Gary_Collard_H_24_20e

Corpus:
CFPP (O)
Nom de fichier:
Gary_Collard_H_24_20e
Contact:
Sonia Branca-Rosoff, Florence Lefeuvre, Serge Fleury, Mat Pires
Résumé:
interview sur la vie dans le quartier
Date d'enregistrement:
29/07/2009
Durée d'enregistrement:
01:25:24
Nature du signal:
audio
Qualité du son:
environnement peu bruité
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Identifiant:
Florence_Lefeuvre, Gary_Collard
Âge:
21-60, 21-60
Sexe:
F, M
Profession:
enseignant-chercheur, vendeur
Niveau d'études:
études supérieures, inconnu
Lieu de naissance:
France, Midi-Pyrénées, Toulouse, inconnu
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
entretien
Secteur:
privé
Milieu:
amical
Modalité:
oral
Nombre de locuteurs:
2
Situation de l'enregistrement:
face_à_face
Sample address:
/annis-sample/cfpp/Gary_Collard_H_24_20e.html
Texte:
alors voilà donc j' ai j' ai des questions qui vont porter tout d' abord sur la résidence vous êtes donc dans le vingtième arrondissement hein c' est ça oui dans le vingtième alors une des premières questions c' est euh qu' on sur lesquelles on s' interroge c' est comment est-ce que euh vous êtes arrivé dans le quartier vos parents par exemple euh euh moi je suis né à Fontenay-sous-Bois mais j' ai toujours habité là-bas donc euh ils habitaient avant dans le vingtième oui ils ont emménagé au moment où je suis né en fait à peu près avant ils étaient je ne sais plus où dans le quinzième ou un truc comme ça avant ils étaient dans le quinzième arrondissement voilà ils devaient être dans le quinzième ou quatorzième je sais plus enfin bon ou Gare de Lyon ouais c' était les ils étaient plus vers le centre puis après ils ont déménagé vers le vingtième et à ce moment-là euh je suis né ouais là vous êtes né et Fontenay voilà j' ai toujours vécu dans le vingtième et Fontenay-sous-Bois et Fontenay-sous-Bois c' était juste l' hôpital où j' ai-~ où ma mère a accouché ça ça n' a rien à voir ouais c' était la maternité ah oui d' accord la mate-~ la maternité c' était à Fontenay-sous-Bois mais sinon euh c' est-à-dire je suis né à Fontenay-sous-Bois mais j' ai toujours vécu à Paris vous avez toujours vécu à Paris et vos parents ils sont Parisiens ou voilà alors euh ma mère elle est Parisienne oui et elle elle habitait à Gare de Lyon voilà c' est Gare de Lyon et mon père lui il vient de Normandie donc votre père est normand voilà de la Sarthe et votre d' accord et votre mère elle est née à Paris est-ce que vous savez elle est née à Paris d' accord et vous savez pas exactement mais à Paris elle est née à Paris oui oui où exactement je sais pas oui elle a toujours v-~ elle a vécu dans dans le quartier de Gare de Lyon Ledru-Rollin dans le douzième voilà dans le douzième en fait d' accord et euh et vos grand-parents du côté de votre mère vous sav vous savez pas ah non alors ma mère elle est algérienne donc ses grand-parents je crois qu' ils sont nés en Algérie ça c' est sûr Constantine et euh oui oui non les deux ouais les deux viennent de là-bas mon grand-père je sais pas je l' ai jamais connu les deux sont nés en Algérie mais je pense que c' était là aussi et ils sont venus en France ils sont venus en France dans les années donc c dans les années vous vous êtes né à soixante soixante-dix non même avant je crois je sais plus vous vous êtes né s-~ sans indiscrétion c' est dans les on est en quelle année là je suis en je suis né en mille neuf cent quatre-vingt quatre en mille neuf cent quatre-vingt quatre voilà j' ai passé mon bac l' année d' après vous vous rendez compte ah ouais bon ben d' accord donc vous êtes né en quatre-vingt-quatre c' est ça et donc vos vos grand-parents sont venus dans les années ouais soixante soixante-dix à peu près soixante d' accord comme beaucoup soixante moi je dirais soixante quand même euh d' Algériens à ce moment-là en fait hein c' est ça et du coup votre mère est née à Paris euh dans ce cadre-là en fait d' accord très bien très bien oui voilà voilà c' est ça ouais mm c' est ça très bien et euh donc i vous n' avez pas changé vous avez parce que là vous m' avez parlé d' un studio où vous avez changé de de quartier récemment oui récemment oui oui je me suis installé dans un studio je suis en plein travaux justement et euh c' est dans le quartier ouais je suis toujours dans le quartier c' est dans vous êtes vous êtes resté dans le quartier de votre enfance en fait c' est ça voilà c' est ça non j' ai pas j' ai pas éprouvé le besoin de changer et puis euh il y avait une bonne offre qui s' est proposée à moi donc j' ai saisi et puis c' est dans un quartier que je connais déjà donc voilà donc vous vous avez cherché euh dans ce quartier spontanément j' ai j' ai pas vraiment cherché en fait je je voulais commencer à chercher puis on m' a proposé quelque chose et j' ai même pas eu le temps de chercher en fait et on m' a proposé quelque chose direct qui m' a convenu donc d' accord ben j' ai sauté sur l' occasion en fait une agence ou un ami non non un ami une connaissance qui justement partait pour vivre emménager avec sa copine et puis bon d' accord donc un ami de ce quartier finalement c' est ça donc ça s' est fait parce que euh vous étiez de ce quartier finalement c' est comme ça que ça s' est fait d' accord voilà c' est ça oui voilà quelqu' un que je connaissais depuis très longtemps depuis que je suis tout petit donc euh voilà oui ça s' est fait dans le quartier donc il savait que vous cherchiez quelque chose et puis euh oui je lui en avais touché deux mots j' ai dit voilà je cherche et tout et puis comme par hasard lui justement il est parti donc euh donc ça s' est ça s' est bien ça s' est ça s' est bien passé donc c' est la première fois que vous quittez la maison familiale alors si je puis dire c' est un gros gros changement ça d' accord voilà j' ai eu beaucoup de chance oui voilà c' est ça ouais c' est la première fois ouais donc est-ce que euh est-ce que pour vous qu' est-~ qu' est-ce qui vous qu' est-ce qui vous plaît le plus dans votre quartier qu' est-ce que vous aimez le plus euh qu' est-ce que vous pourriez euh alors moi ce que j' aime le plus dans le quartier c' est que à la base j' étais dans un petit passage euh passage Gambetta c' est un tout petit passage un peu éloigné de tout ce qui est commerces stations de métro non pas très loin mais assez en marge avec beaucoup de verdure et tout et c' était un ça faisait un petit coin peu euh on s~ on se serait pas cru dans Paris en fait ça rien à voir avec Châtelet ou République ou c' était un petit coin assez assez joli assez sympa d' accord avec avec des espaces verts alors voilà avec des espaces verts voilà c' était ça oui c' était un quartier euh c' était c' était c' était un passage qui était euh oui voilà euh c' est très peu fréquenté aussi il y avait beaucoup de retraités donc pas de bruit rien très calme voilà j' ai vécu euh alors là je vais avoir vingt-quatre ans j' ai vécu là-bas jusqu' à dix-huit ans après récemment on a on a mes parents ont déménagé euh pas très loin rue Saint-Fargeau c' est à cinq cents mètres oui pour euh changer pour avoir des pièces en plus et là on s' est rapprochés un peu plus du métro quoi mais pareil il y a on est dans une résidence pareil il y a des espaces verts donc voilà je suis dans un coin où c' est pas très comment dire pas très u~ urbanisé ou d' accord on sent pas la pas beaucoup ah oui d' accord on sent pas la la ville de la ville oui d' accord la capitale se voit pas pas beaucoup d' influence quoi voilà on sent pas la pression voilà ouais on sent pas trop il suffit qu' on fasse cinq cent six cent mètres puis on est on est dans la ville mais c' est un petit coin assez euh assez tranquille ouais mm mm d' accord et c' était un lieu un peu préservé du métro aussi c' est ça voilà c' est ça mm donc du coup euh avec moins de passage peut-être voilà c' est ça moins de passage et puis comme je vous l' ai dit euh euh essentiellement des retraités donc euh voilà très peu de passage et puis en plus voilà très calme pas de bruit donc très calme donc pas beaucoup de familles non plus euh avec hein d' accord voilà oui aussi pas beaucoup de familles pas beaucoup pas beaucoup d' amis quand j' étais petit aussi oui ah oui ah oui oui que des vieux oui parce que lorsque vous étiez petit c' était aussi des des retraités oui ça toujours été oui ça toujours été très calme oui ça toujours été très calme il y a eu des a-~ il y a des adultes bien sûr mais jamais de j' ai jamais croisé vraiment beaucoup de d' enfants quoi ah oui d' accord il y avait pas beaucoup d' enfants fait c' est ça donc voilà voilà c' est ça oui bon ça c' était pas toujours très bien sans doute peut-être oui c' était pas très bien oui mais bon il y avait l' école donc ça va oui il y avait l' école qui a rattrapé et est-ce que il y a un quartier où vous aimeriez déménager euh ben ma mère m' a pa-~ beaucoup ah pardon m' a beaucoup parlé de de son enfance justement dans le douzième et moi-même j' ai passé euh toutes les années de lycée là-bas à Ledru-Rollin et j' avoue que j' aime bien ce quartier donc oui s' y avait un quartier je devais choisir je pense que celui-là me plairait assez oui oui c' est oui il y a des petits j' aime bien les petites rues aussi ah oui ca serait le douzième ben contrairement à à mon enfance justement où j' étais très seul très isolé euh les petites rues c' est assez animé tout bon j' ai appris à connaître et j' aime bien quoi donc euh donc vous vous seriez prêt à changer d' arrondissement oui bien sûr oui ouais ouais ouais d' accord là c' est parce que juste il y a eu le l' opportunité de cette sinon peut-être que vous auriez cherché voilà c' est ça ouais c' est-à-dire que oui peut-être peut-être même je serais parti dans la Petite couronne comme vous dites euh oui oui je ouais Saint-Denis par exemple enfin j' ai même pas vraiment eu le temps de chercher en fait donc euh ouais oui oui c' est ça d' accord mais je pense que j' aurais évité ben bien sûr des quartiers comme le seizième hein c' est question de moyens ou ou le dix-neuvième que j' aime pas vraiment spécialement je trouve un peu trop austère un peu trop comparé au vingtième je sais pas je trouve que le vingtième a une meilleur aura je sais pas si par rapport au dix-neuvième voilà oui alors les peu de fois où je me suis baladé dans le dix-neuvième je je me sentais pas tranquille pas l' aise c' est des grands bâtiments c' est aucune verdure ah oui ah oui d' accord voilà c' bo- beaucoup plus citadin alors mmmm était j' ai pas trop aimé voilà c' est ça ouais peut-être parce que j' ai mes habitudes justement dans mon petit quartier du vingtième mais en même temps euh je peux très bien me balader à Bastille ou à République et je je j' aime beaucoup quoi ouais mais là dans le dix-neuvième non mais là dix-neuvième pas bonne impression je sais pas pourquoi pas beaucoup de monde et que des bâtiments et voilà quoi c' était pas je trouve pas ça très chaleureux et c' est pas par rapport à à ce c' est pas par rapport à ce qu' on dit de certains quartiers du dix-neuvième non bah euh moi j-~ j' y suis allé puis après j' ai entendu ça donc ça pas fait ouais d' accord euh effet je me suis fait influencer par quelqu' un qui m' a dit que le dix-neuvième c' était pas un peu mal famé d' accord non non j' y suis allé je me suis rendu compte que c' était pas terrible comme quartier simplement esthétiquement j' ai pas trouvé ça très très accueillant puis à côté de ça oui j' ai j' ai vu deux trois choses pas très pas très sympathiques des agressions des trucs comme ça donc euh ah oui que vous n' av que vous avez pu dont vous avez été témoin voilà oui que je voyais de loin oui des des trucs comme ça ah ouais d' accord donc ça vous a on passe en bus puis on voit euh des gens qui se battent quoi ah oui effectivement à chaque fois j' y allais il y avait quelque chose je sais pas pourquoi je sais pas si c' est le quartier ou je sais pas ou je tombais les mauvais jours peut-être ou ah oui donc en tout cas euh j' aurais pas pris le dix-neuvième non vous auriez pas pris le dix-neuvième ça non d' accord et est-ce que de depuis votre enfance comme ça est-ce que vous avez remarqué des des changements dans votre quartier des choses qui ont changé qui se sont modifiées euh dans les commerces ou dans les je sais pas l' architecture ah les commerces oui euh ben alors dans l' architecture non mon passage il a presque pas évolué ça toujours été la même chose des arbres des fleurs ni des pavés non ça pas changé mais autour oui quand quand j' ai commencé justement à à sortir entre guillemets vers le collège donc à me balader un pe tit peu dans le vingtième et un peu sortir de l' arrondissement ben je me suis rendu compte que avant par rapport à maintenant oui il y a beaucoup plus de de changement dans les commerces il y a mon-~ beaucoup moins de petits commerces en fait de petites épiceries ou alors je je suis dans un quartier où il y a beaucoup de boulangeries oui je crois qu' il y en a quatre cinq oui c' est énorme je trouve et euh de plus en plus il y a des opticiens partout ah bon partout partout je sais pas ce qui se passe avec les opticiens c' est il y a eu une émission là-dessus apparemment c' est le le secteur qui est en plein boom donc oui ah voilà c' est ce qui expliquerait et j' en vois j' en vois un peu partout voilà je suis pas très loin de Gambetta ce qui est un peu plus connu déjà comme quartier et autour de la place rien qu' autour de la place il doit y avoir oui avant il y en avait aucun non il y en avait un et maintenant il doit y en avoir quatre d' accord quatre opticiens sur une place oui oui oui c' est beaucoup c' est voilà quatre opticiens Mac Donald voilà c' est la place Gambetta c' est la place Gambetta quatre opticiens et il n' y a pas eu de de démolition des choses comme ça de bâtiments démolis ou non ça non hein non non non non non non euh s~ peut-être un je me souviens je me souviens d' un bâtiment un bâtiment normal puis je me souviens quand j' étais petit du jour au lendemain il y avait un espèce de bâtiment euh un peu comment dire c' était un peu un peu de l' art comment dire c' était je sais pas c' était un architecte un peu esthétique il y a juste ça en fait voilà juste ça sinon avec un peu de vert un peu de rouge des formes un peu bizarres voilà donc juste en plein milieu de de nulle part voilà donc mais sinon niveau architecture non pas de changement et euh est-ce que il y a dans des dans votre quartier des endroits où vous allez souvent régulièrement une fois par semaine ou plusieurs fois par semaine une fois par mois je sais pas disons que vous diriez que vous vous y allez régulièrement sur la piscine ou dans mon quartier euh avant j' allais beaucoup à côté de de chez moi il y avait un MJC pour tout ce qui est sport et tout j' y allais souvent là un peu moins j' ai un peu arrêté donc j' y allais souvent c' était à cent mètres de chez moi même pas c' était en fait le passage Gambetta c' était un petit passage il y avait à peu près vingt-huit numéros donc c' était assez restreint ouais et moi j' étais en haut il y avait trente numéros moi j' étais au vingt-huit et juste en haut de la rue voilà il y avait un petit MJC et voilà je même pas cent mètres vingt mètres oui d' accord ah oui c' était vraiment tout près voilà donc avant je bougeais pas plus de l' école pareil était par contre ouais était à cent mètres à peu près l' école euh l' école primaire c' est ça l' école où j' allais voilà alors oui alors là-bas je suis allé en maternelle primaire et collège voilà j' ai fait de la grande section jusqu' en troisième je suis resté essentiellement dans le dans le quartier dans le vingtième voilà dans le quartier d' accord près du passage Gambetta alors d' accord voilà c' est ça passage Gambetta place Gambetta c' est un peu le le quartier alors que ensuite pour le lycée alors d' un coup voilà après puis au lycée quand j' ai commencé à avoir une carte Imagine R tickets de métro voilà j' ai commencé à me balader quoi aha mais le ici c' est oui d' abord c' était essentiellement jusqu' au jusque dans le douzième arrondissement pour aller dans le lycée Ledru Rollin Gare de Lyon puis après petit à petit ça s' est étendu d' accord mais euh le lycée était dans le douzième il était pas dans le vingtième non le lycée était dans le douzième oui parce que mon école s' arrêtait au collège je suis persuadé que si ça avait été jusqu' en terminale je serais resté jusqu' en terminale et s d' accord donc ça veut il y avait pas de lycée dans le vingtième ou c' était votre quartier qui était sectorisé sur euh non c' était alors il y a eu une petite histoire c' est que ma mère quand elle était dans le douzième justement elle passait souvent devant ce lycée elle était assez pauvre à l' époque et elle disait oh j' aimerais bien que mes enfants aillent dans ce lycée-là plus tard il a l' air beau et tout machin et euh voilà dès que j' étais dans le lycée elle a voulu m' envoyer là-bas dans ce lycée-là voilà ah d' accord ça ça été une demande de votre mère alors que ce soit ce lycée-là oui voilà elle m' a elle m' a raconté se~ son son histoire quand elle était petite qu' elle aurait aimé aller dans ce lycée-là elle-même donc elle s' est dit elle s' était dit oui je travaillerai pour avoir de l' argent pour faire ça mes enfants et tout ça et voilà donc euh ouais oui donc c' est comme ça qu' elle a choisi le le lycée voilà alors il y a eu ça et il y a aussi le fait que le collège dans lequel j' étais vers la fin de la troisième me proposait comment dire ouais ouais des débouchés enfin des lycées et le lycée était la suite directe en fait de cet établissement ils étaient étroitement liés oui d' accord donc il y a ça puis l' histoire de ma mère d' accord donc c' était naturel pour vous d' aller dans ce lycée-là voilà s- ça s' est fait naturellement oui c' est ça d' accord d' accord et c' est à partir de là que vous avez eu la carte Imagine R pour tous vos voilà partir de là métro bus avant je prenais aucun transport rien du tout vu que tout était à proximité même pas le bus non vu que tout e-~ tout était là voilà ouais c' était pas la peine d' accord tous les les petits commerces fallait marcher deux cents trois cents mètres pour aller à place de Gambetta c' était pas et donc vos vos parents vous laissaient vous promener tout seul oui voilà oui je je me promenais mais bon je j' allais pas très loin en fait quand je me promenais c' était surtout pour sortir chez un ca-~ petit camarade qui était euh ouais qui était à côté voilà qui était à côté ou aller à l' école ou aller au sport est-ce que vous souvenez à partir de quel âge vous êt-~ vous avez pu revenir de l' école tout seul ça s' est fait ah de l' école tout seul d' accord euh ben déjà j' y suis allé très tôt tout seul vers six sept ans voilà parce que ma mère travaillait tôt et mon père lui il travaillait très tard au contraire donc il se réveillait pas donc euh j' y allais tout seul quoi donc au l' école primaire à l' école primaire voilà partir de l' école primaire par contre je je rentrais pas tout seul c' était ma mère avait engagé une nourrice enfin il y avait une nourrice qui était dans le quartier qui gardait euh d' accord quatre cinq enfants moi j' étais un de ceux-là voilà le soir elle venait elle nous prenait tous à chaque classe puis après on allait chez elle et ma mère venait me chercher là-bas ah d' accord et le matin c' était ça et quand j' ai commencé à venir et y aller tout seul c' était euh c' était fin de début collège voilà en sixième d' accord là là vous étiez tout seul voilà là j' étais tout seul je rentrais je je sortais mais sinon c' était la nourrice qui vous amenait à l' école et qui vous ramenait ah qui vous ramenait vous vous y alliez tout seul qui qui me qui me ramenait uniquement moi j' y all-~ j' y allais tout seul le matin et c' est elle qui vous ramenait voilà d' accord bon et est-ce que dans dans vot-~ euh quartier vous vous êtes euh vous êtes retrouvé devant une situation inattendue ou soit qui vous ait fait peur soit vous avez trouvé bizarre soit qui vous ait interpelé surpris mm euh je me suis fait agressé une fois je sais pas si c' est ouais ça peut etre ça oui voilà je me suis fait agressé une fois pas très loin de chez moi en plus ouais je rentrais et bon ben il y a des jeunes qui me sont tombés dessus ils étaient une dizaine ben oui moi j' étais tout seul donc voilà c' était c' était vite réglé c' était donc qui-~ qu' est-ce qui qu' est-ce qu' ils vous ont fait ils vous ah ils m' ont r-~ ils m' ont bon ils m' ont tapé quoi tout simplement hein ah ils vous ont tapé d' il faut pas chercher plus loin ils sont arrivés ils me sont tombés dessus puis voilà ils m' ont rien pris voilà c' était juste pour se défouler ah c' était juste comme ça d' accord ah ouais ouais voilà bon en fait ça aurait pu finir très vite mais j' ai fait la connerie de me défendre ah oui voilà ben je voilà je sais pas j' avais agi instinctivement voilà et ben ça leur a pas plu hein tout simplement hein ils s~ en fait ils sont arrivés il y en a un qui m' a collé une baffe comme ça ouais instinctivement ouais et alors là puis il commençait à s' éloigner moi je comprenais pas pourquoi ce qui se passe donc le mec j' ai chopé bon je l' ai je lui ai réglé son compte voilà et seul à seul ça allait puis bon ses neuf petits autres camarades me sont tombés dessus d' un coup donc voilà et bien ils étaient du du même âge que vous à peu près euh oui ils devaient avoir un an de moins je pense un an de moins an de plus en plus c' était dans ces eaux-là oui oui on avait le même âge à peu près vous aviez donc quoi une quinzaine d' années c' était troisième j' étais en troisième quinze seize ans ouais mais c' était des c' était en rentrant un soir il faisait un peu nuit et puis mais c' est des jeunes que j' ai jamais revus quoi donc ils étaient vraiment de passage dans le dans l' arrondissement et puis ah voilà d' accord voilà ils ont pris le premier venu oui voilà c' était ça ouais mm et c' était à quelle heure à six heures du soir ou à non ça doit être à sept heures oui puis en hiver à sept heures voilà à sept heures il y a rien de oui il fait nuit mm oui mais bon c' est pas non plus c' était pas très tard non plus ah non non non c' était pas tard hein non non non non je je rentrais de chez un petit camarade justement et puis voilà sur le chemin bon ils vous ont pas trop amoché non non c' étaient quelques bleus des lèvres un peu égratignées mais non ça ça allait bon ça allait en ev-~ en événement plus joyeux alors euh qu' est-ce qu' il y avait parce que là euh je sais pas c' est le premier truc qui m' est arrivé dans la tête euh ça peut être aussi des je sais pas des manifestations des je sais pas si il y en a beaucoup dans le vingtième non c' est non les manifestations c' est Nation République Bastille c' était pas il y a pas de grands boulevards dans le vingtième donc euh ouais ouais c' est ça c' est pas non si à place Gambetta oui c' est un peu un peu large comme place donc des fois il y a eu une ou deux fois des manifestations mais rien de rien d' incroyable rien de rien que de l' ordinaire c' était plus un passage de manifestations que des gens qui bloquaient la place qui embêtaient tout le monde voilà c' était ouais c' est ça ouais c' est ça est-ce qu' il y a des des endroits dans dans votre quartier où vous n' allez jamais euh je suis pas très loin de la place des Fêtes je suis à pas très loin du dix-neuvième donc Place des Fêtes tout ça qui un peu jonche un peu le vingtième j' y vais pas trop parce que je connais personne là-bas et puis bon ben c' est c' est oui c' est lié au dix-neuvième comme je vous ai dit le dix-neuvième c' est pas très c' est li d' accord mais il y a rien en fait en plus voilà en plus de ça il y a rien à faire ah je trouve je il y a rien à faire il y a il y a il y a quelques commerces des grands bâtiments comme vous avez dit ouais mais donc euh donc voilà il y a des quartiers comme ça donc il y a un petit quartier qui est un peu à côté du vingtième qui ressemble un peu au dix-neuvième voilà c' est un quartier où je vais pas parce que il n' y a rien à faire quoi c' est tout je connais personne je connaîtrais quelqu' un je pense que j' irais pour aller le voir ou pour sortir mais mais là il y a pas de raison d' y aller finalement ouais aucune raison oui sinon je vais un peu partout dans le vingtième hein je je connais un peu le vingtième un peu beaucoup même un peu beaucoup oui et vous sentez plutôt un habitant du vingtième ou bien du quartier dont vous m' avez parlé ou bien de Paris ou bien qu' est-ce que vous diriez oui en pas pas tout le vingtième mais plus le quartier mon quartier place Gambetta ça fait ça correspond à deux trois stations de métro c' est un c' est un endroit où je vais très régulièrement puis maintenant fait j' ai une j' ai ma petite amie qui est euh pas très loin de la place Gambetta aussi donc ça fait que ça un peu élargi mon périmètre donc c' est c' est un peu ce quartier-là alors co- comment vous le décririez votre périmètre c' est avec les stations de métro ou avec des amis voilà c' est avec ça c' est ça ouais c' est euh je pars de Saint-Fargeau Gambetta c' est la ligne trois bis en fait qui est une petite ligne de quatre stations donc c' est celle que je suis tout le temps de Porte des Lilas Gambetta et ça c' est un peu mon quartier ma copine habite euh elle habite pas très loin de Porte de Bagnolet et c' est aussi dans le vingtième et voilà c' est e-~ elle-même est du vingtième arrondissement oui elle est née aussi dans le vingtième arrondissement ou euh non je crois qu' elle est née à Rotschild c' est quel arrondissement ah oui d' accord oui oui peut-être oui ou quatrième non mais en tou-~ je veux dire elle a passé son enfance dans le son enfance dans le vingtième dans le vingtième arrondissement d' accord un peu comme vous alors oui voilà ouais alors m-~ ça me revient j' ai pas passé toute mon enfance euh dans le passage Gambetta en fait enfin j' habitais là mais quand j' étais petit c' est ma grand-mère qui me gardait et qui elle habite un peu plus loin justement dans le quartier de euh ma petite euh amie actuelle sans jamais l' avoir rencontrée d' ailleurs je l' ai rencontrée il y a pas très longtemps et euh j' ai été tout le temps chez ma grand-mère en fait dans les premières années pff d' accord oui oui de zéro à cinq ans cinq six ans c' est ma grand-mère qui m' élevait en fait mes parents travaillaient j' étais souvent chez ma grand-mère j' ai même les la première année de maternelle j' étais chez ma grand-mère dans l' école qui était juste en face de ma grand-mère donc petite et moyenne sections j' ai fait là-bas et à partir de la grande section jusqu' au collège j-~ je suis resté dans le où j' habitais vraiment passage Gambetta d' accord d' accord et donc là chez chez votre grand-mère c' est votre grand-mère qui venait vous chercher à la à l' école qui s' occupait de vous pendant que vos parents travaillaient en fait voilà c' est ça oui c' est ça hein bon c' était bien org-~ bien organisé donc vo-~ votre grand-mère c' est ça oui c' était euh grand-mère maternelle oui j' ai je ai bien suivi mais alors ça veut parce qu' elle était du du douzième elle à la base c' est du douzième oui donc elle a déménagé pour euh voilà parce que euh elle travaillait dans le douzième puis après il y a eu la retraite et elle travaillait dans un hôtel je crois qui la logeait ou quelque chose comme ça et donc ben après elle a loué un petit studio dans le vingtième et votre mère était déjà dans le vingtième lorsque mmm oui elle était déjà dans le vingtième elle était déjà dans le vingtième alors est-ce que ma grand-mère est arrivée avant ma mère oui ma m-~ ma mère est arrivée avant oui d' accord donc c' est un peu votre mère qui a choisi si je puis dire le l' arrondissement ou c' est vous savez pas comment ça s' est fait ce choix du vingtième oui voilà oui non c' est ma mère et mon père qui ont choisi euh alors est-ce qu' ils ont choisi le vingtième ou est-ce qu' il y avait ouais une bonne occasion qui se libérait je pense que c' était plus l' occasion ouais c' était pas spécifiquement le vingtième c' est pas ben c' était pas un rêve depuis longtemps de vivre dans le vingtième je pense ça doit pas être ça non je pense pas non est-ce que vous pensez euh faire partie d' une selo-~ selon vous est-ce que euh est -ce que vous faites partie d' une communauté d' un groupe d' un groupe de jeunes d' un groupe euh lié au vingtième ou euh non pas forcément pas forcément dans enfin lié au oui lié à votre vie oui c' est ça lié au vingtième oui voilà lié à ma vie oui mmm oui oui depuis pas très longtemps si depuis un moment fait j-~ j' ai toujours fait partie d' une petite communauté comme ça grâce à Internet voilà des amis qu' on rencontre d' accord des a-~ des amis que j' ai rencontre qui me disent tiens vas sur ce site il est bien ils parlent de ça ils ont un forum où on peut parler de ça et puis des affinités se créent puis euh pas du tout lié voilà mais pas du tout lié au vingtième d' accord sur des sujets qui vous intéressent pas du tout lié au vingtième si c' est par Internet oui non mais voilà c' est des s~ c' est des personnes un peu partout dans Paris même euh d' autres villes mais non pas de vingtième d' accord donc sur des thèmes comme la musique ou le sport la musique euh moi j' aime beaucoup la BD la BD c' est surtout sur la BD d' accord américaine japonaise française d' accord voilà les jeux vidéo aussi j' aime bien ouais voilà donc tout ce qui est lié à ça un petit peu mm donc euh et la musique aussi voilà d' accord et par exemple comme vous me disiez que vos parents venaient euh d' Algérie il y avait pas une communauté de gens qui venaient aussi d' Algérie que vous retrouviez non j' ai aucun lien avec euh non il y a pas eu de contact comme ça non non non ma grand -mère et la famille maternelle quoi la famille maternelle c' est ça mais il y a pas il y avait pas d' amis de ouais ouais voilà je sais que ma mère me racontait quand on était dans le douzième quand j' étais petit voilà il y avait vraiment une euh une communauté ouais ce qu' on pourrait appeler communauté c' est ça que vou-~ ce que vous appeleriez communauté vous mais après bon ben je pense qu' on pourrait appeler ça communauté oui oui oui c' est un quartier uniquement des Algériens ou des Marocains ouais ouais voilà et euh voilà puis tout le monde se connaît tout le monde se parle ouais voilà tout le monde a la fenêtre ouverte et parle un coup quelqu' un passe dans la rue salut ca va et puis tout le monde parle et puis ouais ouais euh voilà c' est moi j' ai jamais connu ça vous vous n' avez jamais connu ça non non non non c' est votre maman qui a connu ça voilà c' est ma maman qui m' a connu ça qui a connu ça et euh voilà après qu' on est arrivé dans le vingt~ qua-~ quand elle arrive dans le vingtième et puis moi je suis né après il y a ma petite soeur et puis non a jamais connu ça on a pas vraiment de communauté je sais pas si on pourrait appeler ça une communauté mais euh comme je vous ai parlé tout à l' heure de la nourrice qui allait chercher quatre cinq enfants donc on était un peu euh pas élevés ensemble mais on était très souvent ensemble presque comme frères et soeurs donc avec certains c' était très très proche d' accord d' accord ouais et on se voyait tous les jours tout le temps donc euh je pense pas qu' on pourrait parler de communauté mais le le week-end aussi le week-end aussi oui oui ah d' accord vous vous voyez aussi le voilà oui c' est des amis ils-~ ils habitaient dans le vingtième c' était des amis nos parents se connaissaient du coup vu qu' ils allaient chercher les enfants mais ce n' était pas lié à mais c' était pas vraiment je pense euh communauté au sens euh comme ma mère a vécu ça dans le douzième voilà c' était pas lié à l-~ à l' origine de ses deux parents ils venaient pas non plus de Constantine ou comme ça ouais non c' est pas euh non voilà non non non c' était pas une communauté je me suis trompé là non c' était lié parce qu' il y avait la nourrice quoi donc ça n' a rien de culturel ou aucune origine commune c' était pas juste le hasard oui voilà ouais pas ça du tout non j' ai pas connu ça ah ouais plus les camarades à l' école ou chez la nourrice ou des rencontres voilà à l' école et puis maintenant par Internet et donc euh voilà maintenant Internet qui facilite les choses aussi enfin ça dépend comment on l' utilise oui voilà enfin qui ouvre en tout cas d' autres perspectives et des mm voilà oui c' est ça oui et donc euh pff il y avait pas non plus est-ce qu' il y avait des f-~ des fêtes ch-~ dans votre immeuble ou des des fêtes de non non déjà ça non non non quartier très calme quartier très calme par exemple la fête des des voisins vous savez quand on non ça vous dit rien ça au moi- c' est c' est quoi au mois de juin euh ah il y a une date oui oui et même qui est fixée par ah je connais pas non non jamais vous en-~ vous en avez jamais entendu parler une date qui est fixée par la mairie je pense euh qui dit tel euh tel jour c' est la fête des voisins et donc euh tous les voisins se rencontrent comme ça enfin ceux qui veulent en tout cas et ça dépend des immeubles ça dépend c' est la si c' est pratiqué dans tel ou tel immeuble mais euh c' est possible oui oui non ça vous connaissez pas ça vous avez jamais entendu parler de ça j' ai jamais entendu parler de ça dans le quartier même des amis qui ont fait ça jamais jamais parce que dans le vingtième il y a pas ça je pense je sais pas peut-être il y a ça hein dans le vingtième mais j' en ai jamais entendu parler d' accord fête des voisins non je sais pas bon vous êtes pas c' est peut-être pas dans tous les arrondissements peut-être une coutume qui se perd aussi je sais pas ben ça été créé je crois justement pour euh inciter un petit peu les gens à aller les uns vers les autres les gens du du quartier à proprement parler même de l' immeuble ben étant donné que nous on était dans un bâtiment essentiellement de retraités les seuls rapports qu' on avait avec eux c' est quand euh par exemple quand j' étais petit je faisais un peu trop de bruit ils montaient gna gna gna voilà oui d' accord ils frappaient à la porte d' accord donc c' était pas des de très bons rapports finalement mm pas de très bon rapports voilà oui non il y en avait pas pas trop non pas trop non il y avait des il y avait des des retraités gentils euh bien sûr qui étaient gentils avec les petits il y en avait d' autres qui avaient pas d' enfants et qui les aimaient pas apparemment qui supportaient pas d' entendre des enfants non non non non j' avais le voisin du dessous comme ça pourtant j' étais très calme le moindre bruit et puis voilà ah ouais donc on entend énormément donc chaque fois que vous deviez euh faire trois pas pour lui c' était terrible ouais et on pouvait pas vous demander de pas faire les trois pas en question ben non oui ben non d' accord donc oui d' accord et donc euh en même temps ça en du coup en même temps ça encourage à sortir hein aha voilà hein si tu fais trop de bruit à la maison ben voilà tu vas t' amuser dehors hein chez tes amis aller dans un parc ou voilà aha et c' est du coup ce que vous faisiez oui c' est c' est euh c' est ce qu' on vous disait chez vous euh ma mère était pas du genre à vouloir que qu' on sorte en fait parce qu' elle était euh c' est un peu comment dire euh typique des Algériens c' est très protecteur très euh c' est mes enfants pas touche ma mère était très comme ça et mon père pas du tout lui il a été élevé à la campagne un campagnard pur et dur pas du tout comme ça donc j' ai eu un peu les deux extrêmes ouais ah oui donc j' étais un peu à la base un peu casanier ouais je je un peu solitaire aussi vu que j' avais pas de petits camarades je restais à la maison je jouais tout seul tout ouais ouais ça et petit à petit moi j' ai commencé à sortir ouais parce qu' au bout d' un moment voilà quoi c' est oui oui oui oui on peut pas rester enfermé tout le temps non plus non et puis euh vous y avez trouvé votre compte voilà et donc et par rapport à la par rapport à la représentation que vous avez de Paris pour vous euh donc on a parlé du dix-neuvième du du vingtième et est-ce que il y a une différence entre vous m' avez parlé aussi du seizième un petit peu hein entre euh donc euh vous faites une différence entre l' est et l' ouest oui un petit peu oui ah oui entre ces lignes oui oui je y suis allé quelquefois euh oui par exemple pour aller chez un dentiste ou le quartier est très très comment dire euh ben euh architecturalement parlant c' est très joli c' est très très ancien très très bien conservé puis bon la population aussi c' est c' est pas c' est pas des petits jeunes c' est plus des c' est plus costume cravate euh un peu bourgeoise quoi on va dire en fait hein c' est ça et oui donc je j avec les les gens le les les habitations les commerces aussi c' est pas les mêmes commerces il y a beaucoup plus de grandes gastronomies là-bas j' ai pas d' exemple en tête mais bon euh et dans le vingtième c' est plus des enfin là-bas j' ai pas vu de MacDonald par exemple d' accord les les fois où je me suis baladé bon je je prétends pas connaître le seizième comme je connais le vingtième loin de là hein j' ai fait quelques ça se limite à une dizaine de fois là-bas donc c' est très limité pareil dans le dix-septième mais euh oui j' y question que comme je disais tout à l' heure c' est la même question d' aura j' ai l' impression en fait hein les gens les les la les activités là-bas c' est c' est oui j' ai l' impression d' une différence oui d' accord à l' oeil nu finalement d' accord et est-ce que vous diriez aussi qu' il y a une différence par rapport à la la Seine par exemple rive droite rive gauche ou ça ça vous ça évoque quelque chose ou pas spécialement ouais voilà mm ben est-ce que c' est-ce que c' est comparable à ce que je viens de dire euh comme le vingtième le dix-neuvième et le douzième sont des quartiers un peu plus populaires que le seizième est -ce que c' est ça la différence rive droite rive gauche peut-être je ne sais pas non j' ai j' ai jamais j' ai jamais pensé comme ça en fait non j' ai jamais pensé en la gauche la droite la jamais par rapport à la Seine en tout cas non voilà pas par rapport à la Seine oui hein pas par rapport à la Seine par rapport à ouest et est oui peut-être ben voilà je me balade je me rends compte que je me balade beaucoup plus dans le l' est ouais l' est à droite c' est l' est ouais dans l' est d' accord et plus c' est-à-dire que ce qui ce qui vous marque plus c' est est ouest ou sud et nord par exemple de Paris ou vraiment est ouest non c' est plus est ouest c' est plus est ouest m mais comment dire euh est en fait quoi c' est comme s' y avait que l' est pour moi quoi parce que je suis au bord vraiment du vingtième donc quand je vais sur parti-~ for~ sur Paris forcément je vais vers le centre donc je passe par le douzième le onzième euh ouais Châtelet et généralement je m' arrête là voilà donc c' est le c' est le périmètre où je suis c' est plus l' est oui c' est l' est je connais pas vraiment l' ouest encore moins le sud-ouest non bon tout ce qui est quartier de la Tour Eiffel je crois que c' est un peu plus vers le nord non c' est ça euh oui c' est un peu plus vers l' ouest aussi oui vers l' ouest mais vers le nord-ouest je veux dire voilà vers le nord-ouest ben vers le nord aussi ouais ouais ouais le sud-ouest par exemple je si on me laisse dans ce quartier je pense que j' aurais du mal à me retrouver ouais' tout ce qui est quartier seizième dix-septième je pense que j' arriverais à me retrouver j' y suis déjà allé ouais ouais mais voilà j' ai un quart-~ j' ai des arrondissements pour moi qui sont un peu inconnus le quinzième par exemple Vaugirard ou Montparnasse est pas des quartiers où je vais beaucoup non ouais non ceux-là vous les vous les connaissez pas pas bien quasiment jamais non c' est pas que j' ai pas envie de les connaître c' est que euh pas le temps pas le je j' ai pas pas l' envie quoi c' est-à-dire que je les quartiers que je connais me suffiss me suffisent donc euh peut -être plus tard quand j' aurai d' autres envies peut-être que ça sera dans ces quartiers-là je sais pas ou peut-être lié à des connaissances aussi bien sûr mm c' est forcément mon mon réseau de connaissances est fait dans le vingtième puis après dans le douzième donc c' est un peu lié aussi à pas très loin de Châtelet et tout donc ça fait un peu voilà ouais ça fait un ensemble oui ben ouais et vous m' avez parlé des des écoles de votre quartier là où vous avez été caetera et qu' est-ce que vous en avez euh retiré comme image c' était plutôt de euh vous en étiez content pas content euh j' en étais s-~ satisfait oui oui j' étais dans des écoles privées ma mère voulait absolument le privé pour moi voilà et euh c' était en plus c' était catholique et je ne suis pas catholique et j' ai pas j' ai pas vraiment de religion en fait c' est mon père est catholique ma mère n' a pas de religion en fait ma grand-mère est musulmane mais elle a pas été musulmane dans le sens où euh automatiquement elle a converti ses enfants elle a laissé le choix elle leur a dit vous faites ce que vous voulez d' accord d' accord alors il y en a qui sont devenus protestants mon oncle j' ai un oncle qui est protestant j' ai un oncle qui le frère de votre mère voilà c' est ça toujours du côté maternel oui ma mère qui aus-~ si elle devait avoir une religion je pense qu' elle serait protestante mais bon elle a jamais vraiment pratiqué et donc elle s' en fiche complètement d' accord et j' avoue je fais un petit peu partie de de de ceux-là voilà je dénigre pas c' est juste que je trouve pas mon compte je m' intéresse pas et c' est peut-être aussi un peu mon école quand j' étais petit qui m' a un peu pas écoeuré c' est un terme trop fort c' est euh ben s-~ école catholique quoi des croix partout des petits Jésus des machins euh il y avait pas d' enseignement religieux mais c' était l' atmosphère c' est une question d' aura encore une fois moi je pense hein c' est il y a un atmosphère il y a il y a c' est un peu c' était un peu strict aussi mais c' était peut-être parce que c' était privé peut-être parce que c' était catholique je sais pas vraiment mais euh oui voilà ça m' a pas c' est pas quelque chose sur lequel sur laquelle j' ai quoi et c' ét-~ et ça été une école privée dès le dès la maternelle oui c' est c' est une école privée oui oui ah la maternelle aussi c' était oui oui tout e-~ tout est dans le même bâtiment fait il y a une espèce de grande cour centrale et autour de ça plein de bâtiments la maternelle le collège le primaire ah oui d' accord ouais d' accord et euh voilà votre grand-père vous savez pas s' il était musulman ou pas musulman je pense qu' il était musulman j' en suis même sûr oui aussi d' accord mais donc vraiment euh votre grand-mère a fait en sorte que les enfants euh fassent comme ils veulent d' accord oui il était voilà oui et par exemple du côté de mon père qui eux sont dans la campagne et tout sont catholiques à fond c' est euh dès qu' un enfant naissait baptême communion tout tout tout dans l' ordre quoi mais bon c' est mon père a n' est pas pratiquant non plus quoi c' est d' accord et il a fait ça quand il était petit parce que bon euh voilà les parents obligent un peu entre guillemets hein et une fois que il est parti vers Paris euh ah ouais voilà il a un peu lâché donc vous vous êtes pas baptisé par exemple non pas du tout pas baptisé pas circoncis pas euh rien d' accord je mange ce que je veux parce que ma copine est juive par exemple donc elle a pas le droit de manger du porc du cheval des plein de trucs à cuire dans un ordre précis ou de façon précise et ça me je comprends pas quoi ouais ouais ouais alors là je c' est quelque chose qui m' échappe en fait hein pourquoi on a pas le droit de manger ça on a le droit de manger ça voilà moi du moment que c' est pas logique j' arrive pas accrocher en fait dès qu' il y a pas quelque chose logique dès que c' est quelqu' un qui a dit tu fais comme ça et c' est pas autrement je non je n' arrive pas aha voilà et pour moi la religion c' est un peu ça en fait ah ah c' est pas euh c' est pas quelque chose de logique donc voilà très bien et-ce que euh est-ce qu' il y a un enseignant qui vous a marqué pendant ce ah oui il y a des enseignants qui m' ont marqué oui il y avait euh petit à petit en allant vers le collège c' était un je c' était un peu moins euh catholique je sais pas dans le sens où euh je sais pas si au bout d' un moment les jeunes en avaient un peu marre et je je comment dire euh à la base c' était un peu strict mon lyc~ mon collège mais arrivé vers la fin de mon collège ai ressenti que c' était beaucoup moins comment dire les élèves étaient un peu plus turbulents un peu moins obéissants alors je sais pas si il y a se passe en ce moment avec les jeunes tout ça mais euh je ressentais moins cette pression et du coup certains profs étaient carrément sur les nerfs et donc étaient un peu agressifs oui si je re-~ si je veux retenir certains profs c' est plus des profs un peu militaires un peu m un peu oui j' avais un prof qui était carrément ouais il a jamais dit mais je suis quasiment sûr qu' il avait fait une école militaire avant c' était je me tiens droit costard cravate ah ouais dès qu' il rentre un silence on avait peur de limit-~ limite de s' en prendre une hein mais bon i~ il aurait pas fait mais il y avait une espèce de peur qui planait ouais ouais ouais et euh donc oui il y a des profs il y a un prof qui m' a marqué comme ça qui était un peu sévère et il y a un prof aussi d' arts plastiques aussi bon ça c' était plus parce qu' il était excentrique sinon non les profs étaient assez normal il y avait pas de profs vraiment catholiques hein c' était vraiment que l' école qui était catholique et quelques enseignements comme euh la pastorale je crois que c' est c' est comme ça qu' on appelle ça hein un enseignement comme ça où on enseignait la religion ouais tout ça tout ce qui est religion et bien sûr les catholiques c' est les meilleurs petit message caché comme ça et et le lycée aussi c' était un lycée privé c' était un lycée privé oui aussi pareil dans la même veine on vu qu' ils étaient liés c' était un peu catholique aussi oui c' est ouais ouais d' accord mais encore moins lié que enfin qu- le le côté catholique se faisait m-~ beaucoup moins ressentir encore encore plus en terminale d' accord ça se je sais pas plus les enfants grandaient et acquerissaient une personnalité ou quelque chose comme ça moins euh il y avait de on sentait la pression ouais de du personnel euh de la religion c' est ça d' accord et par rapport au au public alors qu' est-ce que vous aviez comme image du public ou voilà de la religion et tout ça voilà le public c' est-à-dire de de des écoles publiques ah des écoles publiques euh ben j' avais une une comment dire une image oui pas très positive vu que ma mère me disait je t' ai mis dans le privé parce que c' est mieux là tu travailles on paie pour que on sait pourquoi enfin on paie pour quelque chose donc euh le pri-~ le public c' est gratuit c' est pas bien ils ont de bonnes notes facilement c' est pour ça que voilà des alors qu' en fait euh il y a des écoles publiques comme Raphaël ou d' accord ou il y a des noms qui m' échappent enfin bon il y a des bonnes écoles publiques quoi mais bon j' étais quand j' étais petit oui j' étais un peu ben oui c' est c' est c' est normal hein elle a expliqué justifié son son choix et donc vous aviez une une une image plutôt pas très bonne des écoles publiques c' est ça voilà pas très bonne non et plutôt bonne des écoles privées mm ou pas forcément non pas forcément bonne de l' école privée mauvaise c' était pas c' était pas vraiment noir et blanc c' était juste que l' un était mieux que l' autre voilà c' est tout c' était pas un qui était complètement nul autre complètement bien c' était il y avait deux choix il y avait un qui était un peu mieux voilà c' était pour moi c' était la même chose sauf que ma mère donnait de l' argent donc euh d' accord d' accord d' accord il y avait les profs euh se sentaient impliqués c' est comme ça que je pensais quand j' étais petit d' accord et vous pensez q- mm donc voilà vu que vu excusez-moi vu que dans l' école publique euh il y avait beaucoup de grèves aussi moi je j' avais des je connaissais des grâce à ma nourrice qui a aussi qui gardait les enfants dans le public je connaissais un petit peu comment c' était et euh il y en a eu des fois ils avaient pas cours enfin souvent même alors que dans le privé ça ne s tout le temps il y avait pas de pas de pas de rupture pas de il y a tout le temps cours d' accord et le fait que vos parents euh donnaient de l' argent comme ça pour l' école est-ce que du coup vous vous sentiez vous-même plus impliqué vous aviez l' impression ou pas non non ça ça ne non non c' est pas je me suis toujours senti autant impliqué non je peux pas comparer vu que je suis jamais allé dans le public enfin si la Sorbonne où on est c' est public mm c' est public je me suis toujours senti autant impliqu-~ impliqué dans mon rapport avec l' école c' est-à-dire euh voilà c' est l' école c' est un lieu pour enseigner d' accord pardon pour recevoir un un enseignement et voilà non j' ai c' est pas parce que je paie que enfin que ma mère paie ouais que je sens que je me sens plus intelligent par exemple ou non ou plus impliqué ou non plus non non d' accord alors dans ce dans euh dans le quartier est-ce qu' il y a des langues différentes que vous entendez ou c' est uniquement le français ou ou vous diriez qu' il y a des différentes langues l' argot ou dans dans le vingtième ouais là où vous êtes mm non non moi j' ai toujours entendu le français vous vous n' avez entendu que du français quand j' étais petit quand j' étais avec ma grand-mère qui parle pas très bien français j' entendais de l' algérien du français et vot du coup quand j' étais petit paraît-il enfin selon ma mère je mélangeais les deux langues paraît-il je disais des trucs incompréhensibles ouais je me souviens plus du tout bien sûr mais paraît-il voilà vu que ma mère me parlait ma grand-mère me parlait euh euh en français mais il y avait plein de mots qu' elle ne comprenait pas donc elle disait en algérien et moi apparemment je comprenais ouais ben du coup je me faisais une une espèce de langue bizarre et et personne ne comprenait apparemment ça faisait ça et donc quand j' étais petit j' étais un peu baigné dans cette ambiance-là vu qu' avec ma grand-mère il y a aussi une de mes tantes qui habite elles habitent toutes les deux ensemble ouais d' accord et donc oui j' entendais beaucoup de beaucoup d' algérien beaucoup de choses comme ça puis en plus parce qu' elles regardaient la télé bien sûr elles regardaient des des elles écoutaient de la musique orientale des choses comme ça donc j' étais un peu baigné dans cette ambiance-là mais à partir du moment où ma mère avait des horaires un peu moins un peu plus flexibles et que j' ai commencé à bien à vraiment habiter dans le vingtième parce que j' y habitais avant mais bon j' étais surtout chez ma grand-mère quand j' ai commencé à être vraiment dans le vingtième donc euh vraiment que entouré par ma mère qui parlait vraiment français à partir de là c' était que du français votre mère n' a par-~ ne vous a parlé que français el~ el-~ k à moi elle me parlait que français mais quand par exemple on faisait des petites réunions de famille où toute la famille était là c' était souvent ben c' était souvent c' était uniquement la famille maternelle vu que toute la famille de mon père est à la campagne ouais c' est le seul qui est monté vraiment à Paris ouais donc quand s-~ il y avait des réunions familiales c' était uniquement entre Algériens euh tr-~ toute ma famille du côté euh maternel et donc euh ils se parlaient entre eux en arabe d' accord voilà et donc vous vous compreniez pas ou non vous comprenez toujours pas non un peu non je comprenais pas non euh j' essaie de euh c~ pas de faire un effort mais je pense que je suis un peu plus concentré et à force d' entendre certains mots qui reviennent je j' arrive à pas comprendre vraiment ce qui se passe dans dans la phrase mais euh à comment dire oui à saisir un petit peu le sens quoi pas complètement mais par exemple je sais si on parle de je sais pas de factures ou de ouais ou de spectacles ou ben je me rends compte peut-être aussi avec un peu qu' à l' intonation de la voix ou un truc comme ça mais euh j' a~ je je a-~ je connais quelques mots oui mais c' est très limité quoi c' est et lorsque vous parlez de de la famille des réunions de famille ou comme ça c' est c' est dans la famille de votre de votre mère c' est c' était des des oncles et tantes en fait ouais voilà c' est ça oncles et tantes exactement c' est ça ma ma grand-mère j' ai cinq euh enfin ils sont cinq donc j' ai quatre oncles et tantes et voilà moi c' était c' est entre eux tou~ tout le monde quoi avec leurs femmes d' accord ou maris respectifs oui donc vous avez des cousins aussi j' imagine donc j' ai des cousins oui voilà et eux ils sont pas dans le vingtième ah pas du tout eux ils sont à Nanterre à Nanterre les les quatre les les cousins ou les quatre mm alors euh il y en a deux qui ont pas d' enfant ouais il y en a un qui est en Algérie qui qui est resté en Algérie ouais il est revenu en Algérie il y est resté en Algérie en fait des fois en France il est resté ah d' accord mais il est resté en Algérie pour euh la plupart du temps la plupart du temps il est là-bas et euh et euh ben du coup il reste ma mère et mon oncle so~ son petit frère et euh donc nous on est dans le vingtième mais mon oncle il est à Nanterre voilà d' accord d' accord et euh votre père qui est qui vient de la Normandie vous vous y alliez quelquefois en vacances ou quand j' étais petit j' y allais très souvent oui dès qu' il y avait des vacances deux semaines ou des vacances de non pas de Noël enfin tout ce qui était vacances en avril ou en octobre j' y vais voilà d' accord et eux par contre c' est une famille nombreuse ils sont quatorze ah oui donc euh les réunions de famille c' est c' était imposant voilà exactement imposant ça c' est le terme ouais et euh pendant les grandes vacances euh en juillet août pendant les grandes vacances aussi oui oui donc vous n' avez vous n' avez jamais été en Algérie par exemple non jamais par contre non là non bon d' accord donc finalement c' était euh c' était les donc pas d' autres langues non ça vous vient pas d' autres langues qu' on ah que j' ai entendues oui oui oui je sais pas par exemple lorsque vous étiez au lycée caetera vous parliez pas euh euh le verlan ou des choses comme ça ou juste quelques mots ah si oui j' emploie des fois des oui s~ sans m' en rendre compte en fait en fait ça dépend des personnes avec lesquelles je suis c' est très intéressant ça euh alors s-~ il faut que je remonte un petit peu mon père il a une il est directeur de salle de sports dans le quatre-vingt-treize à Drancy et quand j' étais petit je passais aussi beaucoup de temps là-bas quand je-~ j' ét~ comment dire quand j' étais vraiment tout petit j' étais chez ma grand-mère mais quand j' étais plus grand déjà au lieu de passer du temps chez ma grand-mère j' allais au travail de mon père qui a une grande salle de sports avec euh judo danse tout ça bon bref plein de salles plein de et moi j' avais une petite salle généralement où il y avait une petite télé où je jouais à la console ou je sortais prendre l' air il y avait des parcs à côté puis à côté de ça je me suis fait donc des amis dans le dans le quatre-vingt-treize et euh j' y vais euh à l' heure actuelle je les ai toujours sejamis ces amis ça c' est s~ cette période-là ça a commencé fin primaire début collège et là j' ai toujours des amis là-bas j' en ai un peu plus même vu que maintenant j' ai une voiture je me déplace un peu plus donc c' est c' est lié quoi c' est oui bien sûr un ami d' un ami on va chez lui voilà on se connaît et tout et euh donc du coup là-bas oui il y a il y a des termes comme on la leur façon de parler c' est pas comme à Paris par exemple il y a des mots euh il y a de-~ et sans m' en rendre compte je les emploie lorsque vous êtes avec eux voilà lorsque je suis avec eux et des fois quand je reviens sur Paris ilje m' arrive d' employer ces mots-là par exemple avec euh ma mère ou d' accord mon amie ou et puis même des amis que j' ai sur Paris parce que ils se connaissent pas vraiment c' est c' est c' est c' est c' est je veux dire c' est deux types d' amis c' est oui c' est c' est c' est pas c' est pas les le même genre d' amis en fait c' est comment dire à Paris c' est plus lié avec l' école avec le à la base je les connais de l' école donc c' est a~ ça part d' un point de c' est au point de départ c' est c' est comment dire c' est c' est intellectuel donc ça veut dire que comment dire ça veut pas ça ça veut pas dire que dans le neuf trois ils sont bêtes et à Paris ils sont intelligents c' est j' ai j' ai un peu peur de mal m' exprimer mais euh non à Paris j' ai avec mes amis de Paris j' ai plus de je parle plus de sujets comme euh par exemple la littérature ou euh ou euh de l' actualité ou des choses comme ça et quand je suis dans le neuf trois avec mes amis du neuf trois je parle plus de jeux vidéos je parle plus de BD plus de mes petites passions euh à côté d' accord donc il y a s-~ est un espèce d' ambivalence voilà entre j' ai aussi donc il y a une façon de parler ou des mots qu' on emploie qu' ils emploient eux vu que eux ils sont toujours là-bas eux ils sont baignés là-dedans moi j' y vais je fais souvent euh Paris euh Drancy je vais souvent là-bas vu que mon père il a une salle de sports là-bas donc et je fais du sport là-bas maintenant donc je suis souvent entre Paris et Drancy et donc euh voilà je suis souvent entre ces deux univers et c' est quels mots par exemple dans quels mots alors euh ou des tournures de phrases peut-être euh c' est c' est pas des tournures de phrases c' est plus des mots par exemple alors c' est c' est pas des mots liés au vingtième hein c' est vraiment dans le neuf trois par exemple des termes comme bolos ça c' est pour dire euh je sais pas par exemple qu' il est un peu un peu pas idiot mais enfin puis c' est péjoratif quoi c' est voilà quoi c' est d' accord d' accord mais donc ces termes-là vous les entendez pas dans le vingtième non et alors j~ ce qui m-~ ce qui est amusant à ce que ce que ce que je remarque c' est que je les entends mais avec un décalage c' est-à-dire que ça arrive d' abord dans le neuf trois ça naît s~ entre guillemets ça naît là-bas le terme et puis petit à petit moi je je l' emploie pas trop comme ça je parce qu' ils le connaissent pas parce que c' est pas la même ambiance parce que bon bref ouais ouais et euh des fois ces mots sortent de leur bouche mais avec euh des mois ou des semaines plus tard et pas aussi souvent que que mes amis dans le neuf trois d' accord donc parfois ils sortent des d' accord vos amis d' ici sortent ces mots avec un décalage des fois voilà oui c' est ça voilà c' est ça oui donc vous les reconnaissez donc moi ça me fait sourire personnellement parce que c' est pas des mots que j' emploierais avec eux mais eux ils les emploient avec moi sans sans gêne moi j' e-~ j' essaie de pas le faire parce que j' ai peur de mettre mal à l' aise ou quoi que ce soit et j' ai l' impression que quand ils emploient ça veut dire que voilà ils ont le terme ils se s-~ i~ ils ont approprié ouais mm d' accord donc une fois qu' ils ont approprié euh c' est c' est naturel si j' emploie ce terme-là parce qu' il m' est arrivé par exemple d' employer des termes je sais pas je le pense un peu comme ça parce qu' il m' est arrivé de dire un terme comme ça et euh devant des des amis à moi et personne comprend personne d' accord mais qu' est-ce que tu as voulu dire ou machin ah ah oui excuse-moi c' est je voulais dire ça et puis euh de vo-~ de votre expérience à Drancy c' est ça d' accord donc vous vous êtes rendu compte de que ça ne passait pas c' est ça voilà c' est ça voilà oui des fois ça ça passe pas donc à partir de ce moment-là j' ai essayé de faire attention à mon langage à Paris de faire attention et dans le neuf trois euh entre guillemets un peu plus me lâcher avec les tournures de phrase pas dire les négations ou des trucs comme ça et et des fois ça ça donne des résultats assez donc il y a des mots qui naissent comme ça et puis euh des fois c' est des tournures de phrase alors là ce que je pouvais en dire oui je parce que ça ça arrive pas comme ça dans ma tête c' est pas vraiment c' est vraiment dans la dans l' atmosphère de oui oui non mais bien sûr bien sûr bien sûr bien sûr bien sûr et comment lorsque vous vous disiez au début que peut-être que vous auriez vécu cherché un appartement dans la petite couronne c' était à Drancy c' est ça vous pensezé ça vous aurait pas dérangé par exemple oui voilà ça m' aurait pas dérangé à Drancy voilà alors bien sûr ça dépend du quartier par exemple parce que à Drancy c' est vraiment d' une rue à l' autre c' est le jour et la nuit d' une d' un d' un côté de la rue il y a des beaux pavillons bien entretenus euh très jolis et tout et de l' autre côté c' est des tours c' est les l' ambiance un peu malsaine des gens qui crient quand ils parlent voilà c' est malgré tout vous auriez pu vivre à Dans~ à Drancy et quitter le vingtième oui je pense que j' aurais pu oui oui oui dans un quartier où par exemple quartier pavillonnaire par exemple pas dans une des tours HLM ça je d' accord ça non j' aurais pas pu je pense et euh d' accord par contre je me rends compte que en parlant de communauté en revenant à l' his histoire de communauté de tout à l' heure euh là-bas il y a il y a vraiment une vraie communauté au sens où ma mère a connu ça avant avec les Algériens là-bas j' ai des amis qui sont serbes ouais et euh c' est vraiment une communauté des fois dans dans dans dans un quartier mm euh tout le monde se connaît bon d' une tout le monde parle serbe presque donc on se un peu où je suis quoi je suis bien en France mais bof on comprend rien on ouais ouais c' est c' est assez incroyable ah oui c' est des personnes que vous avez con~ connues via votre père et la salle de sports ou c' est c' est pas des personnes que j' ai connues directement c' est euh je faisais du judo avec mon père et euh j' ai il y a des élèves donc avec qui j' ai eu plus d' affinités je suis resté copain avec eux et eux-mêmes qui habitaient vraiment dans le neuf trois avaient d' autres copains dont euh d' accord des copains serbes des copains arabes et d' accord des africains et tout ça donc c' est comme ça que vous êtes entré en relation avec eux et ça ce type d' expérience dans le vingtième non voilà vous n' en connaissez pas un peu moins non je le vingtième c' est un peu plus euh non non dans le vingtième déjà non dans le vingtième j' ai aucun rapport avec ça quand j' ai des rapports avec des amis d' en Paris c' est plus du côté du douzième justement là où je me suis vraiment fait un noyau d' amis euh vraiment que j' ai maintenant et les amis que j' avais avant dans le vingtième c' étaient plus des amis euh de primaire donc c' est plus les amis maintenant que qu' on connaît pas et qu' on retrouve sur Facebook je sais pas si vous connaissez non et ben c' est un site qui c' est un qui apparemment ce moment tout le monde en parle c' est euh en fait c' est un site communautaire on s' inscrit puis à partir de là d' autres gens dès qu' ils inscrivent notre prénom peuvent euh accéder à notre fiche entre guillemets et savoir ce qu' on est devenu où on travaille qui on connaît et tout et à partir de là on s' amuse à taper des noms de copains qu' on avait en primaire et on les retrouve ouais d' accord on retr-~ ah d' accord voilà lui il est devenu ça elle elle est partie en Allemagne lui il est voilà donc les rapports avec les les les camarades que j' avais en primaire c' est uniquement sur Internet et pas vraiment termes de ouais voilà c' est ça qui est amusant c' est mes premiers amis et pourtant c' est avec ceux avec qui je suis plus éloigné maintenant ah oui c' est amusant ça et que vous~ et que vous avez retrouvés parfois avec Internet que j' ai complètement tous tous tous tous ah ouais il y a eu en primaire à partir du primaire et de la fin du collège tout le monde part dans un lycée différent dans mon lycée où je suis arrivé il y avait peut-être deux trois personnes qui venaient du d' où j' étais à l' époque je connaissais euh je sais pas plus d' une vingtaine de personnes et donc euh quand on passe de vingt à trois ça fait ça fait un choc faut se refaire un peu des amis et tout et euh ouais ben ouais ouais ouais du coup bah les autres on on a plus le temps de voir ceux d' avant et même on n' éprouve plus l' envie tout simplement quoi chacun i-~ évolue dans un univers différent et puis après voilà on arrive à se retrouver sur Facebook est-ce tu deviens ah tu deviens ça voilà c' est cool et puis finalement ça s' arrête là hein ouais ouais ouais ouais ah oui vous les av-~ est-ce que vous les a- ah oui vous LES avez pas revuS en vrai non voilà les amis les amis sur Facebook sont pas vraiment des amis non non ça été suggéré comme ça euh comme beaucoup de phrases de lancées en l' air mais c' est tout ah ça serait bien qu' on se revoie et tout moi je dis oui parce que moi je je le pense et puis après bon rien des fois je je lance un message alors quand est-ce qu' on se voit vraiment et tout et puis bon pas de réponse ou ouais excuse-moi j' étais pas en France ou des trucs comme ça quoi j' ai aussi ce qui est amusant c' est ce que j' ai remarqué c' est que tous mes amis de primaire sont presque tous partis à l' étranger pour étudier je suis un des rares à être resté en France je comprends pas pourquoi ils sont tous euh parce qu' il y en a un qui est parti en Hollande en Pologne en en Californie ou il y a en a un qui est parti en Angleterre ils sont tous partis je ils sont revenus mais ils ont tous fait leur scolarité ou une partie de leur scolarité à l' étranger ouais d' accord ils ont tous passé un ou deux ans c' est ça ou plus voilà un ou deux ans plus je pense oui un ou deux ans je pense c' est c' est c' est voilà c' est ça moi j' ai jamais fait ça j' aimerais bien mais j' ai pas un ou deux ans ouais à l' étranger j' ai pas euh je sais pas je sais pas il faut que je réfléchisse à la question j' aimerais bien partir en Angleterre un pe tit peu pour améliorer mon anglais mais bon ça c' est on verra plus tard peut-être et euh donc ces amis-là sont pas vraiment des amis et euh bah pour revenir au au problème de communauté justement enfin au problème euh ben la question de la communauté là-bas il y a vraiment une il y a des petits quartiers comme ça où il y a des vraies communautés dans dans dans le neuf trois dans le ah oui voilà j' ai parlé comme ça sans m' en rendre compte voilà c' est on dit neuf trois c' est comme ça ouais et euh il y a une petite communauté euh africaine une petite communauté serbe une petite communauté euh portugaise aussi j' ai quelques amis portugais aussi pareil comme ça que je connais maintenant depuis plus récemment pareil grâce aux connexions quoi c' est tout le monde se parle c' est chacun ne reste pas dans sa communauté mais par contre voilà mais par contre quand je vais chez un copain serbe ouais mais c' est à côté ouais qui j' ai un copain serbe qui qui qui a comment dire qui habite avec une tante qui habite avec un frère alors quand on se retrouve ensemble à table c' est euh il faut qu' il y ait quelqu' un de français avec avec euh avec moi sinon c' est ah oui sinon euh sinon euh sinon je peux prendre l' assiette et aller manger ailleurs ça changera pas ça changera rien du tout ah oui là on participe pas entre guillemets ah ouais quoi c' est mon mon ami qui est français bon il me parle et tout mais sa famille est exclusivement presque serbe que que serbe par exemple sa mère parle quelques mots français et ce qui est oncles et tantes qui viennent euh donc vous ouais ouais ah ouais ils parlent beaucoup serbe ouais ouais qui viennent passer les vacances ou même qui sont venus mais qui sont restés euh qui parlent qui sont là depuis pas très longtemps ne parlent pas français ouais ah ouais donc du coup euh lui-même il est dans une euh double communauté j' ai l' impression i~ il a ses sa famille serbe sa communauté tout ça et à côté de ça il a il a tous ses amis français et voilà il y a un Portugais il y a un Italien il y a un Serbe il y a moi qui suis euh moitié normand moitié algérien il y a il y a un Algérien voilà c' est un peu mix~ mixte vous avez la double nationalité ou ou non non non non j' ai juste les origines j' ai pas euh j' ai pas de je parle pas euh la langue je ai pas j' ai pas la nationalité moi je ouais ouais ça n' a ça n' évoque rien pour vous je moi j' aurais bien aimé ah ouais euh savoir parler algérien vraiment mais ma mère avait peur que que je mélange ou que par exemple elle m' a encore parlé de ça aussi il y a pas euh pas si longtemps que ça euh vu que sa mère n' était pas comment dire française qu' elle avait beaucoup de mal à parler en français mais il fallait quand même que eux ils aillent à l' école et donc ils allaient à l' école mais sans parler français donc ma mère a appris entièrement à l' école comme ça parler quoi à se débrouiller complètement ouais ouais ouais et par contre son petit frère mon oncle euh lui parlait euh n' arrivait pas parler français donc elle elle devait venir dans sa classe et traduire pour lui euh je sais je sais pas comment ma mère a ma mère a réussi à vraiment s' en sortir mais mon oncle lui je pense que c' est une réaction normale je veux dire il n' a-~ il n' apprend qu' une langue et euh il arrive pas parler français enfin il arrive pas personne ne se comprend quoi ma mère arrive entre les deux et arrive à communoquer à communiquer et euh ouais ouais du coup ma mère avait peut-être peur que ça ça m' arrive d' accord que je mélange les langues que je m' en sorte pas donc euh vu que j' avais pas de grande soeur au-dessus de moi que je je d' accord m' y perde un peu donc p~ pour vous c' est c' est l' explication c' est ce qui fait que oui voilà c' est ça elle me l' a dit oui clairement oui c' est ça elle avait peur que je mélange les langues voilà c' est c' est ça quoi et moi je me rends compte que j' aurais bien aimé par exemple simplement pour participer un peu plus euh dans dans dans des réunions de famille par exemple ils parlent ils ils ne parlent pas tous euh uniquement algérien mais bon des fois il y a des moments où quand ma grand-mère parle elle parle presque pas français forcément pour bien lui faire comprendre les choses ils commencent ils lui parlent en algérien tout simplement ben ouais bien sûr oui c' est donc du coup c' est un morceau de la conversation qui m' échappe oui c' est ça et ça ça vous embête un peu ça m' embête un peu oui j' aimerais bien participer parce que du coup vous pouvez parler à vot-~ à votre grand-mère quand même je veux parler à ma grand-mère mais m~ ça se limite à à pas grand chose c' est je lui parle un peu mais si je commence à employer des mots compliqués c' est c' est fini donc du coup les conversations restent très il fait beau ça va tu veux du café enfin des trucs comme ça ouais des choses comme ça d' accord ouais ça vous ça vous a manqué ou ça vous manque peut-être euh oui j' aurais aimé avoir un peu plus une vraie relation oui c' est vrai mais bon c' était le barrage de de la langue là ouais c' était un peu le bar- on se comprenait quand même mais bon c' était pas euh ouais ouais ouais on pouvait pas pousser plus loin parce que ma grand-mère aussi euh ne sait pas lire ne sait pas écrire ça aussi ça ça ça c' est un frein bien sûr c' est un frein par rapport à quoi par rapport à par rapport à elle peut pas se débrouiller toute seule pour remplir ses papiers elle peut pas euh ah oui ah oui on peut pas lui dire tiens euh est-ce que tu sais ce qui va ce qui est à la télé ce soir bon ben elle découvre en direct hein vu qu' elle peut pas lire le programme télé et il y a des trucs comme ça ah ouais ah ouais donc c' est votre mère et votre oncle qui s' occupent votre mère surtout peut-être qui est qui est toute proche en fait c' est ça qui habitait à côté voilà surtout ma mère oui mm voilà oui qui voilà c' est la seule qui habite dans le vingtième ouais donc forcément et puis même à la base c' est elle qui qui gérait un petit peu tout tout ce qui était papiers et tout depuis qu' elle était toute petite ça ça m' a toujours surpris quand on me racontait ça c' est elle qui remplissait les papiers à l' âge de dix ans papiers de l' impôt et des trucs ah ouais ah oui ah ouais comme ça c' est incroyable c' est pas votre grand-mère qui qui qui qui qui a non fait ça non elle sait pas écrire même pas un je pense pas qu' elle sache même écrire sa langue ouais ouais non non c' est vraiment et vot~ votre grand-père vous ne savez pas quand i-~ quand il est mort quand vo l' âge de votre mère vous souvenez pas quand ma mère elle avait euh sept huit ans je pense ma mère avait sept huit ans quand quand son père est mort d' accord d' accord et votre grand-père vous savez si si s' il savait euh écrire ou vous savez pas comment il parlait français mm non je pense pas tout ça non vous savez pas ça non pas du tout non je crois qu' il se débrouillait un peu mieux mais c' était pas non plus je pense pas qu' il savait lire et écrire mm non c' est intéressant est-ce que vous diriez que votre quartier est est touché par des problèmes économiques ou pas spécialement ça vous a pas frappé euh pff ou ça vous a frappé comme ça non ça me frappe pas mais j' ai l' impression que comme je disais au début euh tous ces disparitions de petits commerces ou des opticiens qui arrivent comme ça d' un coup euh ouais ouais je pense que c' est un peu lié oui les les déjà les petites épiceries n' existent quasiment plus dans notre quartier il y en avait pas mal avant maintenant c' est ça sert à rien vu que cinq cent mètres plus loin il y a le Monoprix ou Auchan des trucs comme ça ouais ouais ouais d' accord de ce point de vue-là euh il y a eu un changement de de type de commerces mais mais s ouais ouais alors est-ce que vraiment un bouleversement économique non non moi j' ai pas ressenti de crise ou quoi que ce soit non et vous-même est-ce que il vous semble que vous avez été touché par la crise économique ou pas spécialement non non non non pas spécialement moi j' ai jamais eu de problèmes d' argent ou des problèmes de et actuellement vous vivez comment par exemple vous ce sont vos parents qui vous enfin des parents qui vous aident ou vous avez un petit un travail à côté alors euh ben jusqu' à il y a pas longtemps c' est mes parents qui m' aidaient et euh ben là je vais commencer à travailler donc je vais pour l' appartement c' est c' est eux qui m' aident à payer mais là voilà je vais commencer à me débrouiller avec un petit travail avec euh ce que je vais pouvoir faire avec mes diplômes d' accord donc vous allez chercher du travail là ou vous allez euh ben là je sais pas encore en fait hein je ça dépend si je vais avoir le master un enfin si je vais avoir assez de points pour passer en master deux parce qu' il faut avoir quatorze ou un truc comme ça je pense vous savez pas encore ouais donc euh si j' ai pas quatorze voilà je vais chercher un truc tout de suite d' accord sinon je pense faire un master deux pour finir pour faire un ah oui c' est bien c' est ça sera c' est c' est complémentaire vous avez raison s-~ il faut le voir comme ça c' est pour moi c' est complémentaire voilà c' est complémentaire donc euh si si si qu' il faut oui je continue sinon je travaillerai direct oui ouais je chercherai enfin je chercherai du boulot ouais et vous avez déjà travaillé euh fait des ah des petits boulots oui bien sûr oui oui j' ai bah pendant ben essentiellement depuis que je suis à la fac enfin s~ même avant même avant pendant les grandes vacances par exemple j' ai travaillé pour mon père je j' étais à l' accueil je répondais au téléphone je conseillais les clients sur qui venaient se renseigner pour savoir qu' est-ce qu' on faisait comme sport d' accord et s-~ sinon euh depuis que vous êtes à la fac c' est depuis que je suis à la fac c' est essentiellement des petits boulots de vendeur ou j' ai fait un oui je du du gardiennage entre guillemets on a un ac-~ on a un accueil et puis ouais dans le vingtième ou non non non euh le gardiennage c' était euh dans le dans le quatre -vingt treize c' était euh à La Courneuve euh j' ai fait vendeur dans un dans une chaîne de spécialisée dans le jeu vidéo euh c' était à Jussieu voilà c' était pas très loin j' ai trouvé à côté de la fac donc c' était ça m' arrangeait donc j' ai fait essentiellement ça euh ça s' est fini il y a un an donc pendant un an j' ai j' ai pas j' ai rien fait et là j' ai trouvé un depuis quelque temps j' ai trouvé un un emploi dans à Office Dépôt maintenant justement à côté de la fac ouais dans rue Monge et voilà c' est ça ouais et je suis à boulevard Voltaire donc c' est dans le onzième d' accord dans le onzième d' accord vendeur c' est ça le la ouais voilà vendeur voilà conseiller les clients répondre au téléphone ranger des trucs euh et c' est combien d' heures par semaine alors c' est vingt heures s~ c' est beaucoup quand même vingt heures vingt heures ouais ben oui c' est un petit boulot quoi ouais voilà pour avoir de l' argent de poche oui oui oui pour avoir euh non mais bien sûr hein c' est c' est nécessaire je en fait je pourrais ne rien faire ouais parce que je suis chez moi euh mes parents gagnent suffisamment ouais mais bon euh il faut bien que je me fasse un CV il faut bien que je me bouge un peu quoi d' accord c' est pour vot-~ c' est pour votre CV aussi tout simplement oui voilà enfin moi je pense pas non plus que des postes de vendeur vont glorifier mon CV incroyablement mais euh non c' est pour être un peu plus autonome tout simplement d' accord pour pas dépendre uniquement de mes parents enfin pe-~ petit à petit quoi c' est d' accord mm parce que je pense que passer de ne rien faire être à la fac d' un coup être dans la vie active et devoir travailler je pense que le choc est un peu brutal donc euh parce que je voulais que ca se fasse un peu en douceur d' accord de façon progressive comme ça voilà d' accord est-ce que euh est-ce que donc vous m' avez p-~ pour en ce qui concerne les loisirs oui est-ce que donc vous m' avez parlé de cette salle des sports euh à Drancy puis avant c' était tout près de chez vous là en haut de la rue là hein c' est ça deux à deux numéros donc il y av-~ il y avait assez d' équipements sportifs culturels qu' est-ce que vous diriez par rapport à ça ouais où ça dans le vingtième euh oui oui oui ça va ben étant donné que je faisais du judo uniquement oui il y avait il y avait le tatami donc euh moi j' avais mon mon petit bonhomme voilà c' est vous faisiez du judo comme sport c' est ça d' accord voilà du judo ouais j' ai fait du judo oui j' ai fait un peu de karaté aussi mais bon c' est la même tenue donc euh d' accord ouais donc c' était donc il y avait pas de manque euh de ce côté-là non non non pas de manque de matériel ou ouais non je vois ce que vous voulez dire non non j' ai jamais fait de foot ou de enfin si mais bon pas dans des clubs donc j' avais pas de problème on avait pas de problèmes de matériel d' accord et euh est-ce qu' il y avait d' autres activités que vous faisiez à part le le judo ou le karaté euh j' ai fait du dessin du dessin voilà j' ai pendant un an ouais tous les mercredis j' ai fait du dessin ouais et euh non pas de si c' est lié à la question d' avant non pas de manque de matériel non il y avait pas pareil c' était moi qui devais acheter mes pinceaux mes crayons ouais ouais des trucs comme les couleurs étaient là-bas c' est bon quoi donc c' était oui c' était euh et est-ce que est-ce que euh est-ce que vous êtes sensible à la présence d' animaux à Paris à la aux chiens aux qu' est-ce que qu' est-ce que vous ouais moi ce que je remarque c' est bon euh beaucoup de petits chiens essentiellement des petits caniches des trucs comme ça oui c' est voilà mais sinon euh par rapport à la propreté des rues et cetera mm il y a eu un effort parce qu' avant c' était voilà les gens faisaient pas vraiment attention maintenant oui il y a un effort bon c' est vrai que c' est pas non plus euh tout le monde ne le fait pas et puis voilà il y a il y a des chiens qui appartiennent pas forcément à à des des personnes qui comment dire qui sont dans des enfin qui sont dans des immeubles par exemple j-~ je parle de chiens qui qui qui qui sont avec des des SDF ou des trucs comme ça donc euh il va et viennent dégueulasses entre guillemets puis quoi donc euh oui voilà c' est s~ ça sera ça sera jamais complètement propre ça c' est sûr ouais voilà donc oui c' est des fois c' est un peu agaçant c' est ça vous semble pas apparemment ça vous gêne pas particulièrement non voilà ça fait partie du paysage hein ça fait partie du paysage même les euh les pigeons par exemple les pigeons parisiens ça ça me dérange un peu plus ça par contre ah ça vous dérange je trouve que c' est pas oui je sais pas je trouve ça j-~ je sais pas pourquoi peut-être parce qu' il y en a beaucoup plus peut-être parce qu' on en voit vraiment partout et les pigeons et tout ça donc euh donc oui c' est ça vous a toujours euh dérangé ou lorsque vous étiez petit par exemple vous aviez euh oui c' ét-~ ça me dérangeait mais pas non plus physiquement c' était s-~ je trouvais ça je trouve que c' est embêtant tout simplement c' est ouais ça m' a voilà c' est c' est quand j' étais petit non je m' en rendais vraiment compte mais-ce que vous alliez par exemple dans des parcs euh voir des animaux des canards les des choses comme ça lorsque vous étiez petit ouais oui oui ça vous vous vous souvenez de ça ça je me souviens oui oui je me souviens que mon père m' amenait Bois de Vincennes et là-bas bon il y a tout ce qui est pone~ il y avait des poneys cygnes canards même encore hein je suis allé il y a pas longtemps il y a toujours ça donc voilà ah oui c' était à côté oui c' est juste à côté oui vous étiez à côté d' accord et vous y lorsque vous y alliez avec votre père c' était en bus ou en voiture en voiture en voiture et puis on se garait là-bas et puis après euh vélo puis on faisait des tours on se baladait d' accord donc euh vos vos parents ont toujours eu une voiture à à Paris oui ils ont toujours eu une voiture chacun d' accord ouais ils ils s- avant on avait un parking il y avait deux places là maintenant il y en a plus qu' une donc mon père n' utilise plus trop sa voiture il la laisse au travail maintenant en vélo le vélo et ma mère qui est sur sa place et euh j' ai une place à moi aussi il est avec le voilà avec le studio chacun a sa voiture alors voilà si je puis dire voilà ah on a on a tous les trois une voiture et tous les trois la même marque en plus et tous les trois la même marque c' est un peu ridicule ça mais mais euh donc vous vous vous en servez beaucoup de la voiture vous en servez pour pas mal oui oui oui pas pour aller sur Paris parce que impossible de se garer ouais ou si j' y vais sur Paris c' est vraiment pour faire un tour on peut pas sortir de la voiture ou pendant quelques instants pas pour aller à la fac par exemple ça c' est non c' est c' est pas possible quand je m' en quand je l' utilise vraiment c' est pour aller ouais d' accord d' accord d' accord non dans à Drancy d' accord uniquement voilà uniquement généralement c' est ça ou me balader avec ma copine et un peu partout mais pas euh pas pour euh vous déplacer dans Paris si mais pas pas autant que pas aussi régulièrement que dans le quatre-vingt treize parce que là-bas j' y vais régulièrement pour faire du sport d' accord d' accord oui oui oui tandis que me balader sur Paris je le fais souvent à pied puis bon beh je vais à la fac donc j' en profite pour me balader un peu des choses comme ça donc euh prendre la voiture de chez moi pour aller sur Paris je le fais mais nettement moins d' accord et votre et votre mère elle va travailler avec la voiture s~ ce travail il est en en dehors de Paris peut-être son travail euh il est alors ma mère elle est alors avant elle était comptable c' est son travail de base c' est c' est la formation qu' elle a donc elle il y allait en voiture oui et là-bas ils avaient un parking et tout et depuis quelques années maintenant elle s' est reconvertie elle est professeur de danse orientale et euh beh elle d -~ en fait son tra-~ elle travaille exclusivement le soir parce que c' est des cours souvent de dix-huit heures à vingt heures vingt et une heures ou le samedi toute la journée elle y va en voiture oui c' est ça peut être dans la banlieue proche ça peut être bon d' accord à Paris mais vraiment euh comme j~ comme l' endroit où j' habite par exemple porte des Lilas porte de Bagnolet vraiment la périphérie donc c' est plutôt dans ces zones-là oui c' est pas vraiment dans Paris d' accord et est-ce que vous diriez que dans votre quartier il y a un chemin que vous faites toujours m ah oui oui non il y a un chemin que je fais toujours quand je vais voir ma copine par exemple je fais toujours l' aller-retour quoi toujours toujours au moins une fois par jour oui toujours ouais quand je vais la voir je reste avec elle et après je rentre chez moi voilà toujours d' accord d' accord et a- que que oui que je fais à pied maintenant parce que il faut attendre le bus deux stations après le métro deux stations non c' est bon donc vous le faites à pied finalement maintenant je le fais à pied oui ça vous le faites à pied et lorsque vous étiez chez vos chez vos parents il y avait aussi un trajet ou je sais pas moi pour aller acheter le pain ou pour non non tout était à côté tout était plus ou moins à côté enfin bon était dans notre petit passage qui était pas si éloigné que ça non plus mais qui était un peu séparé donc euh non non il y avait pas de non c' était pas très loin non plus non non cinq minutes à pied quoi c' est pas ouais donc c' était vraiment tout était pas besoin de prendre le bus ou le métro rien hein rien comme ça ouais non non le métro c' est vraiment à partir du moment où je suis venu ici ouais ouais oui et les informations concernant la la ville c' est avec euh la ville Paris concernant Paris ou votre quartier ou il y a il y a il y a pas d' informations spéciales un journal parisien par exemple non ouais par rapport à quoi je comprends pas ah que je lis ou non non j' ai pas de journal que je lis euh particulièrement non peut-être les journaux euh vendus librement là enfin qui qui coûtent rien vous lisez un peu mm ah ouais euh beh pff j' en ai jamais à ma station je je je lis très rarement quand j' en vois un qui traîne par exemple sur une table à la fac ou un truc comme ça mais sinon euh ouais mais sinon non régulièrement non non quand je quand je me tiens informé de l' actualité entre guillemets c' est euh c' est par euh la télé par exemple ou euh Internet directement voilà d' accord mais donc c' est pas euh il y a pas d' informations de volonté de s' informer par rapport à au quartier au vingtième ou comme ça ça non ah par rapport au quartier ah euh historiquement par exemple ou non ou n~ oui historiquement ou dans le quotidien ou ah de m' informer de ce qui se passe dans le vingtième d' accord voilà par exemple euh non non non j' ai pas j-~ j' ai pas j' ai pas cet envie d' un envie particulière ça non de me renseigner je reçois de temps en temps un journal du vingtième mais bon c' est très rare c' est pas du tout régulier je si un jour j' en ai dans ma boîte aux lettres bon ben okay puis j' ouvre je lis ouais puis bon beh ça parle essentiellement euh tel député est arrivé tel euh machin ouais oui là si tiens récemment j' en ai reçu un bon c' était simplement pour dire que de 2009 à 2012 ils allaient rallonger la ligne de du tramway numéro trois qui était au sud maintenant qui va monter comme ça qui va passer par mes stations aussi et voilà ah ouais ouais ouais c' était uniquement pour ça ça m' intéressait ça je voulais voir euh combien de temps ça vous a ça vous a intéressé euh le quartier allait être paralysé et donc c' est prévu pour euh ben ça commence euh oui ça commence fin 2008 là ah d' accord voilà il y avait un petit une petite chronologie qui nous disait alors voilà euh en 2001 on a commencé à réfléchir en 2002 on a rencontré les gens d' accord donc voilà puis en 2007 on a signé les papiers en 2008 on va se réunir encore une petite fois pour en parler là en 2009 ça y est on va on va prendre les pelles et les marteaux et d' accord donc ça ça ça vous a intéressé mais mais vous avez eu l' information un peu par hasard ouais oui voilà c' est parce que je suis dans le vingtième donc je reçois le journal lié à mon quart-~ enfin mon arrondissement d' accord mais voilà de de moi-même il y a pas eu de volonté d' aller chercher l' information quoi non voilà de vous-même non mais quand même lorsque vous avez le le journal vous jetez un coup d' oeil voilà oui ah oui non c' est pas je reçois le jou-~ c' est pas vraiment je suis hermétique à ça c' est je je sais que ça va venir à un moment je veux dire il y a des informations qui vont venir donc je me montre patient je les attends mais il y aurait pas d' informations peut-être je j' essaierai de me renseigner oui ouais peut-être oui si vous aviez eu vent du métro ou de oui si il y avait eu des panneaux ouais par exemple ici va être construit un métro qui va tout boucher pendant quatre ans ou là j' aurais voulu en savoir plus je me serais renseigné ouais ouais d' accord d' accord bon ben écoutez euh moi j' ai fait le tour de mes questions je sais pas si vous avez autre chose merci hein ah ben de rien de rien