Le Monde

Corpus:
Chambers-Rostand (E)
Nom de fichier:
Le Monde
Contact:
Angela Chambers, Séverine Rostand, Université de Limerick, Irlande
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
presse écrite
Sous-type de texte:
presse quotidienne nationale
Modalité:
écrit
Sample address:
/annis-sample/chambers-rostand/1_M_S_280603.html
Texte:
Trois basketteurs français recrutés par la NBA Ils rejoindront la Ligue américaine à l' automne Les Palois Mickaël Piétrus et Boris Diaw-Riffiod et le Dijonnais Paccelis Morlende devraient rejoindre le championnat de basket-ball professionnel américain pour la saison 2003 - 2004 . Jeudi 26 juin , à New York , Mickaël Piétrus , ailier-fort à Pau-Orthez , a été sélectionné en onzième position par les Golden State Warriors ( Oakland ) . Boris Diaw-Riffiod , arrière-ailier , a été recruté par les Atlanta Hawks en 21e position , et Paccelis Morlende , meneur , a été « drafté » par Philadelphie ( 50e position ) avant de se voir aussitôt transféré à Seattle . Les trois Français retrouveront dans la Ligue américaine Tony Parker ( San Antonio ) , Jérôme Moïso ( Nouvelle-Orléans ) , Tariq Abdul-Wahad et Antoine Rigaudeau ( Dallas ) . « c' est un moment spécial » Présent lors de la traditionnelle cérémonie de la draft , au cours de laquelle les 29 franchises de la NBA choisissent les nouvelles forces en devenir de la Ligue , selon un ordre préétabli , sur deux tours , Jacques Monclar , entraîneur du Paris Basket Racing , pouvait savourer ces choix : « Mickaël Piétrus en onzième position , c' est génial , c' est le troisième Français recruté en cette position après Tariq Abdul-Wahad et Jérôme Moïso . C' est un draft excellent avec beaucoup de talents , mais je trouve qu' elle a été sévère pour les Européens. » Quatorze joueurs choisis du Vieux Continent ont toutefois été sélectionnés par les clubs américains . Retenu par la troisième manche de la finale du championnat de France , samedi 28 juin à Pau , les deux joueurs palois n' ont pu se rendre à New York . Paccelis Morlende était , lui , bien présent . « Quand on arrive au deuxième tour et que l' on attend son nom , explique -t-il , le stress s' installe petit à petit . Quand on entend son nom , c' est un moment spécial . Vu la composition de l' équipe , je pense qu' ils comptent sur moi maintenant . J' ai une bonne opportunité. » Selon Jacques Monclar , le joueur de Dijon peut réussir en NBA : « Il a de grosses cannes , un bon mental , il est fort physiquement . C' est un bon garçon. »