Isabelle_Legrand_F_32_Anne-Lies_Simo-Groen_F_30_RO

Corpus:
CFPP (O)
Nom de fichier:
Isabelle_Legrand_F_32_Anne-Lies_Simo-Groen_F_30_RO
Contact:
Sonia Branca-Rosoff, Florence Lefeuvre, Serge Fleury, Mat Pires
Résumé:
interview sur la vie dans le quartier
Date d'enregistrement:
28/11/2009
Durée d'enregistrement:
01:15:39
Nature du signal:
audio
Qualité du son:
environnement peu bruité
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Identifiant:
Sonia_Branca-Rosoff, Isabelle_Legrand, Anne-Lies_Simo-Groen
Âge:
61+, 21-60, 21-60
Sexe:
F, F, F
Profession:
enseignant-chercheur, employé à la caisse d'allocations familiales, enseignant-chercheur
Niveau d'études:
études supérieures, lycée, études supérieures
Lieu de naissance:
USA, New York, France, Ile-de-France, Bagnolet, Pays-Bas
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
entretien
Secteur:
privé
Milieu:
amical
Modalité:
oral
Nombre de locuteurs:
2+
Situation de l'enregistrement:
face_à_face
Sample address:
/annis-sample/cfpp/Isabelle_Legrand_F_32_Anne-Lies_Simo-Groen_F_30_RO.html
Texte:
donc il y a plus de garçons que de femmes qui font de la boxe mais euh les cours sont donnés aussi bien par femmes que par hommes non les profs c' est non les profs c' est que des et c' est que des champions voilà non il est quoi champion d' Europe je crois oui monde du monde et puis de France aussi ah non ah non d' accord d' Europe euh il est champion du monde non ouais il est champion du monde ah d' accord Bob oui oui oui c' est une vraie star hein et alors euh excusez moi hein moi ça me commence à m' intéresser ça ça change votre euh votre assurance dans la rue tout ça de savoir boxer ah un petit peu quand même oui enfin moi je sais que euh depuis que j' en fais euh je suis un petit peu plus euh assurée euh au cas ou on va dire euh ouais oui oui ça compte vous vous voyez au cas où cogner dans le gros mec qui est en f face de vous ben disons que ah ben euh voila ça dépend après quand même de la carrure de la personne mais disons avoir en tout cas on a plus d' assurance ça c' est sûr oui oui tout à fait le gros mec peut-être pas mais oui et je moi je pense que c' est plus d' ailleurs pour le mental hein parce que franchement quand tu te prends des coups tu tu te prends vraiment des coups quoi oui ça joue beaucoup ouais c' est la moi j' ai eu une fois j' ai eu du sang dans le dans la bouche tu te souviens je me je m' avais voilà ça dépend où on tape hein oui ben oui oui et ce que je veux dire c' est que finalement après euh même dans la vie je trouve que bon tu parfois tu as des coups aussi mm tout à fait oui mais bon ça fait qu' ils font mal aussi donc euh c' est ça voilà oui c' est ça c' est pas c' est pas des vrais coups oui c' est des coups quand même on apprend à encaisser au sens propre voilà non mais c' est exactement ça c' est tout à fait ça la boxe c' est ça ouais ouais oui et qu' est ce qui vous a donné l' idée ben moi personnellement j' avais envie de le faire depuis déjà quelque temps je c' est parce que j' osais pas tout simplement je me suis dit justement c' est pas un sport pour les femmes le nez mon petit nez qu' est-ce qui vous a euh non mais c' est pas un sport pour les femmes il va il y avoir justement trop d' hommes je vais pas être et puis euh maintenant je regrette de pas avoir commencé euh avant mais bon d' accord oui je peux reconsidérer ma vie sous un autre angle ah si j' avais fait de la boxe non mais c' est vrai que non puis c' est un sport en fait euh moi qui me euh qui me plaît parce que effectivement ça donne de l' assurance ça permet d' encaisser pas mal de choses et puis et puis phys- quand on s~ on prend pas de très mauvais coup sur le visage par exemple non si ça peut arriver oui je ça arrive mais en général en fait il faut te dire que c' est de ta faute parce que tu avais qu' à bien te euh voilà voila qu' à bien te défendre en fait donc si tu te prends des coups moi moi je je ça m' énerve peut-être pas assez ou il y a une minute d' inattention et voilà après c' est euh c' est qu' on se protège voilà ouais mais bon très bien non moi je euh j' aime bien et puis c' est vraiment un sport en tout cas ça n' a rien à voir avec le lieu d' habitation vous ça avait à voir j' habite un quartier qui craint je prends le RER tard euh non non ça n' avait rien à voir non ah non non non non non non non ça n' avait rien à voir non non pas du tout non oui c' est dans l' air du temps les jeunes femmes modernes et dynamiques qui savent qu' il faut aussi se protéger voilà ça peut toujours servir peut-être oui O K euh à vrai dire je ne sais plus si c' est en tant que euh qu' ex-Parisiennes que je viens vous voir ou euh euh ou bien ayant toujours vécu dans dans la banlieue proche mm non alors moi pour enfin moi je je je sais que j' ai toujours vécu dans le euh quatre-vingt treize je suis née dans le quatre-vingt treize et j' ai toujours vécu euh dans ce département oui d' accord et à Bagnolet euh c' est ça voilà avant j' ai j' habitais euh euh ben pratiquement avant euh jusqu' à vingt-sept ans j' habitais à Bagnolet et donc euh là depuis deux mille cinq je je suis vingt-sept ans vous y êtes née mm oui oui et vos parents étaient déjà là oui tout à fait oui oui depuis encore plus longtemps d' ailleurs mais ils sont eux-mêmes nés à Bagnolet ou ils sont ou ils sont nés non à Paris mais enfin bon c' est ça reste voilà limitrophe de de Bagnolet oui oui tout à fait d' accord vieille Paris au sens large vous êtes une vieille famille Parisienne alors voilà tout à fait Paris et sa région oui sa région voilà oui oui d' accord et Bagnolet Bagnolet euh vous avez bougé ou vous êtes restée toujours au même endroit le même endroit le même alors m moi j' ai toujours habité au même endroit euh dans le même pavillon depuis que euh ben je suis née donc euh voilà en fait j' ai pas bougé j' ai pas déménagé je suis restée c' était un pavillon avec un jardin oui donc c' était agréable ça voulait dire on tire la la table dehors quand il fait beau oui oui oui tout à fait oui oui voilà avec dans le jardin et cetera oui tout à fait oui et vous avez quitté pour des motifs financiers là vous n' arriviez pas rester à Bagnolet non en fait non c' est parce que je j' avais envie de ben d' avoir mon propre euh logement mon propre appartement donc euh du coup euh j' ai eu l' occasion de de de partir et de quitter Bagnolet pour euh pour cette raison en fait mais il y a pas longtemps euh ben deux mille cinq donc ça va faire ça fait quatre ans ça fait quatre ans quand même déjà oui ça passe vite si quand même ça fait quand même quatre ans et alors euh le le décalage le déménagement comme c' était l' indépendance était bien mais sinon les lieux vous regrettez Bagnolet vous êtes contente d' être ici comment vous oui oui ben disons que je voulais ne pas trop m' éloigner quand même de Bagnolet donc euh de rester à côté donc euh comme je ne suis pas très loin c' est vrai que j' y retourne euh pratiquement tous les weekends hein donc euh en fait euh c' est vrai que je je le regrette un peu mais en même temps en y retournant régulièrement ça me permet de de revoir euh justement c' est très différent l' atmosphère la vie à Bagnolet et ici euh mm mm oui parce que c' est vrai qu' ici à Rosny euh l' avantage que j' ai avec cette euh ce logement c' est que je suis en plein centre ville qui a quand même beaucoup plus de de commerces et d' activités que sur Bagnolet donc ça c' est la grande la grande différence oui et Bagnolet c' était le pavillon de banlieue voilà et puis c' est oui voilà c' est ça c' était plus retiré euh plus retiré je dirais du centre ville plus euh banlieue dans dans Bagnolet quoi plus calme dans un sens ou on va dire que ici à Rosny mais donc en gros vous êtes contente d' avoir déménagé oui ah je je en tout cas je ne le regrette pas oui oui tout à fait oui et si vous aviez la possibilité euh un héritage euh d' un oncle d' Amérique euh ou un billet de loterie de choisir l' endroit où vous habitez ça serait où oui je pense que je resterai euh dans la région parisienne malgré tout alors où précisément j' ai pas spécialement de non pas Paris plus la région parisienne oui mais Paris Paris non ah ça ça m' intéresse beaucoup c' est vrai que je me vois pas vivre euh à Paris euh à Paris non mais vous savez pourquoi ben en fait c' est c' est vrai que déjà malgré que je sois coté de Paris j' y vais très rarement oui Alors qu' il y a beaucoup de choses à voir mais je ne connais pas beaucoup Paris en fait et je pense que c' est plus par méconnaissance que euh je je oui j' hésiterai à habiter à je sais pas moi c' est la grande ville c' est vraiment le ça m' attire pas plus que ça en fait ben en tout cas pas en tout cas pour y vivre oui et un vrai Parisien pour vous hein un Parisien parisien c' est pas forcément quelqu' un de sympathique si je comprends bien quand on dit la ville il y a la ville il y a les gens un peu oui ben ben c' est sûr que la réputation des des vrais Parisiens on va dire c' est pas toujours euh ben elle est pas toujours euh très bonne quand on part en province ou quand on demande un peu l' avis des gens autour de soi donc je pense que il y a peut-être ça aussi oui puis Paris pour moi c' est comme c' est la grande ville c' est un peu l' anonymat on va dire le ah moi je la connais pas du tout c' est l' anonymat d' accord tandis qu' ici à Rosny les gens vous connaissent ouais ben déjà je c' est bon c' est une t-~ une ville bien sûr beaucoup plus petite hein c' est pas comparable mais je pense que oui c' est plus c' est plus humain oui mais concrètement par exemple euh on se dit bonjour dans l' immeuble on est est oui euh les commerçants vous reconnaissent demandent des nouvelles c' est quoi pas d' anonymat ben ben c' est en fait c' est c' est ces petites choses là effectivement bon là dans l' immeuble je connais euh mes voisins donc on va on va se croiser on va parler cinq dix minutes euh vous vous invitez non par contre non non non non non ça non euh vous voyez les mauvaises réputations moi je je dîne avec mes voisins euh après oui mais c' est peut-être parce que ils sont quoi tes voisins c' est peut être des gens plus âgés ou des gens beaucoup plus ben après c' est plus des familles c' est plus des familles ou des couples ah d' accord c' est ouais c' est pour ça je pense bon voilà oui euh des couples voilà oui c' est plus euh c' est vrai que des des gens qui de mon âge on va dire où dans ma tranche d' âge qui habitent ici seuls il y en a pas il y en a pas ouais ouais ouais donc c' est peut être aussi lié à ça euh il y en a pas il y en a pas oui d' accord donc c' était l' idée de l' immeuble plus sympathique et puis dans la ville aussi on se mieux parce que c' est plus petit c' est ça ben disons que moi je euh voilà comme vous disiez tout à l' heure même au niveau des des des des commerçants où j' ai quelques habitudes on va dire euh ben c' est vrai qu' à force euh oui il y a quelque chose qui un petit quelque chose qui se crée on va dire sans pour autant bon euh mais après c' est des habitudes voilà qui se qui se font en fait oui c' est surtout ça donc le le le micro quartier voilà alors après effectivement je me peut-être que je ai une image fausse et qu' à Paris il est aussi possible d' avoir cet euh ce lien c' est où vous habitez ah tous les Parisiens que j' ai interviewés ou presque me disent mon mon quartier c' est un village c' est une formule stéréotypée hein qui revient c' est à dire que les gens retrouvent en fait assez assez souvent des des habitudes euh avec leurs euh leurs commerçants leurs voisins oui les gens me racontent les marchés me racontent oui oui voilà les marchés des choses comme ça oui donc oui mais ça fait rien c' est important que vous le euh vous le viviez bien hein c' est ça qui compte ouais et puis c' est vrai que enfin après comme je vous dis hein c' est une image que j' ai de de de Paris mais et puis alors après de banlieue à banlieue il y a une identité forte euh on est de Bagnolet et c' est tout à fait différent qu' être de Rosny ou ça c' est tout un peu pareil on est du quatre-vingt-treize ou on est de Rosny ou de Bagnolet qu' est-ce que vous diriez ben enfin pour moi personnellement moi je je je vois pas forcément de de différences qu' on habite Bagnolet Rosny ou Montreuil ou enfin moi personnellement je n' en vois pas par contre je je je pense que pour certaines personnes ou je pense qu' ils doivent effectivement ça doit être important de dire on vient de tel quartier ou de telle ville mais euh moi personnellement je oui ça me mais oui parce qu' il y a deux choses il y a la ville vous vous sentez comment on dit une Bagnolé-taise -taise voilà tout à fait vous vous êtes une Bagnolétaise d' abord hein une maintenant une Rosnéenne Rosnéenne oui Rosnéenne c' est joli une Rosnéenne euh ou ou vous êtes de tel type de quartier là ces jolis petits immeuble euh dans Rosny et c' est ça qui compte ben disons que je me sens euh euh bon c' est vrai que j' ai vécu euh qu'-~ comment la majorité de de mon temps quand même à Bagnolet donc euh peut-être qu' en premier lieu je dirais que je suis avant tout une Bagnolétaise mais euh maintenant que depuis depuis que je vis ici c' est quoi une Bagnolétaise alors ben euh non mais je je qu' est-ce qui fait l' identité de la ville pour vous qui serait qui serait je sais pas euh mm enfin mm non il y a il y a rien de particulier je pense que c' est parce que c' est le fait d' avoir d' avoir vécu autant d' années que et que c' est vrai que Bagnolet aussi c' était une ville qui me c' était donc une petite ville à population plutôt ouvrière au départ Bagnolet oui il y avait des paysans aussi euh enfin il y il y a oui euh il y avait beaucoup plus d' usines que que maintenant longtemps oui oui oui maintenant c' est fini euh il y en je pense qu' il y en a encore certainement mais euh oui il y en a beaucoup moins et alors quand quand vous quand vous étiez petite vous encore l' impression de tradition ouvrière c' était présent c' était fort ou pas spécialement hein c' était déjà fini oui mm je pense que c' était quand même un petit peu plus fort que là actuellement mm et qu' est-ce qu' ils font les gens maintenant ben après il y a euh il y a tous les changements qu' il y a eus les constructions qu' il y a pu y avoir je pense qu' après euh c' est autre chose qui d' autres métiers qui arrivent enfin à Bagnolet par exemple je sais qu' il y a eu beaucoup de changements euh donc euh bon ça apporté euh d' autres personnes d' autres d' autres emplois certainement oui enfin donc c' est une ville qui est en plein changement parce qu' il y a eu de f-~ de fortes vagues d' immigration oui et puis il y a eu je vous dis oui il y a eu beaucoup de changements euh oui il y a eu beaucoup de changements oui les gens euh les gens vos parents par exemple regrettent le vieux Bagnolet ou bon c' est tout c' est la vie ça change il y a le bon il y a le mauvais oui oui je pense qu' ils regrettent pas spécialement c' est euh bon c' est comme ça c' est l' évolution voilà c' est la vie et puis euh et vous c' est pareil sans nostalgie mm c' est pareil non pas trop non pas trop non non d' accord alors après être du quatre-vingt-treize parce que vous m' aviez dit ça moi je suis du enfin je suis du quatre-vingt-treize euh c' est c' est dit fortement on est du quatre-vingt-treize c' est important oui oh ben moi j' en ai pas honte en tout cas donc euh moi je oui le dis comme ça parce que ça ça ça m' dérange pas de dire je suis du quatre-vingt-treize moi ça me donc ça on entend pas les gens dire tellement je suis du quatre-vingt-quatorze ou du quatre -vingt-dix ou on entend que pratiquement que je suis du quatre-vingt-treize ce qui fait que ça fait un petit peu petit drapeau vous savez ça me donne cette impression ouais peut-être oui c' est vrai qu' on a peut-être plus l' habitude de dire oui je viens du quatre-vingt-treize ou plutôt que je viens de la Seine-Saint-Denis ou je viens de telle commune ouais c' est vrai que moi je je enfin en tout cas mon dans mon cas oui je dis toujours je viens du quatre-vingt treize par exemple oui oui oui mais euh vous êtes d' accord avec moi on entend pas dire je suis du quatre-vingt-onze non c' est vrai c' est vrai vous le comprenez pourquoi qu' est-ce que ça veut dire de spécial je suis du quatre-vingt-treize ben je sais pas peut-être que comme c' est un département qu' est tellement oui euh mal vu on va dire ou qu' a une réputation tellement difficile ah on met ça en avant pour avoir la paix après je sais pas j'-~ enfin moi c' est pas dans ce sens là c' est que que je je le dis parce que j' ai je vous dis j' en ai pas honte et que pour moi c' est c' est un département comme un comme un autre mais euh bon oui il y a la réputation qui est derrière quand même et qui euh qu' est pas facile quoi oui et alors si c' était pas la réputation un un vrai habitant du quatre-vingt-treize là encore ça serait quoi ça serait qui euh au-delà justement de la mauvaise réputation ça veut dire quelque chose ou finalement c' est rien ben je pense enfin ça veut dire quelque chose euh non enfin je je pense pas enfin je non enfin pour moi euh on se sent obligé de le dire parce que les autres sont là avec leur étiquette ben disons que moi je le dis aussi dans une mani~ dans la façon de de me dire que voilà je ai pas honte d' être d' habiter d' habiter dans le quatre-vingt-treize et d' être née euh c' est vrai par contre quand je rencontre des gens qui euh à qui je vais dire bon oui ben là je suis du quatre-vingt-treize et que je vois leur tête ou à leurs remarques que bon euh c' est vrai que je vais je vais aussi un peu défendre et puis dire qu' après tout c' est pas forcément pire qu' ailleurs que voilà euh donc derrière la la mauvaise réputation on entend quand même très fortement l' immigration c' est ça hein oui oui oui en règle générale c' est beaucoup ça oui oui parce qu' ils sont tous concentrés de toute façon pour la plupart et oui c' est beaucoup effectivement oui ici en Seine et donc vous vous avez vécu une enfance dans une population mélangée avec beaucoup de gamins émigrés ou pas spécialement non pas spécialement parce que spécialement parce que bon comme déjà j' habite dans un pavillon donc déjà c' était un petit peu différent que c' était l' école des pavillons et pas l' école des et oui il y en a enfin ça j' ai pas le souvenir en fait de de copines africaines ou alors après c' était plus au collège peut-être où ça commencé un petit peu mais après tout ce qui était euh mes années de primaire euh j' ai pas ce souvenir là c' est plus un petit peu au niveau du collège où euh il y a peut-être bon une différence oui mais euh et différent vous l' avez vécu comment vous les années collège les années lycée ben moi le collège moi je l' ai plutôt vécu même très bien donc euh j' ai plutôt des bons souvenirs même donc euh et puis après le lycée moi j' ai été sur Paris donc euh là c' est pareil c' était différent quoi oui alors les années collège d' abord euh les les bonnes années collège oui euh donc vous étiez dans une classe euh de petits Français de souche ou tout le monde était mélangé bon il y avait euh il y avait quand même un mélange alors peut-être moins important que maintenant peut-être hein il y avait quand même des oui des des personnes et vous avez eu des copines des copines de classe ou ça c' était une coexistence pacifique des bonnes copines des amies ah non non enfin non non j' ai j' ai eu des amies et des des copines euh de nationalité étrangère ou avec qui je me je m' entendais bien et avec qui ça c' est bien passé oui oui vous avez vous avez gardé après des contacts alors j' en ai gardé quelques-uns bon pas tous hein malheureusement parce que ça oui c' est toujours comme ça mais euh quelques-unes oui et encore avec qui j' ai j' ai contact et qui qui sont donc éventuellement des filles d' origine arabe ou des filles d' origine euh euh africaine ou finalement ça se défait ces années collège ben en fait euh les rares personnes avec qui j' ai gardé contact en fait non ça c' est vrai que c' est des personnes françaises blanches et euh ben c' est vrai que les autres malheureusement oui j' ai perdu j' ai perdu oui c' était ça ma question ça s' est bien passé mais finalement sans que ça passe à des liens d' amitié euh durables après voilà ça s' est arrêté au collège en fait un peu au lycée puis après parce qu' au lycée vous étiez seule de de votre collège enfin de votre classe à partir dans un lycée parisien ou vous avez retrouvé des amis du collège dans le lycée où j' étais non j' étais la seule c' est quoi le lycée c' était le lycée alors Charles Péguy et en plus c' est un lycée de filles donc euh j' ai pas retrouvé de d' anciennes ça c' était vos vos parents qui voulaient que vous soyez dans un lycée parisien co-~ pourquoi pourquoi vous n' êtes pas restée dans le lycée du coin ben c' est-à-dire que à l' époque en fait euh ben vous savez à Bagnolet il y avait pas de lycée euh il y avait qu' un lycée professionnel donc il y avait pas de lycée euh avec les classes générales donc en fait euh ben on se tournait vers Paris quoi voilà oui oui oui ah d' accord c' était automatiquement Paris et donc lycée de filles vous étiez en lycée privé oui oui oui oui ouais bon d' accord oui parce que j' étais déjà dans un collège privé sur Bagnolet en fait oui et donc euh moi après j' ai eu vous savez pourquoi v-~ ça été un choix de collège privé euh ben en fait c' est je pense que c' est un petit peu pareil en fait sur Bagnolet à l' époque où j' étais il y avait je crois qu' il y en avait deux ou trois collèges et en fait on va dire entre guillemets euh le celui qui avait la meilleure réputation d' accord la meilleure réputation voilà donc quand même vos parents étaient un petit peu inquiets de du niveau scolaire du collège ben par rapport aux autres oui parce que c' était bon effectivement pas le même niveau c' est sûr donc euh voilà ouais mm d' accord donc c' était un peu l' évitement du du collège enfin on peut le dire autrement on peut dire on a choisi le collège privé mais on peut aussi penser que vous étiez à l' école communale puis après on évite le collège un peu plus dur ouais voilà c' est ça en tout cas avec une réputation un peu plus euh faible et un niveau en tout cas un peu plus faible on va dire ouais puis peut-être aussi simplement les fréquentations oui certainement oui certainement oui dès que ça peut être pas évident mm d' accord euh vous avez fait des choses après le lycée alors après le lycée donc quand j' ai eu mon mon bac en fait j' étais partie pour faire des études de infirmière mais euh comme j' ai raté en fait le le concours donc après euh c' est là où je me suis mis en quête de ben de chercher un travail en fait d' accord l' idée de faire des études sans savoir trop avec quelle finalité pendant des années voilà non enfin moi je me voyais pas effectivement faire de longues études donc euh et puis j' étais plutôt attirée par le milieu médico-social donc c' est pour ça que j' avais choisi ce et tu as réessayé après ben le concours d' infirmière je l' ai passé quand même deux fois en fait et comme c' est à chaque fois c' est une fois par an donc ben si on le rate il faut attendre une année puis au bout de la deuxième fois bon je me suis dit voilà je me suis dit tant pis j' arrête et puis euh je cherche euh je cherche du travail ça vous a découragée et qu' est-ce que vous avez trouvé vous avez renoncé au médico soc-~ euh au médico-social ou vous avez trouvé des choses ben oui parce qu' enfin là où je travaille actuellement donc à la la Caisse d' Allocations Familiales euh donc c' est pas trop médico-social c' est social c' est sûr mais le côté médical c' est pas du tout euh c' est pas du tout ça en fait donc bon c' est autre chose en fait on va dire d' accord c' est autre chose mais à l' intérieur de une fois qu' on est là on peut passer des concours de promotion interne alors après oui il y a toujours des possibilités de de de devenir mais bon c' est toujours dans le social de devenir assistante sociale de devenir euh mais mais bon voilà c' est plus c' est plus tout le côté médical comme j' ai pu euh en avoir envie à un moment donné en fait oui oui d' accord euh bon va revenir à Bagnolet oui donc à Bagnolet euh dans mon je connais je m' aperçois que je connais pas assez euh dans mon souvenir il y a pas tellement d' espaces verts c' est un mais euh ben disons qu' il y a quelque part qu' on va dire dans la ville euh mais euh c' est vrai qu' il y en pas forcément beaucoup non non et vous n' aviez pas forcément besoin d' y aller parce que vous aviez le pavillon voilà ben moi c' est vrai que j' avais euh ben j' avais le jardin et que effectivement ça c' était très bien donc j' ai pas eu trop l' occasion puis quand on s' invitait entre copines il y avait le jardin de la copine un pet-~ oui c' est vrai souvent souvent pas tout le temps mais c' est vrai souvent il y avait et alors est-ce qu' il y avait des endroits où vous aimiez vous promener quand même de la ville où on vous emmenait où on ben moi je sais que le le souvenir que j' ai le plus c' est que où habitent mes parents il y a effectivement un petit parc on va dire euh juste à côté ou pas très loin et c' est vrai que c' est là où j' allais quand j' allais quand j' étais petite ou quand j' allais avec mes copines après c' est là où on allait plus souvent quoi c' était notre lieu de rassemblement si on peut dire voilà on vous laissait toute seule il y aller à partir d' un certain âge oui c' est quoi un certain âge ben à partir je pense que c' est à partir du du collège ou pas quand vous vous souvenez collège pas avant le collège donc dans le primaire on on va l' école et on rentre chez soi non non pas avant le collège- voilà tout à fait ou on s' invite bon chez des copains copines mais on est pas toute seule euh dans un parc quoi mais au collège donc sixième cinquième c' est la grande indépendance ça commence je pense pas la sixième je pense pas que c' est plus à partir de la cinquième où là effectivement j' ai eu plus euh la possibilité d' aller avec des amies euh seules d' accord avec des heures de retour quand même oui bien sûr oui oui quand même oui bon vous n' avez pas souvenir que ça se négociait dans la difficulté ah ben des fois oui c' est arrivé où euh bon après comme toute toute personne on a envie de rentrer plus tard ou on a envie de faire euh des choses ou ou c' est arrivé que on dit qu' on va faire quelque chose et puis on fait autre chose hein parce que parce que ah ah voilà on trouve l' excuse de dire on va là puis en fait on va se promener ailleurs d' accord tu entends Lies hein les futurs rapports avec enfant oui oui oui euh les les animaux dans la dans dans Bagnolet ou Rosny il y en a dans les pas à l' extérieur je veux pas dire les hamsters et les cochons d' Inde mais dans la rue oui vous êtes sensible à la présence de certains animaux ou pas le ben ben après moi ce que les enfin les animaux que je dirais qu' on classiques que je peux voir c' est c' est c' est des chiens c' est c' est donc non je fais pas spécialement attention à et les chiens et vous vous vous entendez bien oui euh oui oh ben de toute façon je j' ai j' ai je veux dire on va dire les choses autrement vous n' a vous n' avez pas eu l' occasion d' avoir peur il y a pas hein des problèmes qui viennent du comportement des chiens des non enfin propriétaires des saletés de je ne sais trop quoi enfin moi je je les chiens j' en ai pas peur donc puis j' ai eu des chiens pratiquement tout le temps depuis que j' étais petite donc euh donc j' ai plutôt des bons rapports avec eux voilà donc au contraire si vous rencontrez quelqu' un avec un rottweiler ça va ça va ce je m' y je m' y adapterai on va dire alors je vais poser autrement ma question vous n' avez pas euh l' occasion d' avoir peur en face de certains chiens avec certains types de propriétaires peur non enfin non pas une peur terrible au point de pas non je vais peut-être me méfier plus effectivement d' un rottweiler que d' un que d' un caniche ou d' un petit chien mais euh après voilà c' est pas donc en gros vous ne direz pas non plus il y a trop de chiens c' est insupportable ah non non ça me dérange pas euh ça me dérange pas non d' accord sinon doit y avoir des oiseaux euh oui enfin des oiseaux c' est plutôt des pigeons hein euh des pigeons ou des petits moineaux oui effectivement euh vous vous entendez bien aussi avec les pigeons ben après euh c' est vrai que bon c' est jamais euh c' est moins agréable on va dire c' est sûr mais bon après de toute façon moins agréable que les moineaux ou moins agréable que les les chiens ben moins agréable que si que les moineaux et les chiens parce que on c' est pareil les pigeons ça la réputation de d' être un peu sale d' apporter des maladies enfin mais il y en pas plein si il y en a plein plein non non ça reste dans la limite du raisonnable quand même il y en a mais mais en tout cas ça c' est plutôt une nuisance pour vous qu' un plaisir enfin une nuisance est peut-être grand comme mot mais en tout cas c' est pas quelque chose qui va me c' est vrai que c' est pas forcément un plaisir ça c' est sûr maintenant tant qu' il y en a pas trop et que ça reste supportable à vrai dire je je fais pas spécialement attention plus que ça eux oui est-ce qu' il y a des endroits que ce soit Bagnolet ou ici où vous n' allez jamais où vous que vous évitez soit que où vous n' allez jamais soit que vous évitez enfin il y a des endroits Rosny oui où je suis jamais allée pas parce que j' ai peur ou que je me dis mais parce que effectivement je je vais me limiter euh ben à mon quartier à mon c' est quoi alors votre quartier ben là c' est c' est ici quoi c' est le centre ville ça va être derrière le centre commercial c' est ça un nom ça un nom on d-~ on dit le centre-ville vous direz j' habite le centre-ville ou j' habite par ex oui enfin non je dirai j' habite le centre-ville puisque euh c' est quand même en règle générale on sait quand on dit le centre ville de Rosny on sait à peu près euh situer en fait donc quand on j' ai j' ai déjà eu l' occasion de dire j' habite le centre-ville de de Rosny oui oui oui oui d' accord mm donc et c' est limité par quoi par les grands axes routiers qui l' encerclent euh euh ben il y a oui enfin il y a à côté là il y a l' autoroute qui est pas effectivement qui est pas loin qui est pas loin d' ici donc euh oui et c' est vous le faites à pied en voiture en vélo les deux à pied en voiture mais euh après on je peux me déplacer facilement à pied en sachant que j' ai quand même pas mal de possibilités euh au niveau des des transports ou des choses comme ça euh on peut se passer de voiture en fait ah oui vous vous utilisez aussi les bus euh alors plus rarement maintenant parce qu' avant je prenais pour aller travailler mais maintenant j' en ai plus besoin donc euh moi c' est c' est plus la marche et puis le la voiture en fait au travail vous arrivez à y aller à pied à pied il y a cinq minutes voilà cinq minutes à pied ça c' est le pied quand même ça vraiment ça fait rêver n' importe qui hein dans la voilà tout à fait donc au lieu d' avoir trois-quarts d' heures comme j' avais avant ben j' en ai j' en ai cinq minutes ouais donc si vous décrivez très précisément y compris avec les noms propres euh votre itinéraire jusqu' au travail c' est quoi je sors de chez moi oui alors oui je sors de chez moi ben je prends fait là le Mail ce qu' on appelle le Mail du Centre Ville euh après on arrive à la Place euh de l' Eglise et Place Carnot où il y a le marché et après ben je remonte euh où il y a la piscine et j' arrive au Mail ben au Mail Jean-Pierre Timbault où c' est l' adresse de la CAF quoi oui euh ça s' appelle mail chez vous alors la rue que j' habite non c' est la rue André Bernard mais euh sinon en sortant de chez moi et en allant tout de suite à droite on tombe sur le mail en fait parce que là il y a pas de voitures qui passent du tout vous savez pourquoi ça s' appelle mail et pas avenue ou boulevard aucune idée c' est un joli mot un peu ancien mais oui ça veut dire quoi moi je connais pas ce mot euh ben euh ça des significations c' est un peu comme rue ou avenue tu dis j' habite mail Jean-Pierre Timbault par exemple j' ai jamais entendu le mail euh ou ça doit pas être courant mais après les significations euh c' est vrai que je la connais pas je la connais pas plus que ça non d' accord euh et les noms vous savez pourquoi on a donné ces noms aux rues la vôtre par exemple alors je crois euh parce que je l' ai vu tout simplement sur le sur le nom de la rue que voilà c' est ah c' est indiqué c' est gentil d' indiquer c' est indiqué mais sinon euh après bon mais c' est quoi donc ben c' est un un monsieur qu' a combattu pendant la guerre d' Algérie et du coup on voilà d' accord c' est donc un soldat mort pendant la guerre voilà je voilà pendant la guerre d' Algérie donc d' accord euh est-ce que donc il y a des endroits où vous allez tous les jours ch-~ dans votre quartier à part le travail oui euh tous les jours en fait c' est c' est le trajet que je fais effectivement donc pour aller au travail et le soir euh donc je passe effectivement par le même chemin mais sinon euh non il y a pas tous les jours non ben tu vas au sport oui mais c' est pas tous les jours à midi tu dis à midi je vais au sport oui mais c' est oui oui je vais midi au sport mais c' est en face oui c' est en face de la CAF donc c' est tellement près qu' en fait euh c' est un peu le même chemin ah oui donc vous êtes très très sportive tous les jours à midi oui qu' est-ce que vous faites tous les jours au lieu d' de la boxe justement non pas de la boxe non non je à midi je vais euh à une salle de musculation qui est donc euh située au complexe sportif là où il y a la piscine mais euh voilà c' est mais c' est à peu près le même chemin que quand je pars le soir ou que j' arrive le matin en fait d' accord donc vous avez des tas de milieux amicaux il y a le travail et puis il y a la salle de musculation qui doit faire un autre cercle d' amis oui un troisième mm d' accord donc euh oui voilà voilà voilà tout à fait puis il y a la boxe aussi où on rencontre d' autres personnes donc voilà oui ça fait trois trois lieux différents où je connais chaque fois des personnes et les gens qui viennent là c' est plutôt des gens qui vivent et travaillent à Rosny et euh vivent et font de la musculation à Rosny vous retrouvez des gens du coin ou des gens d' un peu partout en fait c' est non c' est c' est des gens qui travaillent à Rosny et qui viennent voilà qui viennent le midi pour mais qui n' habitent pas forcément à Rosny voilà c' est forcément à midi ça vous a fait un cercle de d' amis ben disons que ça fait un cercle de connaissances surtout euh euh un peu plus élargi effectivement puisque ben on voit les mêmes personnes à peu près euh chaque midi donc euh oui et ça c' est des gens que vous revoyez éventuellement indépendamment du travail indépendamment de de la musculation ou ou ça reste des amis enfin des connaissances disons oui ben disons que la la majeure partie c' est non ça reste dans le cadre du du sport on va dire hein dans le cadre du midi et c' est pas en dehors en fait non non la plupart c' est ça quand même oui oui donc vos amis amis oui euh viennent d' où ben il y en a beaucoup qui viennent du travail euh donc il y en a d' autres qui viennent de la boxe et puis euh ben il y en a quelques-uns qui sont des des amis que j' ai gardés ben d' avant de du lycée ou des des des des amis qu' on s' est perdus de vue qu' on s' est retrouvés après donc voilà comment on se retrouve sur internet sur internet voilà oui facebook facebook ou alors des sites de oui tu es sur facebook toi aussi des sites c' est extraordinaire hein quand même c' est enfin oui c' est vrai qu' on retrouve euh oui mais enfin moi je trouve que ça reste quand même un peu superficiel après parce que c' est pour la plupart c' est juste woh salut comment tu vas et après c' est ouais moi j' ai fait ci j' ai fait ça et puis je suis déjà maman ou papa et puis après finalement oui voilà après on rencontre oui voilà on c' est pas là que vous avez retrouvé ou rencontré les vrais amis non voilà c' est plus pour avoir des nouvelles pour savoir ce que sont devenues les les personnes en fait non non oui voilà et une fois qu' on le sait finalement on n' a on n' a pas de lien avec eux donc on les laisse sans nouvelles finalement voilà on se rencontre pas forcément il y a pas de suivi et puis on reste oui et tous les ans ça permet de d' envoyer joyeux Noël et meilleurs voeux pour avoir c' est tout voilà c' est tout mais c' est vrai qu' après oui oui ça reste comme ça oui oui non c' est vrai d' accord non mais quand même vous avez dit que vous aviez retrouvé des gens sur internet ben des anciens enfin des anciennes copines de de collège oui effectivement mais ap~ c' est vrai qu-~ comme dit un peu Lies une fois qu' on s' est un peu tout dit ce qu' on est devenues euh ce qu' on a fait et puis et cetera des fois malgré tout ça on s' arrête là parce qu' on se rend compte que ben il y a quand même quinze ans qui sont passés hein en règle générale donc euh puis on s' est quittés on était encore enfants malgré tout oui et puis et puis chacun a gardé ses ses amis qu' il voit régulièrement donc en fait finalement on n' a même pas le temps d' aller voir d' autres gens voilà mm tout à fait oui déjà déjà qu' on réussit pas se voir alors tu imagines non mais c' est vrai après chacun son cercle déjà d' amis et puis voilà oui donc les amis c' est quelques rescapés du lycée et la boxe et la boxe et le travail et le travail oui oui c' est ce que vous aviez vous aviez dit ça vous amène à aller au-delà de du quatre-vingt treize ouais traverser Paris ou ça reste euh euh euh ben les gens que je connais ou que je côtoie euh c' est plus euh alors ça reste dans le dans l' Île de France en fait hein c' est d' autres départements effectivement que le quatre-vingt-treize ah oui vraiment vous n' aimez pas les Parisiens hein non c' est pas ne pas les aimer mais c' est c' est vrai que je connais personne en fait qui qui habite Paris mais enfin des des banlieusards qui sont vi-~ qui sont partis vivre à Paris parce que je pense que une fois qu' on est tu tu les as connus en banlieue je pense qu' il est difficile d' entrer sur Paris euh enfin de s' installer à Paris oui c' est plus facile euh de s' installer à Paris quand on est déjà Paris euh que de que de faire banlieue à Paris voilà oui oui oui oui oui à Paris mm c' est-à-dire le prix des logements est tellement excessif effectivement voilà oui voilà c' est ça donc on va forcément aller dans un peut-être dans un autre banlieue mais on restera en banlieue en banlieue oui tout à fait mais votre école d' infirmières était parisienne ou euh ben les oui enfin les concours que j' avais passés étaient effectivement sur Paris ben tous étaient d' ailleurs sur euh sur Paris oui mais la préparation ben la préparation en fait je l' ai pas faite moi j' ai j' ai même pas eu le moi les c' est vraiment au tout début des concours que je n' ai pas réussi donc je n' ai pas été jusque en préparation oui d' accord mais n' y a pas de préparation à la préparation euh alors là euh ça se fait à la maison c' est ça enfin bref je sais pas s' il y a des écoles qui préparent à ou alors c' est des écoles qui préparent au concours mais je je ne sais pas non et et peut-être mais pas ma connaissance en tout cas euh je ne sais pas non plus mais je sais par exemple que pour médecine le euh les écoles privées se sont énormément développées en accompagnement euh aux gens ouais alors moi l' époque où j' ai passé les concours euh parce que j' ai passé euh un concours dans une école privée justement d' infirmière je crois pas que ça existait j' ai pas le souvenir en tout cas donc je sais pas si maintenant effectivement c' est ça changé peut-être je sais pas euh si vous pouviez comme ça recommencer au sortir du lycée il y a des choses que vous euh feriez un petit peu autrement euh est-ce que finalement vous êtes résignée à votre travail et puis bon vous allez si j' ai bien compris quand même et donc vous vous imaginez que vous auriez pu bifurquer vers autre chose et que ben disons que bon c' est vrai que maintenant euh parce que maintenant ça fait onze ans que je travaille donc c' est sûr que là actuellement je me revois pas pas repartir dans les études ou recommencer euh maintenant c' est sûr qu' au début oui j' ai eu des regrets de me dire ben j' aurai peut-être pu réessayer une troisième fois j' aurais peut-être ou alors dès que j' ai commencé à travailler me dire bon ben voilà je je j' ai comme objectif de reprendre mes études mais rapidement parce qu' une fois qu' on est dans le rythme du travail et c' est autre chose oui c' est extrêmement difficile hein ouais ouais mm je suis bien d' accord parce qu' on perd tout une fois bon enfin on perd tout je veux dire on perd le rythme du travail le rythme des études le rythme enfin c' est autre chose hein donc après ben on a plus envie on a plus envie donc soit on le fait tout de suite ou alors ben ben on le fait on le fait pas quoi mais apparemment vous avez quand même trouvé une alors après voilà c' est c' est moi je je sais que ce que je fais c' est autre chose mais ça me plaît donc euh je je regrette plus là maintenant ça y est qu' est-ce qui vous plaît ben j' ai découvert autre chose en fait puisque comme je vous disais les le service où je travaille c' est plus vraiment du service social de de la CAF enfin et c' est quelque chose que je connais pas que je connaissais pas du tout quand je suis rentrée donc ça m' a permis d' apprendre des choses et de donc du coup c' est ce côté euh le lien avec les gens voilà entre autres puisque j' ai j' ai eu ce lien pendant un moment et donc euh c' est vrai que ça que c' est intéressant c' est intéressant parce que on on voit autre chose je vous dis c' est pas le milieu médical mais il y a quand même le milieu social donc euh c' est aussi très très enrichissant fait c' est pas un peu plus dur en ce moment avec la crise et la ben disons que c' est le vieillissement les deux choses je pense que c' est c' est c' est dur c' est sûr bon là maintenant je je je n' ai plus ce lien avec les les gens puisque je ne fais plus de de de guichet voilà d' accueil voilà d' accueil euh mais c' est vrai que quand j' y suis allée déjà c' était pas évident donc là euh pour les collègues qui en font là actuellement effectivement c' est c' est de plus en plus dur oui quand vous dites pas évident vous parlez aussi de la colère des gens qui éventuellement voilà c' est plus ça c' est l' agressivité qui est de plus en plus importante et du coup ben comme les gens ont moins de moins en moins d' argent hein donc forcément euh le moindre truc euh oui et vous ça vous est arrivé vous avez eu affaire à des gens qui vous ont insultée ou enfin qui qui sont oui non moi personnellement non jamais jamais vous avez assisté à des scènes comme ça euh ah par contre oui où ça m' est arrivé d' avoir des des scènes où on est obligé d' appeler la police parce que euh ah oui parce que voilà il faut mais qu' est-ce qui se passe par exemple ben après c' est comme vous dites soit des insultes euh ou des gens qui sont vraiment très très nerveux très énervés et et ça peut aller même jusqu' à jusqu' à des coups hein donc donc euh bon ça c' est la police après euh voilà donc j' ai assisté mais moi personnellement effectivement j' ai jamais eu de de personnes comme ça et vous alors vous faites quoi maintenant que vous n' êtes plus dans ce face à face alors en fait j' ai je travaille maintenant plus avec euh ce qu' on peut appeler les partenaires donc c' est tout ce qui est lié au domaine de la petite enfance et des accueils de loisir donc les centres de loisir les crèches donc tout ça c' est c' est une si vous voulez nos not~ nos interlocuteurs maintenant sont euh les partenaires donc de la ville enfin de tout le quatre-vingt-treize et c' est pl-~ c' est plus les allocataires en fait donc c' est encore autre chose c' est un autre euh un autre lien on va dire et alors même question sur est-ce que comment ça évolue est-ce que vous avez l' impression que c' est plus difficile parce que on commence à manquer d' argent euh et du coup euh on est loin de la demande ou en gros c' est c' est plutôt exaltant parce qu' en gros en gros on fait plein de choses et que ben disons qu' il y a plein de choses de faites mais euh on voit quand même que même au niveau des des partenaires des mairies des des des centres sociaux des crèches enfin de tous les les équipements qui peut exister euh même eux on voit qui qu' ils cherchent un peu de l' argent un peu partout parce qu' ils en ont aussi besoin et qu' ils en manquent en fait donc euh on voit euh il y a pas que les allocataires en fait qui sont c' est voilà on se rend compte que voilà tout à fait on se rend compte que il y a non il y a aussi tous les équipements et toutes les structures qui s' appauvrissent oui c' était ça ma question vous commencez à à subir le problème de de la chute des effectifs du un fonctionnaire sur deux non remplacé ou en gros ça va alors euh disons que c' est sûr que chez nous euh comme il y a beaucoup de personnes là qui vont partir en retraite euh d' ici euh les années qui arrivent euh c' est sûr qu' ils ne seront pas tous remplacés mais ça n' a pas démarré pour l' instant vous n' avez un petit peu un petit peu quand même mais euh je pense que ça va beaucoup s' accentuer là dans les trois quatre-z-~ années à venir parce que là il y a beaucoup beaucoup de personnes qui vont partir en retraite et là on va voir qu' il y aura pas forcément de enfin pas du tout même des fois de remplacement prévu mais c' est pas encore euh une grosse inquiétude et ou si ben c' est une gro-~ si c' est quand même une grosse inquiétude de la part de certaines personnes chez nous parce que on se rend compte qu' on qu' on fera la même chose mais avec moins de personnel donc il y a un moment donné où ça sera oui très euh je pense très difficile à gérer oui et sinon la la crise justement vous la sentez dans la ville il y a d' autres indices à Paris il y a énormément de mendiants maintenant qu' on voit dormir un peu partout ou dehors dans les hein c' est ça c' est ça ça a explosé littéralement mais ouais mm ben là de cet ordre là Rosny euh euh non enfin je euh je pense pas enfin en tout cas pas là euh forcément où je suis alors peut-être que dans d' autres quartiers c' est euh c' est différent mais euh et vous sentez euh les difficultés d' argent par exemple les gens parlent disent que c' est plus difficile ou pas vraiment ben je pense qu' on en parle quand même euh si ça on en parle ça arrive dans on en parle peut-être plus souvent que qu' avant qu' avant et euh tout le monde en a conscience qu' effectivement c' est c' est assez dur pour tout le monde et que tout le monde est plus ou moins euh avec des problèmes plus ou moins enfin vous vous avez cette impression que ça votre niveau de vie a baissé euh récemment ben je pense que c' est on se rend compte oui qu' on qu' on fait plus attention enfin en tout cas on fait plus attention à ce qu' on peut dépenser ou à ce qu' on peut acheter ou on est plus prudent et alors c' est c' est quoi de de faire attention à quoi vous faites attention ben je pense qu' on on se limite dans des achats ou dans des sorties ou dans des vacances qu' on où on part pas enfin c' est plus ça vous est déjà arrivé donc de renoncer à des vacances euh alors les vacances jusqu' à présent moi j' ai eu la chance de pouvoir toujours partir à peu près comme je le souhaitais donc mais par contre je vais peut-être faire plus attention sur d' autres achats euh je sais pas de vêtements ou de choses comme ça ou de sorties que je vais limiter par exemple oui mais-ce que c' est parce que tu tu penses ne pas avoir les moyens ou est-ce que c' est par prudence ben je pense que c' est un peu de c' est un peu des deux enfin c' est plus par prudence en me disant euh je vais limiter parce qu' on sait jamais voilà c' est ça oui sait oui voilà oui parce que pas parce que réellement tu as senti un une baisse de non je pense que c' est plus vraiment par par prudence et se dire oui oui parce qu' on est tellement euh on entend tellement ce discours qu' on se dit on sait jamais on sait jamais voilà que finalement euh et vous n' avez pas aussi commencé je ne sais pas moi à vous dire oh non ce morceau de fromage c' est trop cher je vais manger des yaourts à la place ou des choses comme ça non pas trop enfin alors maga-~ non j' ai pas j' ai pas changé ou changé de magasin de le passage de magasin euh après euh c' est quoi les magasins vous allez faire vos courses à pied localement le petit épicier ou dans les grandes surfaces une fois par semaine oui enfin c' est et j' y vais une fois par semaine mais euh je vais dans un supermarché oui euh qui est donc effectivement pas très loin donc euh alors euh ça il peut m' arriver effectivement de de regarder effe~ bon la différence de prix entre des produits euh mais bon c' est pas encore euh trop-z-~ important quoi enfin d' accord euh je sais plus ce que je voulais dire oui le supermarché c' est quoi oui euh moi je vais faire mes courses à Super U voilà parce que c' est pareil il y a Carrefour pas loin mais je préfère euh d' accord mais parce que Carrefour c' est plus cher euh non pas spécialement je pense que là c' est vraiment par parce qu' il y a plus de monde et que qu' on y va le samedi ben Carrefour c' est énorme oui voilà c' est énorme voilà c' est Carrefour ici à Rosny vous pouvez pas pas il est pas bien aménagé non hein donc je préfère euh en fait là ça me convient pour moi toute seule ça me convient d' accord et vous utilisez le marché non du tout non non pas du tout donc c' est Super U et épicier et oui éventuellement les les commerçants de proximité euh oui de temps en temps mm d' accord mais pas forcément Super U suffit pour la semaine oui ça peut suffire oui tout à fait d' tu as pas le marché de trucs genre Lidl ou Leader Price ou des trucs comme ça ou tu y vas pas euh il y en a si mais euh enfin moi j' y vais pas j' y vais pas mais euh ça vous embêterait que les petits commerçants disparaissent ou ça vous est égal parce que justement il y a Super U ben moi personnellement je je me dis avec Super U ça me convient parfaitement maintenant euh après ça serait triste quand même que les petits commerçants ferment parce que ça voudrait dire que qu' il y aurait plus de de commerçants plus rien quoi donc euh moi ça me suffit un supermarché c' est sûr mais en même temps bon il faut repenser aussi aux autres commerçants qu' il y a quoi mais en même temps l~ la logique le prix tout ça c' est quand même plutôt Super oui bien sûr U on aimerait qu' ils soient là mais de là aller chez eux c' est voilà c' est ça c' est tout à fait ça ouais ben c' est des une question d' horaire aussi parce que eux par exemple i-~ ils risquent d' être ouverts le dimanche ou tard le soir ben les super marchés oui ils ont enfin en règle générale ils ont des horaires peut-être d' ouverture plus grande que mais ah bon vous n' avez pas pas ce que les Parisiens appellent un petit épicier arabe ouvert jusqu' à vingt-deux heures nous on a ça partout dans Paris euh vingt-deux heures non non je crois pas ici euh non vingt-deux heures non hein ah oui d' accord et qui sert donc de dépannage oui oui non mais hein en cas ça vous n' avez pas non ouais le pain aussi c' est du pain pour la semaine ou vous avez un boulanger alors il y a des bou-~ enfin si il y a des boulangers donc ça j' y vais euh pas forcément tous les jours parce que je j' en ai pas euh forcément besoin mais euh sinon oui euh ça m' arrive quelquefois de y aller oui et sinon dans le quartier donc alors il y a ces équipements sportifs là vous êtes une utilisatrice euh extraordinaire hein à fond oui à fond voilà euh et puis qu' est-ce qu' il y a d' autre qu' est-ce qu' on trouve euh je sais pas des cinémas alors ben oui il y a le complexe de cinéma Rosny deux donc c' est un cen un grand centre commercial ah oui donc voilà oui oui là vous allez vous l' utilisez mm oui oui ben c' est là où on oui entre autre oui où on va on se rencontre souvent on a nos toi vous aussi donc habitudes avec Lies oui parce qu' en fait nous on a pas de à Sevran il y a pas de ciné comme on a la carte euh oui voilà carte U G C il y en a pas Sevran donc en fait on vient ici à à Rosny U G C et ça c' est régulier vous allez une fois par semaine presque oui oui nous oui non moi c' est moins régulier moi je c' est quand il y a vraiment un film qui m' intéresse et ça c' est votre loisir euh à part le sport c' est le loisir favori le cinéma ou il y en a d' autres oui enfin il y a il y a le le cinéma en fait partie mais euh moi je sais que j' aime bien me promener simplement comme ça ou la lecture aussi je lis beaucoup oui donc euh alors euh vous vous promenez où ben alors moi je sais que moi j' apprécie beaucoup le le Bois de Vincennes je vais faire mon jogging là-bas entre autre mais sinon pour me promener par exemple l' été ou quand il fait beau je vais souvent là oui vous marchez beaucoup alors même dans le Bois de Vincennes ou c' est toujours le même coin enfin non quand j' ai j' ai quand je peux j' y vais pour euh pour marcher effectivement oui ouais parce que c' est agréable et que j' aime bien effec vous changez de coin ou c' est toujours un petit peu le même coin euh ça dépend je je ben là pour mon jogging par exemple je je reste toujours dans le même coin parce que j' ai un itinéraire j' ai un itinéraire précis c' est autour du du lac de de la porte jaune voilà donc ça c' est mon mon coin pour euh pour faire mon jogging mais sinon après pour me promener euh je peux aller euh dans différents endroits du bois de Vincennes c' est quoi ce coin oui oui je vois très bien donc vous le connaissez par coeur ah par coeur non parce que il y a toujours il est tellement grand que que il y a toujours des endroits où j' y suis pas allée ouais non il est oui il est grand hein et vous utilisez aussi le Parc Floral dans le Bois de Vincennes ou pas vraiment alors le Parc floral euh ben ça faisait des années des années que j' ai j' y avais pas été en fait j' y suis retournée là euh cette année là euh dans le courant de l' année pour mais ça faisait très très longtemps que j' avais pas été au Parc Floral ouais il y a des concerts en plein air du jazz des choses comme ça oui samedi dimanche tout l' été c' est gratuit oui enfin ça c' est pas gratuit il faut payer l' entrée mais après c' est on paie plus le concert c' est pour ça que je vous posais la question au Parc floral ouais ben on va il y aller juste à je connaissais pas d' accord et vous allez dans des concerts justement aussi alors les concerts c' est plus rare ça c' est très rare que j' y aille euh et quand ça arrive c' est quoi c' est où euh ben une fois par an deux foi-~ mm une fois tous les deux ans oh pff c' est même des fois des années sans y aller mais donc euh donc c' est c' est non c' est pas vraiment régulier c' est pas c' est pas très régulier du tout même oui oui donc non va pas euh c' est disons que les concerts s-~ on peut pas dire que ça fait vraiment partie de mes loisirs c' est pas ça quelque chose de régulièrement où non parce qu' il faut aller sur Paris non c' est pas pour ça mais c' est vrai que bon c' est sur Paris mais euh non c' est pas quelque chose qui euh et quand même vous êtes là allée donc un certain nombre de fois dans Paris alors c' était un Paris touristique vous êtes allée je sais pas quoi la Tour Eiffel Montparnasse les Bateaux-Mouches des choses comme ça ah vous avez fait qui m' attire plus que ça oui ben en fait euh j' ai fait les bateaux-mouches quand même je suis montée à la Tour Eiffel aussi quand même et ça dans quel cadre euh ben ça les bateaux-mouches et la Tour Eiffel je l' ai fait en fait euh dans le cadre d' une journée organisée par notre comité d' entreprise avec une amie ah c' est récent euh ça fait euh attendez ça pff je sais pas trois ans trois quatre ans peut-être c' est ouais voilà oui oui c' est ça que j' appelle récent pas des sou- donc pendant trente ans tu avais pas été sur la Tour non j' Eiffel connaissais pas la Tour Eiffel bon et il y a pas longtemps même encore pire on va dire euh au moins d' août là pendant l' été j' ai été euh pour la première de ma vie euh j' ai honte un peu en disant ça mais j' ai été pour la première fois de ma vie sur les Champs-Elysées voilà oh ben oui mais ah ouais donc ça vous attire vraiment pas oui et bon ça vous a laissée un peu froide on va dire qu' est-ce que je fais là euh non je c' est vrai que c' est c' est beau il y a des belles boutiques c' est sûr mm) il y a bon l' Arc de triomphe aussi où j' ai été enfin je suis pas montée à l' Arc de triomphe mais j' ai vu l' Arc de triomphe on va dire euh presque pour la première fois de d' aussi près donc euh après c' est vrai que les Champs-Elysées moi je je je trouve ça euh c' est beau mais voilà c' est comme vous dites c' est pas c' est pas non plus un endroit où j' irais tous les weekends où je vais aller en boîte de nuit où je vais aller boire un verre ou au restaurant oui c' est pas et donc tes parents t' avaient pas fait découvrir ces lieux enfin même si mes même parents viennent à Paris pour me faire découvrir tout ça alors qu' on doit faire euh cinq heures de route ben euh oui euh ben j' ai pas le souvenir en fait quand j' étais petite ou quand j' étais plus jeune en tout cas d' être allée sur Paris avec mes parents oui c' est des mondes qui peuvent s' ignorer très bien non c' est pas les parents moi qui m' étonnent c' est l' école je me serais dit que l' école euh ben si enfin si c' est si quand même si j' ai pas j' ai pas le oui pas le souvenir ouais c' est un classique d' emmener les enfants au Louvre c' est c' est je avec l' école je suis allée sur effectivement voir des musées oui si si si si oui des musées oui d' accord mais l' école c' étaient les musées c' était pas la ville mm c' était plus les musées ouais comme le Louvre par exemple ou d' autres oui c' était ou des expositions éventuellement comme à la Villette là voilà des choses comme ça oui mais ça s' arrêtait à ce cadre là si si j' ai eu quand même euh mais c' était dans le cadre de l' école oui effectivement oui effectivement oui puis du coup ça ne vous a pas marquée plus que ça oui mm et puis voilà non ça m' a pas euh effectivement donné envie plus oui non mais c' est je comprends ça vraiment très bien hein euh oui c' est il y a mm c' est un autre monde qui est suffisant oui on vit très bien dans sa banlieue avec il y a pas de raison de courir dans Paris oui bon enfin pour moi c' est ça après euh après bon ceci dit on me dit on va sur Paris un jour bon je vais dire non hein mais euh mais de moi-même en fait je vais pas y aller spontanément mais à quand on est jeune il y a un moment où il y a des boites de nuit parisiennes particulièrement connues euh alors je c' est pareil bon j' y suis allée mais euh ah quand même si si je vois oui mais c' était très non mais je veux dire c' est c' est vraiment des occasions et comme je suis pas forcément plus fana de de boîtes même en étant plus jeune donc en fait j' y suis allée très rarement oui c' est ça se compte sur les doigts d' une main voilà tout à fait d' accord euh donc vous n' allez pas passer le quatorze juillet sur les Champs-Elysées est-ce que il y a des fêtes alors Rosny ou des souvenirs de Bagnolet des fêtes non euh sur Bagnolet oui euh quand j' étais qui qui sur Bagnolet qui vous ont plus jeune bon après c' est des fêtes euh bon dans la limite c' est-à-dire que le feu d' artifice vous avez un bal voilà c' est des choses on va au bal du du quatorze juillet à Bagnolet il y a un bal oui enfin euh mais où plein de gens vont c' est sympa ou enfin moi j' y suis déjà allée enfin ça fait déjà un un petit on danse moment que que que j' y vais plus mais les souvenirs que j' ai oui c' était euh bon j' étais plus jeune hein je devais être encore ouais euh scolarisée d' ailleurs et euh c' est vrai que c' est euh enfin moi ça m' avait ça m' avait plu oui oui et il y a d' autres fêtes la fête de la Musique par exemple ça c' est important pour vous c' est pareil la fête de la Musique ben j' avoue pour moi c' est un jour comme un autre donc ça veut dire que je je vais pas euh faut pas avouer hein euh ne ne vous faites pas par exemple je ne vais pas la fête de la Musique voilà c' est ça j' ai c' est tout à fait ça je n' vais jamais même à la fête de la ben c' est ça ça me fatigue il y a ça c' est ben il y a des choses quand même qui sont organisées ou pas parce que je crois qu' à Sevran il y a pas il y a quelque chose ici euh je suis même pas sûre euh c' est presqu' obligatoire qu' il y ait oui ah bon mais je croyais que c' était que à Paris non dans toutes les villes de ah France j' ai pas le souvenir la dernière fois de d' avoir je m' en rappelle plus sur Rosny ou sur oui mais peut-être que les gens par exemple traditionnellement tu vois le le conservatoire de la ville va faire quelque chose euh ça peut être des choses comme ça mais ça m' étonnerait beaucoup qu' il n' y ait rien oui il y avait sûrement quelque chose mais comme effectivement ça m' intéresse pas j' ai pas dû euh ça m' a ça m' a pas marqué alors pas de succès avec la fête de la musique et Halloween ça existe pour vous Halloween euh oui mais enfin pour moi Halloween je pense que c' est plus euh voilà les enfants qui se déguisent et puis qui passent euh chercher des bonbons mais pas les grandes personnes mm ça peut hein après pourquoi pas mais vous n' en faites pas une occasion de sortie non non particulière ou non non du tout et les fêtes euh qu' est-ce qui nous reste comme fêtes tu as pas des fêtes des quartiers la fête des des fêtes des voisins la fête des voisins si par contre ça la fête des des voisins je je tous les ans là dans notre quartier euh c' est c' est organisé enfin il y a quelque chose euh et qu' est-ce que vous faites ben c' est en fait on se réunit euh euh sur la petite place là qu' est juste à côté là où il y a la l' horloge on va dire et en fait c' est des tables qu' on met dehors et euh et chacun apporte viennent manger apportent quelque chose qui qui-z-ont euh voilà oui oui ça par contre oui voilà puis ça permet de voir des bon des gens d' ici mais aussi des gens des autres immeubles voisins puisque tout le monde se retrouve voilà et les gens voilà et ça vous le faites aussi ça vous plaît bien enfin nous on a fait on a fait on a ça aussi à Sevran dans le quartier où c' est très très grand hein euh ils mettent les barbecues et tout ça euh c' est bien organisé avec une fête avant pour les enfants on ils ils ramènent des poneys tu vois ils ils font faire des tours ouais ah oui d' accord quand tu dis ils c' est qui ils c' est pas les habitants qui s' organisent c' est d' autres ils si c' est les hab~ non c' est les habitants du quartier donc nous on a été une fois la première fois quand on venait d' arriver comme tout le monde se connaissait on était là tous les deux personne est venu nous parler alors on a fait ça une fois et puis après après euh on a laissé tomber parce que oui je pense oui oui et en fait après oui faut attendre de d' avoir des enfants c' est sûr que c' est plus simple oui ça va changer oui euh et sinon les fêtes traditionnelles vous en fêtez vous fêtez la Noël oui voilà et le premier de l' an voilà ce Noël et premier avec la famille et le premier de l' an ouais ouais ben là quand j' étais bon c' est vrai quand j' étais plus jeune j' ai j' ai pu faire des jours de l' an effectivement avec des amis euh là pour le coup on allait on sortait et cetera et puis maintenant enfin c' est vrai que c' est on va dire c' est peut-être un peu plus tranquille et ça reste dans le cadre euh familial d' accord donc en fait pas tellement de nouvelles fêtes si la fête des voisins ça ça été une belle invention hein ça enfin il y a plein de mm oui parce que c' est pas si z-~ si vieux que ça mm ça doit faire dix ans pas plus mm oui enfin je pense oui pas plus oui et sinon vous n' avez pas euh d' autres choses qui marquent l' année dans la dans la ville je sais pas quoi les commerçants faisant une grande fête de quartier non pas spécialement enfin après vous avez les les les les les organi-~ les mm les oui ou les comment dire les brocantes qui sont organisées euh là dans dans sur Rosny ou aux alentours associations vous allez vous ben alors celle de Rosny j' y vais oui oui j' ai donc c' est c' est au mois de septembre je crois et euh mais après moi parfois euh c' est éventuellement les associations qui organisent des choses ou il y a une fête des boxeurs l' année dernière si on avait eu quelque chose tu te rappelles à Noël avec Bob tu te rappelles euh non pas il avait organisé euh euh à Noël enfin pendant les vacances qu' on avait vu les vidéos de de ses combats voilà ah oui à Noël les vidé-~ oui oui oui oui oui oui oui sans les vidéos de ses combats oui euh est-ce que le la ville donc est plutôt en train de se métisser davantage ou au contraire euh ou les émigrés vont plus loin et vous avez l' impression que c' est Parisiens qui arrivent ben sur Rosny je bon j' ai pas trop de recul effectivement parce que bon ça fait quand même que quatre ans que je suis là donc je après toutes les constructions enfin tous les nouveaux habitants de Rosny je pense que à mon avis enfin à mon avis je pense qu' il y a beaucoup de Parisiens qui doivent quand même venir parce oui chassés par le prix des logements que il y a beaucoup de de on voit voilà il y a beaucoup de constructions ici il y a à là ben là ne serait-ce que dans le centre ville là de Rosny depuis que je suis là euh ça changé mais alors euh donc euh c' est je pense oui ah oui oui que du neuf ouais je pense que c' est plus des voilà des Parisiens qui vont venir euh s' installer là ça c' est que du neuf donc c' est sûr que c' est pas et sinon la la mondialisation on la sent un petit peu alors peut-être pas avec les nouveaux venus mais simplement les modes alimentaires les restaurants ben je p-~ enfin sur Rosny il y a effectivement euh beaucoup de restaurants où avec enfin plein de restaurants étran-~ enfin étrangers enfin de na~ de de spécialités effectivement euh alors il y a beaucoup peut-être alors je sais pas si c' est qu' à Rosny hein je dirais beaucoup de restaurants chinois oui chinois au sens large ou ça peut être cambodgien euh oui voilà ou asiatique voilà asiatique donc ça effectivement euh il y en beaucoup sur Rosny mais je pense que c' est peut-être pareil ailleurs après euh oui il y a toujours des restaurants euh vous vous y allez ça vous arrive ça m' arrive ben donc en règle générale je vais euh soit sur le centre commercial où là c' est pareil vous avez plein de restaurants vous avez mexicain japonais euh donc vous avez tout essayé pas tout parce qu' il y a des choses que j' aime j' apprécie moins mais euh il y a le choix il y a le choix oui et vous avez changé dans ce que vous achetez vous vous êtes mis à acheter des choses euh des sushis mm des nems non des qu' est-ce qu' on peut dire des mangues oui non non moi je reste euh euh non c' est rare que j' achète des des produits euh exotiques ou des produits un peu étrangers d' autres pays je sais pas que ça me par port à ce que faisaient vos parents vous mangez de la même façon ah non pas du tout non non du tout parce que ben déjà parce que je suis toute seule et que ben cuisiner pour euh toute seule c' est vrai que c' est moins agréable et puis euh parce je suis aussi quelqu' un de très difficile donc qui euh qui mange qui il y a beaucoup de choses qui n' aime que je n' aime pas donc du coup je voilà ça se limite à un steak même pas non mais ça c' est enfin je veux dire ça se limite à des choses euh simples et des choses voilà je vais faire de la cuisine simple on va dire voilà mm d' accord bon comme je vous dis pour toute seule c' est vrai que c' est pas non plus et Noël par exemple c' est un vous faites une dinde avec des marrons à Noël avec votre euh famille donc ça c' est traditionnel et ça n' a pas bougé oui oui oui par contre oui oui oui ouais oui tout le temps euh depuis depuis très longtemps euh effectivement il y a la dinde au marrons ouais ouais d' accord et une bûche oui tout à fait et du foie gras pour commencer voilà tout à fait euh saumon et puis voilà les plats on va dire typiques bon d' accord plus ou moins de Noël Lees vous faites ça en Hollande non et ici non plus et non ici ah non vous êtes toujours oui on va toujours là-bas enfin comme on va toujours en Hollande non mais on va toujours c' est différent oui et c' est quoi euh on a pas de plat traditionnel non pour Noël ah donc c' est inattendu vous ne savez jamais il y a pas de longs coups de fil voilà non alors c' est vrai que on bien sûr on fait toujours de notre mieux pour faire quelque chose d' original donc ça va prendre du temps ça va prendre la journée évidemment on cuisine des choses qu' on cuisine pas d' habitude mais il y a pas euh il y a pas un plat traditionnel qu' on mange à la Noël bien sûr d' accord oui nous comme la dinde aux marrons par exemple ça il y a pas de non non euh alors je j' ai j' imagine que comme je suis là tout le monde fait l' effort de parler en français assez soutenu mais euh par ailleurs ça vous arrive de pratiquer un un français un petit peu plus décontracté avec des amis ou pas est-ce que vous parlez là un français non pas spécialement je je parle j' ai pas un vocabulaire plus décontracté alors oui c' est sûr qu' on fait plus attention avec la personne avec qui l' on est c' est sûr mais euh sinon non je vous vous ne faites pas encore partie de la génération qui a été élevée avec les radios jeunes vous n' avez pas eu un moment d' écoute de de fun radio si ah ben si si si si euh ben quand j' étais oui ça commencé au collège oui au collège les années collège voilà c' est ça ah oui puis euh et vous avez continué jusqu' à quand ben j' écoute encore Fun radio ah et du coup euh Fun radio remarquez Fun c' est pas Skyrock mm Skyrock est plus débraillée m on va dire voilà oui ça changé enfin je sais que sur Fun radio maintenant euh euh bon j' écoute surtout pour la musique hein maintenant je les écoute plus pour les émissions euh c' est vrai qu' il y a des émissions le soir des fois où les gens interviennent sur la radio mais ça non je ça vous écoutiez en cinquième voilà tout à fait oui et alors à ce moment là vous av-~ vous vous êtes mis à parler comme euh non même pas ben en fait euh non jamais non non non non euh les animateurs non jamais jamais beaucoup dans le vocabulaire est sorti euh des mm et pas plus d' argot de boxe non non non ben non je pense pas hein ouais il doit y avoir euh des façons des tours des non il y a pas des non jargons de la boxe ben non je pense pas enfin oui les termes des coups mais après le reste euh non c' est pas non à part les termes enfin enfin les termes pour les coups euh oui bon et après il y a il y a notre entraîneur qui a peut-être des expressions voilà à lui mais euh mais qu' est-ce qu' il dit lui ben je sais je sais plus mais toi tu moi ça fait longtemps que je l' ai plus entendu mais il a des des expressions qu' il dit tout le temps des fois il est tel-~ il est un peu fou donc en fait euh il se met à parler mais ça lui arrive de parler un peu bizarrement oui mais c' est plus des expressions euh enfin c' est pas forcément les liens avec la boxe mais euh oui non mais voilà mm après voilà oui c' est c' est des expressions qu' il peut avoir mais bon mais il y a aucune raison de lui emprunter ça parce que justement c' est pas le vocabulaire de la boxe donc vous vous êtes pas mises à non oui non non non et la façon dont dont les jeunes parlent euh Paul Marie disait que il ne comprenait pas de temps en temps les les gens dans le R E R ou dans le le au début au début quand il non c' est moi qui disais ça oui ouais moi je les comprends pas c' est surtout toi qui disais ça c' est ça et vous ça vous arrive de d' avoir l' impression d' être complètement coupée de des façons de parler des jeunes non ben disons que ça c' est sûr que ça évolué par rapport à nous parce que euh je je me revois alors des fois leur âge et c' est sûr que ça ça n' a rien à voir donc en règle générale j' y arrive à quand même comprendre ce qu' ils disent bon mais c' est sûr que des fois euh on a quand même un moment d' hésitation avant de comprendre ce qu' ils veulent dire quoi parce que oui mais ils ont un double langage c' est-à-dire ils changent s' ils parlent avec vous euh oui enfin ça dépend voilà ça dépend oui c' est ben je pense qu' il y a des gens qui parlent comme tout le temps comment ça dépend et avec tout le monde hein qui n' ont qui n' ont plus que ce langage moi j' ai je suis des je suis des jeunes dans dans ma ville là qui cherchent du boulot justement et qui doivent s' entraîner à faire des entretiens d' embauche et justement ils doivent s' entraîner parce qu' ils parlent comme avec leurs leurs potes quoi donc euh ils ils ils se rendent pas compte que ce langage déjà est va être enfin éliminatoire pour un entetien d' embauche et ils savent pas ils ils savent pas ils savent pas euh faire la différence ils s' en rendent pas compte mm d' accord d' accord je pensais que l' école aidant ils avaient mais parce que tous un double registre non mais parce qu' en fait ce ces gens là dont je parle c' est justement des personnes qui ont quitté l' école à très tôt voilà donc ils ont pas quinze ans d' accord mais toi il y a beaucoup de il y a beaucoup de jeunes i-~ enfin il y a beaucoup parce que à Bagnolet c' est un peu comme comme chez moi c' est-à-~ dire que les cités sont vraiment séparées des quartiers euh là où tu as comme tu dis que tu habitais dans dans un près d' une oui enfin j' habitais enfin dans dans le pavillon de mes mais c' est dans une effectivement d' une petite rue où il y a des des mais bon à en bas il y a quand même une cité elle est pas grande certes mais il y a quand même une cité mais il y avait pas des gens qui trainaient et tout euh ben moi j' ai j' habite ben j' ai jamais eu des souvenirs d' avoir euh des pro~ enfin des des jeunes ou des problèmes dans cette cité là en particulier euh ceci dit dans d' autres endroits si il y a des jeunes qui euh qui qui trainent enfin où on voit on oui dans des quartiers bien bien connus bien spécifiques oui oui oui mm mais la cité qui est la plus proche de du pavillon bon a priori à ma connaissance il y a jamais eu trop de problèmes on va dire mais tu avais pas d' amis là justement qui pouvaient justement je sais pas ça c' est ce que vous d' ha-~ non pa-~ c' est parce que j' y suis jamais allée en fait donc j' avais pas d' amis là non non non pas dans pas dans ce pas dans celle-là on va dire ouais d' accord mais euh ça reste un phénomène limité justement aux cités j' imagine cette incompréhension euh par ailleurs euh je sais si dans votre famille ou les enfants d' amis euh continuent à avoir oui un le langage ben je pense que c' est dans les cités puis dans les si je pense dans les les écoles enfin les collèges et les lycées maintenant euh enfin moi je sais pas je vois euh j' ai mon cousin qui a quatorze ans et euh donc il va là au collège par contre lui à Bagnolet et bon quand on voit euh on peut assister des fois des sorties de collège ou à bon là on voit le le enfin moi je vois le le la différence entre nos allées collège à nous et là maintenant c' est euh du point de vue du langage du point de vue du langage du comportement de de l' habillement du comportement ben parce qu' ils sont euh et moi je trouve qu' ils sont comment dire nous on on a~ on passait déjà pour des terreurs mais en fait on est on est on était des anges par rapport à maintenant euh leur comportement entre eux enfin ils sont toujours en train de s' insulter en train de se se bagarrer même si c' est pour rire mais euh des gentilles d' accord c' est ça l' air comme ça très agressif c' est tout le temps voilà ils sont toujours euh on a l' impression qu' effectivement ils parlent ils sont agressifs même entre eux alors que nous on enfin on blaguait mais différemment c' était pas pareil on faisait d' autres choses et on se dit on a l' impression d' être effectivement on était des anges parce que quand on voit on voit et votre cousin il se comporte comme ça alors il a pas non il a pas de de fréquentations mm non non ça va encore donc c' est pas les enfants général c' est une après je pense que c' est certains groupes certains certains enfants pas tous non non et alors par rapport à la au contraire à la génération disons des grands parents oui vous vous avez vous avez l' impression que vous étiez une terreur que vous étiez ben disons que euh je pense que j' ai je j' ai pas fait beaucoup de bêtises ou de choses vraiment euh très graves quand j' étais plus jeune mais euh malgré tout je pense que les rares fois où j' ai pu je sais pas faire des choses ou désobéir ou je sais pas enfin faire des bêtises comme chaque enfant je pense que déjà pour euh ma grand-mère notamment parce que j' ai j' ai connu que ma grand-mère mais euh c' était j' étais déjà euh bon c' était déjà pas bien quoi on va dire bon donc les générations se suivent et se ressemblent par certains côtés bon écoutez moi je crois que j' en on a fait un petit peu le tour euh mais peut-être que j' ai oublié complètement des choses importantes quand vous pensez à Bagnolet ou même à Rosny maintenant où vous dites mais enfin parlant de la ville comment se fait-il qu' on ait pas abordé cette question non enfin moi je sais qu' à la seule chose que je peux je peux rajouter c' est vrai que moi pour moi Bagnolet ça représente ben ça représente toute mon enfance et puis toute ma jeunesse hein forcément puisque je vous dis j' y ai habité jusqu' à jusqu' à vingt-sept ans donc c' est vrai que pour moi ça reste une ville auquel je suis à laquelle je suis attachée quand même malgré tout hein donc euh après bon j' ai j' ai découvert autre chose là en venant sur sur Rosny hein mais j' oublie pas pour autant tout ce qu' il y a eu avant puis c' est c' était l' époque ouais de mes amis de du collège enfin des souvenirs qu' on peut avoir et alors vraiment toute toute dernière question donc vous partez en vacances hein oui euh vous partez loin alors en règle générale c' est c' est toujours en France bon ça m' est arrivé de voyager à l' étranger quelquefois mais en règle générale c' est la France et euh je pars beaucoup dans le dans le Sud-est en fait dans le Midi de la France quoi voilà d' accord et si vous pouviez déménager là ah là par contre je pense que j' y réfléchirai quand même oui parce que je c' est vrai que c' est c' est autre chose donc ça me plaît aussi donc euh je me dis euh c' est pourquoi pas on va dire pourquoi pas oui l' été prochain vous allez où je sais pas encore mais je pense que ça sera euh certainement quand même dans le dans ce coin là on va dire Aix-en-Provence voilà par exemple par exemple oui pa voilà les coins qui sont Marseille qui sont proches euh voilà de ces lieux là mais ça pourrait être Nice aussi vous êtes allée à Nice non je connais pas non en fait vous êtes plutôt Aix Marseille alors je connais plus voilà les enfin le département des Bouches-du-Rhône et le département euh du Vaucluse disait Lies donc c' est deux départements que je connais un peu plus on va dire oui oui mm d' accord enfin bonnes vacances à bientôt c' est encore un peu tôt mais oui mais ça passe et merci beaucoup je pense qu' on va s' arrêter merci infiniment d' accord ben merci