Le Monde

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
Le Monde
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_M_S_201003.html
Texte:
RALLYE . Citroën et Peugeot continuent leur lutte en Corse Sébastien Loeb ( Xsara ) leader à l' issue de la première journée . Xsara contre 206 . Avec des « spéciales » plus longues ( 190 km chronométrés ) , pilotes et mécaniciens sont convaincus que « les choses sérieuses allaient pouvoir commencer » . Quelques mètres séparent les mécaniciens des deux constructeurs français . Au classement du championnat du monde WRC ( World Rally Championship ) des constructeurs , Citroën , depuis la victoire de Sébastien Loeb au rallye Sanremo ( Italie ) , dimanche 5 octobre , a pris la tête devant Peugeot . Trois épreuves restant à courir , la marque aux chevrons devance d' à peine quatre longueurs sa principale rivale pour le titre . La couronne des constructeurs ne sera pas attribuée à l' issue du rallye de Corse , où se déroule , du vendredi 17 au dimanche 19 octobre , la manche française du championnat , mais les deux firmes cousines au sein du groupe PSA entendent bien engranger le maximum de points avant le sprint final . Elles se mesureront une dernière fois sur asphalte en Catalogne ( du 24 au 26 octobre ) , avant d' aborder les pistes terreuses du Wales Rally GB ( du 7 au 9 novembre ) , l' ultime rendez -vous de la saison , qui remplace le RAC comme manche britannique du championnat . En tête , vendredi 17 octobre , au terme de la première des trois étapes du Tour de Corse , Sébastien Loeb a confirmé qu' il était bien le maître de l' asphalte . Vainqueur à Monte-Carlo , en Allemagne et en Italie , il a fait main basse sur les trois manches du championnat du monde disputées sur cette surface . Sous un ciel maussade et après des débuts hésitants , l' Alsacien s' est relancé entre Vico et le Pont-du-Liamone , en s' offrant le meilleur temps . Dans l' après-midi , sur les mêmes parcours , sa régularité a été récompensée . Le pilote a terminé successivement 3 e , 2 e et 3 e des spéciales 4 , 5 et 6 . « J' ai trouvé le bon rythme et j' ai bien attaqué . J' ai choisi des pneus plus durs que lors du premier passage » , s' est félicité l' ancien gymnaste . L' Espagnol Carlos Sainz et l' Ecossais Colin Mc Rae , ses coéquipiers chez Citroën , ont terminé respectivement 4e et 7e de la première manche . Si le classement est flatteur pour Citroën , les écarts entre les pilotes sont infimes . Guy Fréquelin , le patron de l' écurie , se veut prudent : « Sébastien est en tête , ses trois coéquipiers sont dans les dix premiers : nous sommes bien en place . Mais il y a six voitures en vingt secondes » . « Attaque maxi pour des écarts mini ! » , résumait Sébastien Loeb . Si aucun pilote Peugeot n' a signé de « scratch » , le Finlandais Marcus Grönholm occupait une 3 e place encourageante . « Le rythme était très rapide . Je suis content car j' ai pu rester dedans » , s' est félicité le champion du monde en titre , à seulement 5 s 03 du leader . Au volant de sa 206 WRC , Richard Burns Burns s' est également réjoui de sa 6 e place , et surtout de son temps ( à 19 s 50 ) . Chez Peugeot , seul Gilles Panizzi ne semble plus en mesure d' inquiéter Sébastien Loeb . Onzième , le Français a vécu une journée noire : « On s' est vraiment fait peur . La voiture était inconduisible , beaucoup trop difficile à contrôler. » Pour Citroën , le danger est venu de Ford . L' équipe de Malcom Wilson , grâce à la performance de François Duval , s' est remise en course . Le Belge occupe la deuxième place , à 3 s 09 du pilote Citroën . Auteur de trois temps « scratch » au volant de sa Focus , l' Estonien Markko Märtin aurait pu lui aussi prendre la tête sans un tête-à-queue dans la 4e spéciale . Si le titre des constructeurs devrait se jouer entre les deux écuries françaises - Peugeot , deuxième avec 121 points , devance largement Subaru et Ford , avec respectivement 76 et 71 points - , celui des pilotes est plus ouvert . A Ajaccio , on dit que le haut du classement est aussi dense que le maquis qui borde le tracé ! Cinq pilotes peuvent prétendre au titre mondial . Le leader de l' écurie Peugeot , le Britannique Richard Burns ( 57 points ) - qui n' a pas signé de victoire cette saison - , devance les Xsara de Sébastien Loeb ( 55 points ) et de Carlos Sainz ( 53 points ) . Derrière , le Norvégien Petter Solberg ( Subaru ) et l' Estonien Markko Märtin ( Ford ) , avec respectivement 48 et 43 points , restent menaçants . Pour la deuxième étape , la pluie est annoncée sur les montagnes corses .