32_XC_MB_100228

Corpus:
TUFS (O)
Nom de fichier:
32_XC_MB_100228
Contact:
Kawaguchi
Résumé:
Situation : deux adultes étudiant dans le même groupe de japonais discutent Contenu : voyages (Japon, Écosse, Madagascar), cuisine
Date d'enregistrement:
28/02/2010
Durée d'enregistrement:
00:35:19
Nature du signal:
audio
Qualité du son:
environnement peu bruité
Anonymization status (recording):
script Daniel Hirst
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Identifiant:
XC, MDB
Âge:
21-60, 21-60
Sexe:
M, F
Profession:
ingénieur, assistance dans une établissement hospitalier
Niveau d'études:
études supérieures, études supérieures
Lieu de naissance:
France, Alsace, Strasbourg, France, PACA, Marseille
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
conversation
Secteur:
privé
Milieu:
amical
Modalité:
oral
Nombre de locuteurs:
2
Situation de l'enregistrement:
face_à_face
Sample address:
/annis-sample/tufs/32_XC_MB_100228.html
Texte:
bon ben alors c' est NNAAMMEE que tu t' appelles je crois je m' appelle bien NNAAMMEE oui tu t' appelles bien NNAAMMEE je m' appelle NNAAMMEE euh NNAAMMEE j' ai toujours j' ai toujours cru que tu t' appelais NNAAMMEE tout court NNAAMMEE eh non je sais que NNAAMMEE est pratique pour euh les étrangers parce qu' ils ont pas l' habitude des des prénoms composés comme NNAAMMEE ou Marie-Thérèse Marie-Isabelle voilà donc Marie-Jacques non c' est pour ça que ouais la plupart des personnes m' appellent NNAAMMEE des fois c' est NNAAMMEE des fois c' est NNAAMMEE enfin bon Marie-Pierre Marie-Paule et jamais NNAAMMEE NNAAMMEE si alors si c' est ma soeur qui m' appelle NNAAMMEE ouais ouais ouais ma soeur m' appelle NNAAMMEE ah ah parce que je connais deux personnes deux NNAAMMEE qu' on appelle NNAAMMEE et justement quand on parle de NNAAMMEE on sait jamais de quelle NNAAMMEE on parle ah bon voilà ouais ouais ouais donc c' est NNAAMMEE de du prénom de son fils et NNAAMMEE donc c' est hein ah ouais ben non ben voilà ah bon voilà donc NNAAMMEE tu pratiques le japonais donc nous sommes dans le même cours de japonais voilà pour cette année donc hein euh tu comptes pas tu ne comptes pas revenir l' année prochaine ah si si j' ai l' intention de continuer surtout que là ça se passe bien bien mieux que mes premières années de japonais il y a dix ans de cela parce que les cours maintenant sont très ludiques hm et ce que j' aime bien c' est qu' on passe d' un point de grammaire à l' autre chaque semaine et que bon après il nous reste juste à travailler à la maison soi-même tranquille devant sa télévision ou autre et euh j' aime bien ce-~ cette méthode-là hm ah je te bats parce que moi les cours c' était il y a vingt ans quand j' étais à l' école vingt ans ouais ça fait un bail ouais je me suis rendu compte récemment que ça faisait c' était en quatre-vingt-dix ouf ah oui et voilà si on compte bien on est en deux mille dix et donc ça fait vingt ans quoi j' ai fait deux ans de japonais quand j' étais en école d' ingé puis j' ai arrêté et voilà j' ai eu envie de reprendre voilà donc il y a pas mal de choses qui sont très très rouillées il y a des choses sont un peu familières mais bon ça revient ah oui hé oh oui ah pourtant je trouve qu' en cours tu te débrouilles très bien ouais ben ça revient ça revient mais c' est un petit peu des un petit peu des flashs quoi d' accord ah ben c' est comme le vélo alors il suffit de remonter dessus ouais c' est comme le vélo ça s' oublie pas voilà ouais ouais et on on recommence à retrouver ses ses ses habitudes et ses réflexes et ses expressions ah c' est pas mal ça vingt ans oh là ah ouais ça fait ça fait long ça commence à faire long oh là là bon ben j' ai été battue voilà ouais je t' ai battue je t' ai battue à la régulière mais je t' ai battue enfin voilà et au Japon est-ce que tu y es déjà allé alors j' y suis allé une fois euh l' été dernier et on a ça faisait assez longtemps que j' avais envie d' y aller ben on a eu oui on a eu une o~ une opportunité parce que une amie de de ma femme habite à NNAAMMEE et ça fait très longtemps qu' elle nous a invités elle était passée nous voir le Noël d' avant elle était passée avec son mari et ses filles oui hm hm et ben du coup ben on s' est jeté à l' eau on s' est dit ben on va y aller et on y est allé c' était très très bien c' était assez fatiguant parce qu' on a on a essayé de voir beaucoup de choses en deux semaines oui mais enfin je suis re~ je suis revenu enchanté ça m' a vraiment bien plu et le le peu de japonais que je connaissais m' a beaucoup servi oh d' accord enfin mes amis ils parlent très bien français parce que NNAAMMEE oui elle a habité très longtemps France hm hm enfin pas qu' en France mais hors du Japon elle a habité longtemps hors du Japon oui euh son mari a travaillé longtemps en France donc ils parlent tous les deux japonais par contre ce qui était ce qui était très frustrant c' est de ne pas pouvoir parler à leurs deux filles qui elles ont six sept ans et neuf dix ans donc elles parlent pas encore anglais oui non elles parlent elles parlent un japonais qui est très différent de celui que j' ai appris japonais très très court très familier très qui est pas celui que j' avais appris j' avais appris un un japonais formel donc on était un petit peu frustrés oui oui ah le fameux on était un petit peu frustrés de pas pouvoir parler on communiquait un petit peu mais c' était chaque fois on voulait exprimer plus de choses mais on n' y arrivait pas et ma femme c' était encore plus c' était encore plus frustrant pour elle parce qu' elle n' arrête pas de parler et là elle pouvait pas parler ah ouais ah donc c' était là c' était une une une sévère expérience de frustration c' était voilà ah mais bon donc on y est allé ouais on a on s' est on s' est vraiment régalés et c' était ouais c' est c' est un beau pays d' accord d' accord et se trou-~ NNAAMMEE se trouve où NNAAMMEE ah NNAAMMEE pardon NNAAMMEE c' est à c' est à une heure une heure et demi de bus au sud de NNAAMMEE c' est à côté de euh NNAAMMEE pas loin du mont Fuji et c' est au bord de l' eau c' est sympa c' est quand on regarde on est monté un petit peu sur les montagnes on a regardé euh il y a une espèce de baie ça donnait l' impression ça ressemblait un peu à la baie des Anges ça faisait un peu euh ça faisait un peu Nice ça faisait un peu baie de Nice il y avait des un peu de palmiers il y avait un peu de montagnes au fond oui oui euh ouais c' est un peu le paysage de Nice qui m' est venu tout de suite à l' esprit ah ouais et est-ce que tu es monté sur le mont Fuji non on peut pas enfin on peut monter mais je n' ai pas eu le temps c' était pas prévu on y est allé fin juin début juillet donc en fait c' était euh oui vers la saison des pluies entre la fin de la saison des pluies et le début de l' été qui paraît-il est assommant en terme de températures et d' humidité quoi donc on a eu du beau temps sauf à NNAAMMEE qui est un petit peu en altitude et puis c' est une barrière c' est une barrière montagneuse donc c' est comme d' habitude ça arrête pas mal les précipitations donc on a eu de l' eau de l' eau de l' eau sur la figure pendant pendant les quatre jours enfin c' était un gros week end prolongé donc on va dire quatre jours oui euh mais bon donc ce qui fait que pendant longtemps on n' a pas vu le mont Fuji parce que c' était nuageux c' était on ne le voyait pas même au lac Ashi on l' a pas vu oh c' est dommage donc j' ai pris une photo du mont Fuji en photo pour si jamais je ne l' avait pas vu hm hm oui on sait jamais mais après en fait on est on est descendu à Kyoto on a visité Kyoto pendant cinq jours et c' était excellent oui euh après on est revenus et là on est retourné pas très loin et et là on a enfin vu le mont Fuji au loin on était content avant de repartir sur Tokyo pendant quatre journées ouais et rentrés en France mais on était très fatigués parce qu' on a fait beaucoup beaucoup de choses Kyoto c' est très grand le réseau de métro est pas énorme par rapport à Tokyo et il a fallu beaucoup marcher j' ai sous estimé ah oui beaucoup de distances sur le plan et ce qui fait que on a beaucoup marché il faisait assez chaud parce que Kyoto ça fait un peu comme Grenoble c' est une cuvette d' accord ouais donc c' est le climat est tout de suite lourd et tout de suite un peu oppressant mais on a eu de la chance on n' a pas eu beaucoup de pluie et il faisait relativement pas trop chaud hm hm oui mais on a quand même beaucoup marché mais à quelle époque de l' année tu fin juin fin juin fin juin ouais ouh là d' accord bon bah il faudra que je prévoie ben pour pour ça faut savoir faut savoir en fait il y a les il faut en fait il faut calculer et enfin je sais pas comment je vais faire là si je devais y retourner peut-être en hiver je ne sais pas mais de bonnes baskets euh la saison des pluies est ben apparemment de ce que j' ai vu à NNAAMMEE il pleut il pleut il pleut oui euh et après l' été est très vite étouffant c' est parce que c' est c' est subtropical comme climat donc c' est chaud et humide oui donc si tu as pas l' habitude un climat chaud et humide NNAAMMEE tu vas me laisser parce que là tu me déranges ouh si tu n' as pas l' habitude d' un climat chaud et humide c' est assez éprouvant oui oui ah d' accord alors eh ben on verra hein le jour où j' irai là-bas voilà un jour mais je te souhaite de faire ce voyage parce que c' était vraiment vraiment très bien et de connaître un peu de japonais ça aide beaucoup parce que enfin de ce que j' ai vu des Japonais que j' ai côtoyés enfin à part mes amis qui parlaient français euh il y a peu de Japonais qui parlent anglais donc c' était assez assez compliqué de trouver des gens qui parlaient anglais il y avait des gens oui qui baragouinaient un petit peu d' anglais oui peut être autant que je baragouine un peu le japonais on finissait par se comprendre oui mais c' est pas évident donc euh c' est bien de parler un peu le japonais et enfin et ben moi j' ai vu donc en visitant d' autres pays euh ne serait-ce que de connaître quelques mots dans la langue ah ah hm fait que en fait tu fais un effort pour aller vers les gens les gens sont beaucoup plus coopératifs et t' aident beaucoup plus même en sortant le peu le peu de mots que tu connais bonjour merci s' il vous plaît eh ben les gens de suite sont plus accommodants oui c' est sûr oui hm ben c' est ce que je crois aussi c' est pour ça j' aime bien apprendre la langue des des pays où j' ai envie de de me rendre mais j' avoue que je je suis surprise je pensais qu' au Japon ouais exactement l' anglais était prépondérant et que ben ça a l' air ouais ça l' air d' être une légende une légende urbaine une image d' Epinal je sais pas oui oui oui parce qu' on croit toujours que l' anglais est parlé partout dans le monde quel que soit non en fait le niveau enfin bon là ouais c' est étonnant mais bon ben alors ça me conforte dans l' idée qu' il faut que je sache parler japonais couramment alors oh couramment moi je me suis débrouillé sans parler enfin couramment oui hm couramment mais euh pour les conversations de base savoir demander une direction c' est très important parce que les euh encore Kyoto était relativement quadrillé relativement cartésien comme plan Tokyo est complètement anti-cartésien on moi qui enfin j' ai j' ai pas trop de problème avec les cartes je me débrouille bien avec des cartes mais à à Tokyo j' étais perdu j' étais perdu parce que on manquait en fait je manquais de grand axe pour comme repère oui oui euh les rues n' ont pas systématiquement un nom les rues sont divisées en sous quartier enfin je n' ai pas tout compris et des fois ben on dirait pourtant j' avais un bon plan j' avais un espèce de carto-guide en fait hm hm qui est un qui est un guide très précis quartier par quartier même avec ça euh en essayant de suivre on le suivait pas tout le temps donc plus d' une fois je me suis retrouvé soit à demander à des passants soit demander aux policiers locaux parce qu' il y a pas mal de p~ de policiers de des petites des petits commissariats de quartier à demander ne serait-ce que être capable de demander ben sur c-~ est-ce que vous pouvez me montrer sur ce plan où je suis et dans quelle direction se trouve la station de métro ou quelque chose ou le temple euh voilà le temple ce que vous voulez Meiji Jingu ou ce que vous voulez voilà donc ça c' est bien utile hm hm hm hm après ben arriver à commander à manger à demander combien c' est voilà après on peut se débrouiller avec ça même dans le mé~ même dans le métro qui est assez qui est assez déconcertant eh ben ben moi je m' en sortais en demandant demandant systématiquement aux gens qui étaient à côté du métro euh combien il fallait payer parce qu' on paye le plus souvent fonction des stations que l' on fait donc combien il fallait payer avec tarif adulte et enfant parce que j' étais avec ma femme et mon fils hm hm et à partir de là ben les gens ils me disaient c' est tant on se débrouillait on avait la somme on allait voir la machine on mettait les sous et on passait voilà donc avec ça avec ça on se débrouille ouais d' accord oui ah ouais ouais ah donc la l' exploration la visite de du Japon tu vous vous l' avez fait en c-~ en com-~ en complète autonomie je veux dire vos amis n' étaient pas forcément à côté de vous lorsque vous avez fait votre visite voilà non c' est ça mais parce que mes amis en fait euh c' était en en fait on avait calculé pour être en partie les vacances des des filles de de notre amie euh mais après elles ont repris l' école et et ce que nous avons fait c' est qu' en fait on a pu réussir à aller sur deux gros week-ends donc on avait prévu en fait que pendant deux gros week-ends on était chez eux donc en fait ils nous ont promenés ils nous ont mon~ montré pas mal de choses ils nous ont invités dans un onsen qui est fabuleux hm ouais un espèce de ben de bain thermal de l' eau de l' eau de source chaude c' est génial euh donc pendant deux gros week-ends on était avec eux et le reste du temps pendant à peu près deux fois cinq jours on était une fois à Kyoto une fois Tokyo voilà donc on essaye de de goupiller ça comme ça c' est pas évident parce que on a eu l' impression que de pour son mari que n' a aurait eu des difficultés à poser plus de congés parce que déjà il a posé je crois qu' il y avait un jour qui était férié il a dû poser encore un jour pour nous mais c' était pas pas évi~ pas évident ah ouais son mari est japonais ouais NNAAMMEE il est japonais ouais il travaille chez Hitachi voilà hm ouais ouais ouais voilà sinon c' était très bien c' est vraiment c'-~ est un voyage que je conseille mais c' est c' est éprouvant enfin moi j' en on a peu-~ on en a peut-être fait beaucoup on avait prévu un peu plus mais à la fin à Tokyo on a on on a été bien épuisés on avait prévu plus de choses mais déjà on a vu beaucoup de choses qu' on rêvait de voir depuis très longtemps c' est c' est varié hein ça peut être le Pavillon d' Or ça peut être ça peut être un sanctuaire ça peut être aller se promener au quartier de Shibuya tout bêtement qui est qui est un peu un peu fou ou aller aller aux Studios Ghibli au musée parce qu' on aime beaucoup les les dessins animés de de Miyazaki voilà donc on a fait beaucoup de choses et enfin pour ma femme c' était très important aussi c' était de retourner voir son amie parce que ils avaient été colocataires il y a une dizaine d' années et ben c' était enfin pour ma femme c' était aussi important d' aller voir ses amis que finalement visiter le Japon visiter le Japon pour moi c' est quelque chose dont dont je rêve depuis très longtemps et ben que j' ai enfin pu j' ai pu me permettre de le faire finalement parce que niveau budget c' est pas évident c' était un voyage cher oui oui oui euh mais ma femme pour elle c' était aller retourner voir sa copine c' est c' était évident oui hm hm c' était des retrouvailles ah oui ben c' est c' était ouais c' était des larmes en arrivant et des larmes en repartant ça été dur mais voilà ben il faudra y retourner on on compte y retourner maintenant c' est ben il y a c' est surtout un côté budget parce que le oui les enfin l' avion a beaucoup baissé les prix sont relativement abordables euh par contre après sur place tout ce qui est hôtellerie et coût de la vie est assez assez conséquent d' accord par rapport à la Chine la Chine c' est beaucoup moins cher mais le le Japon reste un pays ouais ouais euh assez cher mais on y retournera si on est si tout si tout va bien on y retournera en tout cas on en a envie déjà bon ben alors bon bon ben moi j' attends l' occasion d' y aller j' espère que je pourrai y aller un jour ah parce que là c' est le côté budget qui coince ouais et puis ben je prendrai une bonne paire de baskets aussi ouais moi j' ai pris les pompes de rando euh je les avais choisies exprès étanches parce que on m' avait dit ouh là là c' est la saison des pluies voilà donc il faut pas avoir peur d' avoir des chaussures étanches chaussures de rando c' est pas mal parce que finalement on marche beaucoup même une station de métro ça paraît rien mais une station de métro peut avoir vous arrivez sur le quai et vous avez vingt sorties différentes en fonction d' où vous voulez aller en ville donc déjà vous faites six cents mètres oui ouh un kilomètre ne serait-ce que pour sortir du métro donc les petits pieds ils fonctionnent beaucoup donc ça et pas avoir peur soit du parapluie euh de ce que j' ai vu les Japonais regardent beaucoup la météo ils vont dire ah aujourd' hui il faut parapluie ou pas parapluie ou sinon à Kyoto ça on a vu et c' est il faut passer un petit peu le l' obstacle culturel mais le l' éventail fait tellement chaud hm ah oui l' éventail c' est vraiment quelque chose de de bien de très utile ce n' est pas juste un accessoire de mode ouais et c' est non non c' est pas c' est pas accessoire du tout parce que vraiment il fait chaud ouais il fait vraiment chaud et en fonction d' où vous allez il y a pas forcément de la climatisation ou esthétique bon ben je penserai à amener tout ça alors le jour où je mais l' éventail ou un parapluie ça peut s' acheter sur place ça ne coûte rien c' est vraiment le parapluie c' est le kleenex oui oui oui ils en prennent ils s' en servent il est cassé ils jettent et les parapluies il y en a c' est c' est vraiment ah d' accord c' est c' est un accessoire c' est c' est c' est quelque chose d' assez banal ah ouais ils ils ils ont pas des artisans qui fabriquent des parapluies comme on des parapluitiers ce n' est pas un mot français comme on peut en avoir ici en France à NNAAMMEE non non non non non ou euh ah pour l' ane~ pour l' anecdote moi je ai vécu plus de vingt ans à NNAAMMEE et à NNAAMMEE il pleut c' est un c' est un climat assez humide euh j' avais un parapluie dans mon coffre de voiture quand je suis arrivé il y a quinze ans sur NNAAMMEE il a jamais quitté mon coffre de voiture ah oui du coup oui oui oui je m' en suis jamais servi c' est à dire que là où à NNAAMMEE c' est quelque chose qui qui pouvait être utile euh sur NNAAMMEE pour moi c' était complètement inutile c' est quelque chose qui ne servait à rien et même quand il pleut bon il pleut il fait tellement chaud et c' est tellement une petite pluie que euh c' est au au contraire la pluie ici est bienvenue oui alors qu' à NNAAMMEE c' est oh là là encore la pluie qu' est-ce qu' on va faire ah ben quoi que là avec l' hiver qu' on a eu je crois qu' on a eu un ah c' était un bon hiver bien pourri oui oui bien pourri et euh bien froid comme on n' en a pas eu depuis des années hm voilà et qui a il manque plus que le tsunami mais on est un petit peu loin de la mer oui ouais bon ben voilà voilà donc beau voyage et ouais ben on verra quand est-ce que je pourrai euh organiser ça bon je te rencarderai si tu tu as besoin d' adresses de oh je veux bien mais moi je compte partir avec avec une association qui chaque année fait deux voyages par an sur le Japon de dix à quinze jours le budget c' est à peu près trois mille euros par par personne mais c' est vrai que là tout est prévu c' est-à-dire le le les repas midi et soir hm hm hm euh l' hôtel euh euh les transports oui et en fait ce qu' il y a ce qu' il faut prévoir très peu de bagages parce que la visite se fait comment dire tout se fait à pied comme le le plus simple citoyen japonais qui visiterait un autre pays donc on est toujours avec le sac à dos et on prend le métro on prend le bus hm hm oui euh on prend les taxis et puis on marche beaucoup en tout cas les personnes qui ont fait ces voyages sont revenues voilà sont revenues hm oui oui je j-~ je comprends tout à fait ben ils étaient ravis d' avoir découvert le Japon sous cet angle-là et non pas d' avoir été mis dans un autocar qui fait des points arrêts pour visiter un temple ou un musée pendant dix minutes et puis après tout le monde doit revenir au car au bout de oui tout à fait oui après après être passé par la boutique oui voilà et euh mais c' est vrai qu' il faut avoir de de bonnes jambes et il faut pouvoir suivre le rythme parce que ils ont oui là oui niveau jambes ça pousse bien hein pourtant moi j' ai l' habitude de marcher et mon fils marche très bien ma femme marche très bien aussi mais c' était quand même éprouvant surtout parce que il y a une il y a une humidité à gérer au niveau du climat que euh bah à NNAAMMEE le climat est très sec oui hm c' est le climat oui hm hm il être très chaud ou très froid mais il reste très sec ouais hm hm plus bon sauf cet hiver mais bon va on on va dire que ça ne compte pas et là-bas c' est du subtropical et c' est assez éprouvant j~ j' ai j' avais déjà vécu d' autres endroits en climat subtropical donc j' avais un petit peu une idée de ce que c' était mais bon c' est on avait un peu du mal à s' habituer quand même hm ouais ouais mais c' est am-~ c' est amusant parce que euh au niveau voyage il y a deux choses en fait sur lesquelles on s' est bien planté c' était que la première normalement quand on va au Japon on peut prendre un Rail Pass qui permet de ben de pas payer les euh le le Shinkansen oui euh bon donc on l' avait pas pris parce qu' on s' est dit on va juste faire NNAAMMEE Kyoto Kyoto NNAAMMEE NNAAMMEE Tokyo voilà donc on s' est dit bon pourquoi on va prendre un rail pass de quinze jours alors qu' en fait on a trois connexions à faire eh ben en fait on s' est rendu compte que on a pris un Shinkansen qui était à un tarif régulier on s' est retrouvé en fait à prendre un Shinkansen un vendredi soir oui qui était heure de pointe et on a payé ça les yeux de la tête on a passé on a flambé tout le cash qui nous restait et après on s' est retrouvé confronté au problème c' est que pour retirer du cash au Japon oui c' est très très dur il y a très peu de distributeurs faut connaître les distributeurs qui acceptent la carte internationale et une fois qu' on l' a trouvé c' est pas évident parce que vous avez des plages de euh des plages de plafond maximum ce que vous pouvez retirer oui hm hm et apparemment c' est glissant sur trois jours c' est si vous avez retiré pendant trois jours vous avez crevé votre plafond vous pouvez plus rien retirer donc on s' est retrouvé au retour de Kyoto on avait cramé tout le cash et on était assez embêtés donc heureusement ben notre notre amie nous a dépanné donc c' est bon on a pu récupérer mais ça c' est une chose c' est une chose à savoir un si effectivement vous voyagez le Rail pass je pense que c' est une très bonne option même si justement ça interdit les Shinkansen aux heures de pointe oui hm hm donc c' est vous prenez n' importe quel Shinkansen sauf les Shinkansen les plus chargés et deux prévoir suffisamment de cash et apparemment de ce qu' on m' a dit le Japon c' est très sûr donc on peut très bien se promener avec de l' argent c' est pas un problème d' accord voilà donc ça c' est des c' est deux c' est vraiment les deux choses sur lesquelles on s' est bien plantés effectivement pour le coup du cash heureusement mes amis étaient là et ils nous ont euh ben prêté l' équivalent de je sais pas oui euh je sais plus je saurais plus dire combien mais c' était trois cents euros cinq cents euros je sais plus enfin ils nous ont sorti une grosse pile de billets parce que on en avait besoin parce que le la carte bleue n' est pas prise oui oui oui autant que ça ouais ça c' est une information utile parce que c' est vrai que ça c' est le les les vraiment les deux plantages les deux trucs sur lesquels on a vraiment planté oui oui parce que moi je c' était ça et l' autre chose c' est qu' on prendrait plus v~ plus volontiers le le bus ou le taxi maintenant parce que surtout à Kyoto parce que c' est les les les distances sont vraiment énormes euh nous on était en hôtel près de la gare oui et le premier temple qu' on a fait c' était le Pavillon d' Argent et c' est environ à six ou sept kilomètres donc six sept kilomètres au nord-est après on a voulu faire le Pavillon d' Or à peu près la même chose au nord-ouest après on a voulu au Kyomizudera c' est à peu près à l' est quatre cinq kilomètres descendez à Fushiminari c' est au sud-est vous allez en avoir encore pour trois quatre kilomètres et il y a pas forcément de métro donc soit c' est les bus donc les bus pareil ben il faut encore être capable de demander parce que la gare elle est un peu elle est un peu hostile et les les grandes directions sont indiquées mais pas forcément les petites directions voilà donc là ça été bon oui hm hm les trucs si c' était à refaire on essaierait de pas se planter ce coup-ci ben toi au moins tu seras bien préparé pour ton prochain voyage amener beaucoup d' argent liquide ah oui oui pas de problème ouais pas de problème hm la carte bleue est inutile prévoir des bonnes chaussures de marche un kaway bah elle sert elle elle va servir mais elle va servir à l' aéroport elle va servir à l' aéroport là vous pouvez effectivement retirer mais en tenant compte des plages des plages de avec les plafonds et les plages glissantes tout ça j' ai je l' ai appris à mes dépends non là c' est quand on est ouais on est dos mur on se dit bon j' ai plus d' argent je suis loin de chez moi qu' est-ce qu' on fait mais heureusement on a des amis parce que sinon et les traveller chèques ils sont acceptés ou pas j' ai pas essayé les traveller chèques c' est pas ça ça me vient pas je n' ai pas ce réflexe ça me vient pas ah moi moi non plus j' aime pas mais bon vu ce que tu me racontes je je me dis que je vais peut-être prévoir ça histoire de toujours avoir des ressources sur moi mais euh ma foi on verra de toute façon quand j' irai là-bas on verra bien hm mais il y a deux ou trois petites choses comme ça ouais il faut qu' il faut savoir oui hm ben c' est culturel ouais c' est culturel oui mais bon c' est vrai qu' on a des des fausses idées comme ça sur le Japon ou ou tout autre pays puis on se dit qu' on qu' on s' est très bien per-~ préparé et en fait c' est pas ça quoi il faut toujours demander à ben une personne de là-bas surtout quand on veut surtout quand on veut y aller de de par nous-mêmes oui hm hm hm c' est-à-dire soit soit on a la chance de connaître des gens dans le pays et eux peuvent nous promener mais dans une certaine mesure euh quand ils nous promènent on on fait moins de choses par nous-mêmes et en fait on on il y a des des choses qu' on apprécie moins on sait on n' a pas exactement les mêmes notions de où on est parce qu' on se fait promener alors on se dit bon ben je m' en occupe pas on se débrouille c' est c' est c' est très bien aussi mais bon il y a ça donc c' est pour ça nous on a un petit peu hm mélangé entre ben on se faisait promener on a passé du temps avec nos amis ils nous ont fait découvrir leur Japon et après ben les autres parties c' était ben on se débrouille tout seul on prend un guide on regarde qu' est-ce qu' on a envie de regarder oui on va voir ça et bon après faut essayer de pla-~ faire des plannings pour savoir ben premier jour on est ici ici ici deuxième jour et mine de rien je crois qu' on y a passé une bonne semaine de vacances de préparation avec Google Maps avec les guides avec euh tout ça et en se faisant une liste de ce qu' on voulait voir rien oui que ça c' est un énorme travail de préparation et après ben imprimer les papiers avoir ses listes et essayer de se tenir à peu près au à peu près au planning entre guillemets sachant que ça reste quand même des vacances ouais d' accord mais j' en ai prévu un petit peu trop tu as un esprit aventureux donc tu préfères à la limite prendre le sac à dos partir oui ah oui visiter ma femme non mais moi oui oui oui d' accord oui ouais ouais on a fait l' Ecosse en camping donc ce que là ma femme a pas trop apprécié parce que là là il pleut mais il pleut vraiment et il fait froid bon elle était enceinte aussi donc on peut dire que mon fils d' une certaine ma-~ d' une certaine manière a fait le a fait l' Ecosse ah c' est pas les bonnes conditions ouais aussi en en caravane tu es allé où en Ecosse euh on est arrivés à Glasgow euh après on est remonté euh au travers de vers Ben Navis et en montant sur Eversky après on est remonté sur Highlands et c' est c' est assez caricatural parce que à peine nous avons mis un orteil dans les Highlands il s' est mis à pleuvoir sans discontinuer oui donc initialement j' avais prévu de remonter tout au nord de jusqu' au nord des Highlands pour repartir vers le pas loin du Loch Ness mais il on s' est vraiment tellement pris de fluide de pluie dans la figure alors surtout en camping je te laisse imaginer tu montes la la tente il pleut tu te couches il pleut le lendemain tu plies la tente il pleut oui hm hm oui oui c' était bon c' é-~ bon ma femme a pas trop apprécié elle est plutôt voilà plutôt cosy chochotte elle elle aime bien son confort et là c' était un petit peu un petit peu hardcore ouais c' est démoralisant donc mais c' était très très beau c' est un super pays aussi ah oui oui oui ouais oh oui c' est beau l' Ecosse et c' était rigolo parce qu' on a on a été dans un espèce de camping le soir on avait mangé dans un petit truc qui était assez rigolo ça faisait à la fois boutique de souvenirs mais un peu kitsch avec des trucs un peu un peu tartignole on pourrait dire par moment et on avait très bien mangé donc on avait un camping qui était pas loin et donc le lendemain matin on a dû être réveillés à six sept heures du matin parce qu' il pleuvait on en pouvait plus donc on a plié comme on pouvait on a fourgué tout dans la voiture et on est allé taper au carreau vraiment comme des des des des des chats des chats miséreux des chats errants tout mouillés la la la dame nous a pris en pitié elle nous a reconnus de la veille et elle nous a ouvert à peu près deux heures avant le début de son service parce qu' elle faisait les petits déjeuners mais vers huit heures ou neuf heures nous on était à sept heures en train de taper au carreau à faire comme le chat botté de Shrek et elle nous a accepté on a on a je pense qu' on a dû j' ai dû boire le meilleur chocolat de ma vie parce qu' il était mais on était au sec on était bien voilà là donc c' était très chouette après on est descendu le Loch Ness ça m' a pas mal déçu parce que c' est en fait il y a rien il y a rien et beaucoup de beaucoup de boutiques et d' attrape touristes oui oui oui exactement après on est descendu par Edimbourg qui était très agréable très sympa on a mangé dans des pubs on a fait le on a visité beaucoup de châteaux on avait prévu de de voir beaucoup de châteaux différents et de différentes époques de vraiment du d' une motte on ne peut plus simple jusqu' à un château très quasi Renaissance et ce qui est amusant c' est que les Ecossais ils ont très bien mis en valeur leur patrimoine bon les entrées sont pas données du tout bon ils sont Ecossais aussi on peut dire ouais c' est une belle ville oui ils vivent du tourisme hein ils vivent beaucoup du tourisme et ils ont compris et il y a beaucoup de reconstitutions historiques et bon moi j' aime bien tout ce qui est médiéval ou chevalerie et tout et donc ils bon ils montraient comment se passaient les combats tout ça donc c' était très bien il y avait c' était très vivant et très bien conservé voilà et puis les Ecossais et les Français s' apprécient mutuellement voilà hm ouais donc c' était un beau encore un beau voyage mais c' était mais c' était bien hm ouais mouais j' aimerais bien y retourner il faut que j' amène mon mari là-bas ah ouais ça mais lui il veut visiter les châteaux pour dormir dans un château et rencontrer les fantômes non mais mais mais là je crois qu' il va attendre longtemps ah d' accord je veux bien l' amener visiter Edimbourg et Glasgow et euh mais bon après dormir dans un château la nuit il y a peut-être une case à cocher avec ou sans fantôme vous prenez cha-~ chacun une aile de château avec plein de fantômes l' autre l' autre sans supplément voilà voilà l' autre sans supplément le juste le service minimum je veux dormir point bon oui peut-être bien oui hin fantôme avec chaînes sans chaînes ah oui c' est c' est c' est vraiment sympa hm il y a Pays de Galles que j' aimerais bien voir et que je n' ai pas vu ah le Pays de Galles c' est sympa aussi j' y ai habité pendant un an ouais l' Irlande on y est allé parce que le le parrain de mon fils est allé travailler en Irlande pour perfectionner son an-~ enfin pour apprendre l' anglais parce qu' il était nul en anglais hm hm et donc du coup on est allé le voir et c' est vrai que c' était assez sympa on était à Dublin la bière pis ça c' était très très bien aussi hm ouais il en reste un petit peu franchement il en reste un petit peu des pays à voir bon ben ça va tu as de quoi occuper tes futures années oui voilà ouais on va prendre avec bon va on va faire sauter les Japonais au plafond on n' a que cinq pauvres semaines de congés par an c' est de la provocation oui c' est c' est vrai que ouais c' est de la provocation et je je ne parle pas des R T T par décence hm tout à fait ouais ouais hm et c' est des semaines de congé que nous prenons les c' est des gens sont morts pour ces congés nous prenons ces congés voilà nous sommes des privilégiés pour les congés voilà exactement et ça faut en avoir conscience est sûr hm ben voilà voilà voilà on peut tenir encore longtemps mais oui bon moi j' ai pas si tu veux sauf si tu veux parler de cuisine chinoise mais non cuisine chinoise non oh ben non c' est pas vraiment de la cuisine chinoise hein c' est que oui je fais des différents plats j' ai non non mais j' ai comme j' ai l' esprit aventureux je l' exprime un peu en cuisine hm euh et puis et puis voilà donc j' essaie différentes petites recettes puis c' est peut-être mes origines aussi qui font ça comme je suis d' origine malgache et que c' est la rencontre de l' Afrique et de l' Asie ah oui oui euh c' est vrai qu' il y a beaucoup de plats asiatiques qui sont passés à Madagascar et de cuisine indienne de cuisine vietnamienne chinoise plus la cuisine malgache et bon un peu de français donc c' est vrai que moi je me considère un peu comme je t' avais pas je t' avais pas reconnue comme une Malgache tu vois ah c' est que tu y es jamais allé parce que les personnes qui sont allés me reconnaissent en tant que Malgache ah j' ai j' ai un excellent un de mes meilleurs copains qui est aussi mon prof de karaté qui est Malgache oui tu me l' avais dit qu' il était Malgache oui oui oui et bon passe beaucoup de temps ensemble et on échange beaucoup aussi culinairement parce qu' il cuisine aussi donc on se fait des des des plats et tout mais c' est vrai que bon pour le moment il est au chômage mais dès lors qu' il s' il re~ retrouve un travail ce que je lui souhaite il dit ben on ira on ira se promener à Madagascar parce que c' est vraiment un voyage qu' on a envie de faire on a envie de vous faire découvrir on dit bien ouais mais nous on a vraiment envie d' y aller et voilà mais c' est vrai que tu es pas la typologie je la reconnais un peu plus parce que j' en ai j' en ai croisés quelques-uns mais là non ouais oui oui oui ben a priori j' aurais le type de des Malgaches de Taba town ah pourquoi comment je sais pas j' y suis jamais allée lui il est plus sur les plateaux je saurais pas te dire d' où exactement de quelle ville mais il est plus sur les plateaux les hauts plateaux vers Tananarive la capitale peut-être donc lui il est d' origine purement malésienne ouais je pense qu' il est plus vers la capitale il est pas non il est quand même mélangé euh je sais pas c' est oui oui oui ça je pense que c' est c' est c' est ass-~ c' est assez mixte c' est assez mixte ouais hm hm il est mélang-~ il est métissé hm ouais ouais ouais voilà ouais c' est possible qu' il soit dans la capitale je pense je lui ai jamais demandé en fait hm j' en ai jamais eu l' idée bon bref bon ben du coup moi je me considère comme une citoyenne du monde oui oui tout à fait d' accord de par mes origines avec toutes cette tous ces mélanges qu' il y a eu mes mes mélanges inconnus ouais il y a au niveau de la c' est vrai qu' au niveau de la cuisine ça se ressent parce que euh on s' est fait inviter souvent et c' est vrai qu' on retrouve des on retrouve des des riz qui pourraient passer pour du riz cantonais sous stéroïde c' est c' est du riz cantonais mais c' est un repas à part entière du canard laqué mais c' est version que sa femme fait ou des choses genre des sambos qu' on pourrait assimiler à des samosas ou des choses comme ça oui oui oui ouais tout à fait ou alors des plats beaucoup plus il a fait un raftout qui était excellent ça j' ai j' ai adoré ça c' était génial voilà donc ça il il en a fait euh je crois il m' a fait encore deux deux ou trois trucs mais il m' a dit le raftout c' est vraiment quelque chose tu aimes ou tu aimes pas ben moi j' aime beaucoup et ça et il nous en a fait et voilà avec du piment aussi il a une manière de préparer le piment une manière de préparer le piment qui était à la fois fort et aromatique et ah j' adore le raftout et le roumazave tu as essayé oui oui oui mais vraiment excellent donc c' est vrai que ça ça ça fait un gros mélange lui-même a des copains cantonais et donc il y avait ouais il y avait pas mal de brassage entre indien chinois africain et c' est assez rigolo parce que c' est enfin c' est des influences en cuisine que j' aime beaucoup parce qu' en fait en en en grattant un peu on trouve en cuisine méditerranéenne on on retrouve ce genre de ce genre de mélange ce genre de certaines préparations sont à peu près toujours les mêmes si je peux me permettre sur ce genre de sur ce genre de base en fait après on change un peu les épices là c' est oui oui on s' adapte à son pays c' est un petit peu à peu près les mêmes les mêmes principes voilà c' est à peu près les mêmes principes et après on fait avec ce qu' on a quoi mais donc c' était assez intéressant ouais ouais mais ça oui c' est un pays que j' aimerais j' aimerais voir j' aim~ j' aimerais assez voir hm voilà après c' est un problème de budget mais là ce coup-ci c' est pas de mon côté malheureusement j' aimerais bien j' aimerais bien qu' il ait les moyens là c' est peut-être le c' est le vo-~ le vol qui va coûter cher après une fois qu' on est là-bas sur place le vol est assez cher oui parce que sa femme devait y retourner justement pour voir sa mère et le vol est très très cher et c' est beaucoup plus cher que aller au Japon même aller à Hong Kong par exemple ouais ah ouais ouais ah ouais hm c' est plus autour de mille euros ou même plus de mille euros parce que d' ici c' est un peu vu comme des destinations de vacances hein les destinations un peu je vais je vais à la Réunion je vais dans les trucs comme ça et moins comme des destinations entre guillemets tout venant quoi hm hm hm qui ouais ouais ouais donc ouais là c' est effectivement le le le billet d' avion a l' air d' être assez assez énorme et il y retourne pas très souvent d' ailleurs parce que oui c' est vrai que ouais surtout que pour aller sur Madagascar en fait les compagnies aériennes qui ont le privilège c' est Air France et Air Madagascar et euh ouais c' est vrai que Air Madagascar il y a pas beaucoup de gens qui s' ils peuvent l' éviter ils évitent voilà donc c' est vrai que tout le monde veut Air France et Air France ah c' est avec des Tu-~ c' est avec des Tupolev en profite je sais pas peut être parce que les Russes ont été à Madagascar oui il y avait les Coré les Nord-coréens aussi ils sont passés avec il y avait des j' ai des anecdotes comme ça de mon de mon prof qui étudiait le karaté justement là-bas et qui allait souvent à la baston avec des gens qui étudiaient le taekwondo donc justement avec les les conseillers culturels nord-coréens qui étaient justement ça devait être vers vers la capitale parce que pour qu' il y ait autant de de de gens comme ça donc il y avait souvent ce genre de de petites confrontations amicales et des fois pas du tout amicales hein donc voilà donc oui oui je pense ou à Tananarive ouais ah ben ouais ah non franchement parce qu' effectivement il y a cette il y a cette ben ce ce passif ou cette histoire cet historique je sais pas comment on peut appeler ça hm ouais hm donc ouais il m' en a un petit peu parlé c' était assez c' était assez a~ c' était amusant voilà c' est des délires de jeunesse également oui tout à fait ouais ouais hm