fmedin02

Corpus:
CORALROM (O)
Filename:
fmedin02
Contact:
Cresti, Moneglia
Abstract:
Discussion sur les hommes, les enfants, l'éducation, la religion.
Recording date:
00/00/1994
Recording duration:
00:21:07
Signal type:
audio
Sound quality:
environnement peu bruité
Anonymization status (recording):
script Daniel Hirst
Annotation tiers:
Annotation automatique
Identifier:
EDO, SAP
Age:
inconnu, inconnu
Gender:
M, F
Profession:
journaliste, singer
Level of education:
inconnu, inconnu
Birthplace:
inconnu, inconnu
Annotation status:
automatique
Type:
médias oraux
Sector:
professionnel
Modality:
oral
Number of speakers:
2
Channel:
radio
Sample address:
/annis-sample/coralrom/fmedin02.html
Text:
Sapho je suis obligé de cafter mais pendant la chanson vous avez dit on va encore croire que je suis une obsédée sexuelle et si vous l' étiez et si on le savait quelle importance ben je suis pas tout à fait ça c' est-à-dire que je suis quelqu' un euh qui qui bien sûr je suis une obsédée par euh sensuelle non de l' amour de l' amour euh sous toutes ses formes mais p-~ mais mais pas je suis pas une obsédée sexuelle ça c' est sûr je je enfin je dis ça votre ambition c' est en tous les cas et je c' est pas du tout sexuel sexuel ce que je dis c' est jouir jouir jouir jouir du moment de la seconde d' une rencontre ouais ouais bé oui ah non ah non non non non non attention ah non non je suis pas du tout d' accord mon ambition c' est jouir parfois mais sublimer beaucoup euh parce que euh je trouve que ce serait très court de jouir juste et qu' il y a mieux à faire et il y a il y a bien sûr bien sûr qu' il faut jouir je crois que c' est c' est important mais c' est important aussi de de faire quelque chose de de de de cette pulsion d' en de faire quelque chose de euh qui qui va plus loin qui qui nous euh qui qui nous conduit à un discours plus universel à pa il s' agit pas non plus de cet amour à deux il y a aussi cet amour des z-~ mh d' autres d' autres gens et qui euh qui qui s' élargit et euh et c' est vrai que c' est euh je trouve que serait ru-~ réducteur un peu de d-~ de dire jouir Sapho vous chantez vous chantez souvent des mots que vous avez imaginez sur des musiques que vous avez imaginez euh vous êtes écrivain vous êtes conteuse et vous dessinez aussi alors normalement à la fin de l' émission je remets une page blanche à l' invité et pour vous faire extrêmement plaisir toutes les douze minutes je vais vous offrir une page blanche alors voici la première page blanche que faites vous immédiatement de la page blanche Sapho en plus on dit que vous avez beaucoup d' imagination prouvez-le mh mh c' est c' est affreux alors je suis tentée de faire des choses euh épouvantables parce que euh euh avec cet-~ ce ce le ton de cette émission on est euh on est conduit à des horreurs alors premier dessin qu' avez vous fait et ben devinez un rectangle raté et non fermé ben o-~ par exemple un obsédé sexuel dirait un lit ah non fermé maintenant oui ben alors vous avez dessiné un lit d' accord Sapho rendez-vous dans dix minutes vous n' êtes pas du tout obsédée ben oui ça on vient vraiment de le comprendre tout à l' heure vous avez commencé cette émission mais j' aime j' aime dormir j' aime beaucoup dormir vous avez commencé l' émission tout à l' heure en disant que bien sûr vous ai~ vous aimez et vous avez aimé mentir pourquoi lorsque euh lorsque vous étiez jeune et que vous êtes allée au conservatoire de Mireille vous avez décidé de vous présenter pas du tout comme vous étiez mais comme une québécoise parce qu' en réalité j' étais pas du tout chanteuse à l' époque et euh j' étais c' est une histoire de fous je j' avais fait le réseau à l' époque c' était une his je vais pas raconter tout ça c' est trop compliqué mais on tombait sur des gens inconnus qui voulaient en général avoir des aventures avec des e inconnus et moi j' adorais euh semer un peu mh le trouble là-dedans et je racontais n' importe quoi on me dit décrivez-vous je disais j' ai un sein plus haut que l' autre j' ai une fermeture éclair qui part du cou jusqu' au nombril et s-~ tout s' ouvre et caetera bon et je tombe sur un fou qui s' appelait Hervé Christianni à l' époque inconnu au bataillon et qui me dit qu' il qu' il fait de la musique et qui me chante une chanson au téléphone je dis mais vous chantez bien vous dites donc et puis moi j' étais comédienne je commence à lui dire des fables de La Fontaine avec l' accent québécois et là-dessus il me dit un pari que vous vous faites passer pour une québécoise au petit conservatoire de Mireille je lui ai dit et vous êtes allée au petit conservatoire de Mireille à cause de ce pari en vous faisant passer pour une québécoise mais ça duré longtemps voilà c' est ça ben ça duré quelques euh mois mais euh je l' ai pas euh je l' ai caché un mois et ensuite elle a su mais je suis restée québécoise six mois ça été euh mes débuts dans la musique et d-~ pa-~ j' ai commencé par une imposture et euh toutes mes impostures en général m' ont m' ont conduit à des choses euh importantes définitives déterminantes alors puisque vous vouliez être comédienne et que vous l' êtes quand même encore sur scène en chantant j' imagine quand même que c' est à peu près le même mé-~ le même métier que vous faites euh puisque tout le monde a rendu hommage à Jacques Brel j' avais envie que vous nous disiez que vous nous disiez Sapho mh Ne Me Quitte Pas mais la conclusion je vous préviens ne vous appartiendra pas d' accord c' est difficile hein Sapho puis Barbara Ne Me Quitte Pas de Jacques Brel euh vous aimez quitter vous êtes capable de quitter un homme lorsque ça ne va pas on dit d' ailleurs que les hommes ne savent pas quitter une femme vous êtes d' accord avec ça les hommes sam~ savent moins quitter les femmes et d' ailleurs ils euh sont un peu oh c' est c' est un lieu commun que de dire ça mais c' est vrai qu' ils laissent à l' autre le soin de le faire et c' est leur façon de les quitter au fond c' est de de faire que ce soit intolérable jusqu' à ce qu' on les quitte c' est une façon euh non moi je hélas euh je ai j' ai j' ai quitté j' ai été quittée bien sûr et beaucoup c' est-à-dire que j' ai eu des histoires euh qui duraient au tout au plus trois ou quatre ans et j' ai et je sais pas pourquoi jusqu' ici en tout cas euh je suis s~ pas parvenue à m' inscrire dans une durée mh avec quelqu' un et j' ai toujours envié ces gens qui ont fait comme ça un bout de vie ensemble qui ont des euh un grenier de souvenirs euh ensemble et euh je sais pas si c' est un manque de s ressource de ma part ou trop de s ressource euh peut-être les deux et euh mais je je s-~ je ne désespère pas de réussir à à à faire comme ça cheminer plus longuement avec quelqu' un parce que je trouve que c' est une expérience importante tout à l' heure on l' a compris vous nous l' avez dit euh vous étiez audacieuse lorsque vous vouliez un homme vous lui faisiez comprendre et puis vous vous êtes aperçue que ça faisait peur aux hommes et on peut imaginer que pour d' autres raisons aussi Sapho vous faites peur aux hommes un homme vous rencontre vous l' intriguez vous le séduisez mais il vous voit là avec cette voilette avec ce maquillage avec une attitude une audace un sens de la liberté alors est-ce que vous ne faites pas peur aux hommes et quand lorsque ça marche mh et que arrive le moment où vous enlevez la voilette où vous enlevez le reste est-ce que l' homme lui n' est pas perdu a l' impression d' avoir rencontré une femme et puis de commencer quelques moments de bonheur avec une autre mh m~ en tout cas ce que je peux dire c' est que ah c' est beaucoup de questions euh de en une euh je peux dire que euh de toute façon je suis pas du tout euh affectée euh de faire peur à cer-~ à certains hommes parce que je me dis que ces hommes-là euh ne sont pas pour moi euh les hommes qui qui ont peur euh bien c' est que de toute façon nous ne sommes pas nous ne pouvons pas nous rencontrer i je pense que j' ai j' ai besoin que les hommes justement aient cette à la fois aient peur parce que je crois que toute rencontre s' accompagne de peur mais qu' ils acceptent d' avoir peur c' est c' est très important et ce tremblement c' est quand même une intensité une émotion pourquoi pas alors il y a tremblement et après et après il y a je la plupart des hommes enfin jusqu' ici je crois c' est ce qui s' est passé au contraire c' est pour eux une espèce de privilège particulier de de me dénuder et ce n' est pas la nudité en fait qui est la qui qui finalement c' est pas d' être d' être nue c' est justement par exemple d' enlever ma voilette ou mon maquillage qui me rend plus nue encore que que la nudité le plus difficile d' ailleurs s-~ euh Sa~ c' est pour vous c' est d' enlever le maquillage et la voilette ou d' enlever la robe et le reste rien n' est difficile dans un espace d' amour tout est difficile dans un espace euh froid déshabiller un homme vous aimez j' adore je trouve que les hommes ce qu' il y a de de de de de très beau je trouve dans notre époque c' est que les hommes et les femmes sont les objets les uns des autres tour à tour autrefois c' était toujours les femmes qui étaient les objets et caetera maintenant c' est vrai que les hommes euh sont aussi nos objets qu' on prend plaisir à les déshabiller qu' on aime les regarder que que la beauté d' un dos d' homme c' est quelque chose qui vous fait tomber par terre que que le sexe dit euh beau euh celui des femmes ben maintenant on sait aussi que que que le cel~ l' homme ça peut être le beau sexe aussi et euh moi j' adore cette espèce de euh d' alternance comme ça du du du regard et de de euh de l-~ du goût c' est on goûte l' autre tour à tour tour à tour l' un goûte l' autre je ne dis plus rien je vous l' avais promis une page blanche toutes les douze minutes deuxième page blanche que faites-vous Sapho ben évidemment vous me branchez sur des histoires constamment euh sensuelles alors qu' est-ce que vous voulez que je fasse moi je vais être obligée de faire des choses abominablement euh ah qu' est-ce s qu' il en disait oui-~ hier j' ai regardé la télévision et il y avait un une citation très jolie qui a été dite c' était la la la porn-~ la la pornographie c' est le sexe des autres à moins quelque chose comme ça enfin et vous dessinez qu' est ce que s-~ je dessine une dame nue euh on voit pas encore sa tête euh elle est penchée elle a la tête penchée et puis et puis voilà elle est assez comme ça repliée et puis on imagine ici la tête d' un monsieur en bas de la page à droite qui la regarde je crois que vous l' aimez écoutez -la Dalida ça vous fait sourire Sapho Tire L' Aiguille je crois que c' est une vieille chanson euh yiddish absolument oui alors vous êtes juive ça vous g-~ ça gêne que ça vous gêne que je le dise non mais est-ce que ça veut dire quelque chose pour vous pas du tout euh non rien ne me gêne bien sûr pas comme on pourrait ben il y a mille façons d' être d' être juif moi je s parlerai pas de mon judaïsme mais d-~ mais d-~ mais de ma judaïté disons c' est-à-dire que j' ai dans mon dans mon héritage de juif il y a quelque chose qui qui il y a des choses que je trouve merveilleuses il y en a d' autres que j' ai laissées euh au vestiaire je ne suis pas religieuse mais par exemple ce que j' aime chez les dans l-~ dans la culture juive c' est euh cette espèce de de relation x au s texte de rapport x au s texte du commentaire du texte parce que le Talmud c' est le commentaire de la Bible il y a il y a d' une part le récit ensuite on commente et ensuite il y a encore un autre une autre approche qui est une approche linguistique presque où on où toutes les lettres de l' alphabet ont un sens et un chiffre et il y a une numérologie et j' adore ce rapport à la langue et euh je crois que c' est pas par hasard s' il y a beaucoup de Juifs philosophes s' il y a beaucoup de de de de gens comme ça qu~ et psychanalystes notamment et euh donc ça ça mh ce rapport au langage des Juifs ça je l' ai je je crois que c' est quelque chose qui m' y qui qui m' imprègne pourquoi est-ce que vous êtes très discrète sur les premières années que vous avez passées l' éducation que vous avez reçue à Marrakech on a l' impression que vous n' aimez pas en parler on ne sait pas ce que font vos parents s' ils sont encore en vie impossible de connaître votre vrai nom mon père est mort alors votre mère est encore en vie oui elle comme dirait l' autre elle sait ce que vous faites et bien au début elle aime ce que vous faites elle respecte ce que vous faites alors ça été au début euh la désapprobation totale absolue quand euh je euh qu-~ je en écoutant cette chanson Tire tire l' aiguille ma fille je pensais que ça aurait pu être ma vie enfin ça aurait été ça aurait réjoui ma mère au fond que je que j' épouse une profession libérale quelconque ou que je sois moi moi-même avocate ou je sais pas quoi ou que vous entreteniez le trousseau voilà et que je me marie et que et que et que je rentre dans un ce qui est normal toutes les mères veulent ce des choses finalement gens se la plupart des gens sont très conventionnels et parce que la société il y a une pression comme ça sociale sur les gens donc quelqu' un qui qui qui fait pas comme comme les autres c' est effrayant et puis elle donc elle était pas contente et s maintenant je crois que elle non elle est contente que je sois écrivain mais pas pas chanteuse et maintenant elle va au x s concert chanteuse mh c' est moyen ce ce c' est pas elle le tolère maintenant mais Sapho vous avez écrit des romans vous avez aussi écrit pour des enfants vous adorez les enfants vous aimez leur raconter des histoires vous avez essayé de filmer certains enfants les enfants de l' intifada euh vous vous êtes mariée au Mexique à ce moment-là vous avez déclaré ben je crois que je vais disparaître parce que je vais pondre bon il se trouve que vous n' avez pas pondu mh oui non il est possible que vous n' ayez pas d' enfant est-ce que ça c' est l' angoisse totale la préoccupation de la femme de quarante ans je dirais non non non euh pas pas en ce qui me concerne c' est-à-dire que j~ si un enfant survient il viendra je veux dire je ne je je vais pas euh au c-~ je il sera le bienvenu je veux dire et euh j' aime les enfants et euh je serais ravie c' est une expérience de toute façon de femme euh je trouverais triste de passer à côté de cette expérience si si mais si ça n-~ si il ne vient pas je je sais pas si je vais aller euh faire des manipulations euh génétiques et caetera et puis en plus je veux un père ça c' est sûr et euh il est pas question de faire un enfant sans père il y a des tas de femmes qui font des enfants pour elles-mêmes mh si vous faites un enfant c' est par amour c' est pas pour vous euh n-~ oui c' est pas non c' est pas c' est pas pour entretenir vos vieux jours pas toute seule non pas toute seule je je suis pas pour Sapho encore une page une page blanche voilà je vous la donne ah vous avez eu peur oh hein encore vous ah oui vous nous avez dit que vous saviez dessiner mais je ne sais pas dessiner alors premier dessin au départ c' était un lit ensuite c' était une femme caressant un homme ou l' inverse ou les deux et maintenant que faites-vous ça c' est euh Daniel Chic avec un micro dans la tête c' est un homme de radio allez on part en voyage maintenant vous fermez les yeux vous écoutez cette musique elle est pour vous et puis vous nous dites où vous êtes ce qui se passe quelle s s couleur nous sommes euh dans une campagne française et euh je suis un peut-être un un oiseau quelconque en plein vol euh je traverse les nuages c' est humide et je survole une maison peut-être que j' aimerais être une chauve-souris je s-~ j' écris une histoire de chauve-souris et puis je suis dans l' air l' air fait partie de moi je ne suis pas séparée de l' air l' air me contient je le respire je ne sais pas que je le respire et puis je continue de m' en-~ de voler tout à coup j' entends du bruit un bruit étrange un bruit organisé qui n' est pas le bruit du vent un bruit qui qui souffle et c' est une bête une bête luisante une grosse bête luisante et noire comme moi mais un peu humide et il s' échappe d' elle comme ça des sons et il y a une dame assise à cette bête c' est une humaine elle a un verre sur et elle s' envole elle croit qu' elle vole mais elle vole pas du tout alors moi je sais ce que c' est que voler elle a la elle fait des gestes du dos comme si elle s' envolait elle prend cette bête comme ça je bois dans son verre et je m' aperçois que c' est c' est de la musique c' est un piano elle attrape le piano elle attrape ce buffet musical et on dirait qu' elle qu' elle va la le le suspendre tellement elle est forte et puissante et fragile et elle se repose et moi je sais que peut-être je vais m' emparer de son âme parce qu' elle va mourir dans un an