PUB-ORL-1

Corpus:
CRFP (O)
Filename:
PUB-ORL-1
Contact:
Claire Blanche Benveniste
Abstract:
commentaires qui accompagnent une visite guidée du musée des Beaux-Arts de Tours
Recording date:
00/00/2000
Recording duration:
00:13:12
Signal type:
audio
Sound quality:
environnement peu bruité
Anonymization status (recording):
script Daniel Hirst
Annotation tiers:
Annotation automatique
Identifier:
L1, L2, L3, LX
Age:
21-60, inconnu, inconnu, inconnu
Gender:
F, F, F, inconnu
Profession:
guide touristique, inconnu, inconnu, inconnu
Level of education:
études supérieures, inconnu, inconnu, inconnu
Birthplace:
inconnu, inconnu, inconnu, inconnu
Annotation status:
automatique
Type:
présentation publique
Sector:
professionnel
Modality:
oral
Number of speakers:
2+
Channel:
en_public
Sample address:
/annis-sample/crfp/PUB-ORL-1.html
Text:
alors le musée des Beaux-Arts euh est installé dans des bâtiments anciens il s' agissait de du palais des archevêques alors je vais vous présenter un petit peu l' histoire de ce site avant de commencer à proprement parler par le musée et pour ça je vais vous montrer quelques plans alors il y avait euh à l' origine un un premier palais pour l' archevêque euh construit au sixième siècle dont il ne reste aucune trace aujourd' hui et on en a construit un second au douzième siècle alors le second en fait se cache derrière il est en retrait là-bas on pourra faire un petit t~ euh jeter un petit coup d' oeil tout à l' heure euh il se trouvait juste derrière euh ça c' est au douzième siècle alors je vais vous montrer un plan de la ville au douzième siècle par exemple euh vous avez ici un carré avec une avancée demi-circulaire il s' agit des remparts du quatrième siècle donc qui ont été construits au quatrième siècle et dans ces remparts dans l' angle sud-ouest on a installé le quartier cathédrale ici donc la cathédrale et le palais de l' archevêque qui a été construit euh enfin celui dont je vous parle maintenant au douzième siècle donc vous voyez il est à l' intérieur des murs et adossé à ceci juste ici certains d' entre vous ont-ils déjà suivi une visite générale non bon non très rapidement il y a eu plusieurs enceintes à Tours euh sur ce plan on a retracé toutes les les enceintes successives ici vous avez en vert euh le rempart du quatrième siècle vous reconnaissez son avancée demi-circulaire il y a eu différentes enceintes par la suite et on a réalisé au dix-septième siècle cette dernière enceinte ici en jaune beaucoup plus grande si bien que tous les murs qui se trouvaient à l' intérieur de cette dernière enceinte sont devenus inutiles et on les a dans la plupart des cas supprimés puisqu' ils cloisonnaient l' espace inutilement hein on les a donc supprimés et on a notamment supprimé ce mur-ci donc je reviens au gros plan pour que vous compreniez mieux ce qui s' est passé on a supprimé ce mur et on a utilisé les fondations du rempart du quatrième siècle comme fondation d' un nouveau palais alors on va examiner ce bâtiment sur la gauche vous avez peut-être remarqué une différence entre le bâtiment qui se situe à gauche et puis celui qui est devant nous hein une différence de style dans le prolongement de ce bâtiment vous devinez v-~ vous devinez une tour là-bas oui vous voyez alors cette tour c' est un vestige considérablement restauré du rempart du quatrième siècle d' accord donc c' est la tour euh de l' angle sud-ouest on devrait apercevoir euh une portion courbe une portion de mur courbe sur la gauche regardez on a l' impression là-bas sur votre droite on l' aperçoit là-bas vous voyez ce mur courbe bon c' est un mur médiéval mais il reprend le tracé exact de ce rempart je passe sur les détails et on a donc devant nous à la place du mur du quatrième siècle deux bâtiments l' un du dix-septième et l' un du dix-huitième et on a construit ces bâtiments sur les fondations de l' ancien rempart du quatrième siècle d' accord bon quand on descend dans les dans les caves de ce bâtiment on peut apercevoir et on peut étudier les les fondations du rempart du quatrième siècle qui existent au dix-septième siècle on a donc décidé de construire un nouveau palais euh et il occupait toute la toute la longueur entre la tour d' angle sud-ouest et le mur qui est là-bas et au dix-huitième siècle le nouvel archevêque a décidé de remplacer le palais du dix-septième siècle par un palais plus à la mode un palais du dix-huitième siècle au début il projetait d' abattre complètement le palais du dix-septième et en fait il n' en a abattu qu' une partie ce qui explique pourquoi on a gardé cette cette aile alors vous voyez sur cette partie dix-septième euh un pavillon central avec deux pavillons latéraux hein donc on peut se dire il y a quand même une certaine symétrie eh bien en fait euh le pavillon latéral de droite ici était à l' origine le pavillon central hein il était beaucoup plus grand vous voyez une différence d' ailleurs dans le traitement de la toiture des deux pavillons latéraux actuels donc le pavillon latéral de droite était le pavillon central et il avait pour pavillon latéral si je puis dire euh ce qui est aujourd' hui le pavillon central d' accord voilà et donc il était gigantesque et on l' a remplacé au dix-huitième siècle par celui-ci et c' était uniquement dans le but d' avoir un palais plus moderne alors oui oui tout à fait oui oui et pourquoi il en a conservé qu' une moitié une question de moyens ou eh bien ça ça se fait au fur et à mes~ enfin on peut observer ça un petit peu partout c' est des règles générales c' est on a peu près le même exemple pour la cathédrale euh quand on décide de remplacer un édifice par un autre il y a plusieurs parties plusieurs plusieurs projets et ces projets évoluent euh au fil des des années voire des siècles si bien qu' on obtient des résultats comme comme celui-ci mais à l' origine enfin il aurait pu entièrement disparaître puis bon on a interrompu les travaux on s' est contenté de ça puis on a gardé ça toujours des des raisons de budget ou des ou des changements de d' archevêque et d' architecte qui font que bon alors avez-vous quelques questions sur cette euh présentation des bâtiments non voilà alors le musée des Beaux-Arts est devenu musée des Beaux-Arts en mille huit cent trois en mille huit cent trois que le les bâtiments ont été euh euh réservés euh au musée des Beaux-Arts donc nous allons entrer dans ce musée climatiques idéales pour la conservation voilà donc vous avez bien retenu les saisies les achats les dons et les dépôts euh le musée de des Beaux-Arts de Tours est un musée municipal maintenant c' est-à-dire qu' il dispose d' un budget municipal tout le personnel du musée est un personnel municipal sauf le conservateur qui dépend directement de l' État donc un budget municipal mais avec des subventions euh en cas de besoin provenant essentiellement de l' État et également du FRAM le Fonds Régional d' Acquisition du Musée voilà donc euh si jamais il y a on verra on a plusieurs exemples euh sur le marché un tableau euh d' une valeur euh très importante et que le musée n' a pas les moyens de l' acheter on peut faire appel au FRAM d' accord euh le budget d' acquisition varie entre trois cent mille et quatre cent mille francs par an ce qui est une somme tout à fait relative qui peut être dépensée en un seul tableau ou ou être répartie sur divers tableaux euh ce budget est consacré à l' acquisition d' oeuvres mais aussi à la restauration de certaines oeuvres donc on en parlera également euh toutes les oeuvres toutes les collections du musée des Beaux-Arts ne sont pas exposées hein dans leur ensemble une bonne partie des collections sont remisées et euh certains certains tableaux sont en mauvais état et euh attendent une restauration voilà euh le musée des Beaux-Arts est un le musée des Beaux-Arts de Tours est un des musées les plus visités de la région Centre on estime euh à peu près le nombre des vis-~ de visiteurs à cinquante mille par an euh ça peut varier s' il y a une exposition temporaire un petit peu euh attractive le nombre de visiteurs peut augmenter mais enfin bon disons cinquante mille soixante mille par an avez-vous quelques questions sur cette présentation générale bon alors euh la visite que nous allons faire aujourd' hui n' est pas ne consiste pas en une présentation exhaustive des collections d' abord parce que certaines ne sont pas accessibles au public hein il y a au total deux mille tableaux mille à mille cinq cents estampes et environ deux cents sculptures elles ne sont pas toutes exposées dans les salles accessibles au public comme je vous l' ai dit et d' autre part euh le conservateur du musée a décidé que nous ferions ensemble un itinéraire choisi par lui pour présenter certaines collections remarquables euh sur lesquelles il souhaite que nous insistions mais vous avez la possibilité à la suite de cette visite de rester dans le musée et de de regarder de compléter par vous-mêmes cette visite avez-vous quelques questions nous allons poursuivre alors nous sommes ici dans la dans la partie dix-septième hein essayez de vous souvenir il y a deux bâtiments un bâtiment dix-septième un bâtiment dix-huitième euh j' essaierai de de vous signaler à chaque fois où nous nous trouvons nous sommes donc ici dans une salle dix-septième euh alors donc avec des tableaux qui datent essentiellement du dix-septième on va présenter celui-ci euh ce tableau euh représente euh euh le petit neveu de Richelieu euh donc ça se passe au dix-septième siècle le l' artiste euh s' appelle Charles de La Fosse euh alors on peut tout de suite remarquer ç~ ça va être un petit peu le le fil directeur de de notre visite euh la façon dont on représente les personnages d' une époque voilà au dix-septième siècle on représente un personnage important euh habillé à l' Antique hein il faut il faut essayer de souligner cet cet anachronisme le le petit neveu de Richelieu ne s' habillait pas comme ça au quotidien ça n' était pas du tout la mode de l' époque alors peut-être que pour certains c' est évident mais c' est peut-être pas évident pour tout le monde c' est pour ça que je tiens à le souligner enfin je sais pas est-ce que est-ce que vous avez eu quelques notions sur euh un petit peu voilà là ce personnage est représenté à l' Antique avec des sandales euh vous voyez qu' il n' y a pas de selle sur le cheval il y a une peau de de bête euh il a un-~ une position de gloire en fait euh c' est un tableau qui représente une des victoires qu' il aurait qu' il aurait eues euh lors d' une quelconque guerre en Italie enfin une petite victoire là on peut également souligner une disproportion entre cette cette gloire et et la réalité de la victoire euh le cheval euh la posture du cheval est une posture très très difficile c' est-à-dire qu' il est en pesade donc c' est assez remarquable là on peut penser que le que le peintre avait quand même quelques notions alors je n' y connais rien en équitation on me l' a dit mais euh faire prendre une telle posture à un cheval est extrêmement difficile et donc représenter cette posture sur un tableau témoigne de quelques connaissances que pouvait avoir le peintre euh dans le domaine voilà avez-vous quelques questions est-ce que tout le m-~ oui à chaque fois je vous installez-vous comme vous voulez hein ça vous voyez que ça brille par endroits donc n' hésitez pas à vous déplacer pour mieux apprécier le le tableau