby dans un monde plus universel , beaucoup plus ouvert à d' autres cultures . " En France , joueurs et dirigeants ont accueilli la nouvelle avec le même enthousiasme que le talonneur du XV de France , Raphaël Ibanez , qui voit dans cette décision " une formidable reconnaissance pour le rugby français " , ou que l' ancien arrière international Jean-Luc Sadourny , qui rêve d' un succès calqué sur celui de la Coupe du monde de football 1998 : " Il faudra essayer de faire comme les footballeurs : décrocher le titre . Le rugby en sortirait grandi . " " Ce sera un élément majeur pour le développement de notre discipline , ajoute Fabien Pelous , deuxième ligne du XV de France . On est un sport régional , ce sera un bon vecteur de pénétration vers le nord de la France . " Le ministre des sports , Jean-François Lamour , a salué le succès d' un " dossier d' une qualité exceptionnelle " , inspiré de celui de la Coupe du monde de football 1998 . " PARTAGE " Plutôt qu' aux recettes faramineuses promises par les promoteurs du dossier anglais ( 150 millions d' euros de bénéfices " garantis " ) , les examinateurs du Board ont , semble , été plus sensibles aux arguments du " coeur " avancés par les Français : une Coupe du monde fidèle aux valeurs de " partage " du rugby , mises en valeur par la simple présence de Jean- Pierre Rives , mais aussi des revenus alléchants : 90 millions d' euros à redistribuer , soit deux fois plus que pour la Coupe du monde organisée par l' Australie à l' automne 2003 ( 10 octobre - 22 novembre ) . De facture assez classique , le dossier français propose un tournoi réunissant vingt équipes réparties en quatre poules , prolongé par un tableau par élimination directe opposant les huit meilleures équipe du monde à partir des quarts de finale . Pour s' attirer les bonnes grâces des pays celtes - avec 6 voix sur 21 au conseil de l' IRB , l' Irlande , le Pays de Galles et l' Ecosse pouvaient faire basculer la décision dans un sens ou dans l' autre - , les organisateurs français ont suggéré aux fédérations de ces pays d' organiser sur leurs terrains de Murrayfield ( Edimbourg ) , Lansdowne Road ( Dublin ) et du Millenium ( Cardiff ) les trois matches de la première phase les concernant . Le Pays de Galles , dont la fédération de rugby ( WRFU ) est financièrement exsangue , a également reçu la promesse d' accueillir un quart de finale à Cardiff ( Le Monde du 15 février ) . Outre le fait de s' assurer la sympathie de ces votants influents , cette solution présentait l' avantage de contourner habilement les dispositions de la loi Evin : sur ces terrains étrangers , les marques d' alcool partenaires de certaines équipes pourront communiquer à loisir , du moins pendant la première phase de l' événement . A ce sujet , Bernard Lapasset assure n' avoir essuyé " aucune remontrance " de la part du gouvernement français . Dans son volet franco-français , la Coupe du monde 2007 se dispersera sur l' ensemble du territoire , avec des matches prévus dans les dix stades rénovés pour la Coupe du monde de football : Félix-Bollaert ( Lens ) , Geoffroy-Guichard ( Saint-Etienne ) , le Stade-Vélodrome ( Marseille ) , la Mosson ( Montpellier ) , Stadium municipal ( Toulouse ) , Gerland ( Lyon ) , Chaban-Delmas ( Bordeaux ) , la Beaujoire ( Nantes ) , le Parc des Princes ( Paris ) et le Stade de France ( Saint-Denis ) . Plutôt novateur , le projet anglais envisageait une Coupe du monde à deux étages : l' un regroupant les seize meilleures équipes en qua- tre poules et débouchant sur une deuxième phase dite " Super 8 " , soit deux nouvelles poules de quatre équipes , le tout s' achevant par les demi-finales et la finale ; au deuxième niveau , les Anglais avaient inventé un tournoi " B " , opposant vingt équipes représentant les nations dites émergentes du rugby international . Voyant le peu de succès rencontré par cette formule audacieuse , la RFU avait également concocté un projet bis , plus conforme à la tradition . Comme les Français , les Anglais avaient décidé d' allouer quelques matches à leurs voisins gallois et écossais . Seule différence notable , la compétition , telle que prévue par la Fédération anglaise , aurait eu lieu au début de l' été , en juin et juillet . La Coupe du monde " française " aura lieu un peu plus tard , du 7 septembre au 20 octobre . Les demi-finales et la finale se dérouleront au Stade de France . La Coupe d' Europe à l' heure des quarts Pour sa première participation aux quarts de finale de la Coupe d' Europe , le Biarritz olympique , champion de France 2002 , n' aura pas la partie facile en se déplaçant à Dublin , samedi 12 avril , pour affronter la province irlandaise du Leinster . Dans un stade de Lansdowne Road aussi enthousiaste que pour un match du XV d' Irlande , les joueurs entraînés par Patrice Lagisquet et Laurent Rodriguez , diminués en première ligne , auront fort à faire pour déstabiliser la formation de Brian O'Driscoll , invaincue pendant la première phase de la compétition . Alors que le Stade toulousain recevra samedi les Anglais de Northampton , l' USA Perpignan , troisième club français encore en lice , doit jouer dès vendredi sa place en demi-finale à Llanelli , dernière équipe susceptible de défendre l' honneur du rugby gallois , mal en point financièrement et détenteur de la cuillère de bois après ses cinq défaites dans le Tournoi des six nations . Dimanche , le quatrième quart opposera les Anglais de Lei-cester aux Irlandais du Munster .