fnatpe02

Corpus:
CORALROM (O)
Filename:
fnatpe02
Contact:
Cresti, Moneglia
Abstract:
visite de musée ; description de tableaux
Recording date:
00/12/1999
Recording duration:
00:15:38
Signal type:
audio
Sound quality:
environnement peu bruité
Anonymization status (recording):
script Daniel Hirst
Annotation tiers:
Annotation automatique
Identifier:
PAT, DOM, PER
Age:
21-60, inconnu, inconnu
Gender:
F, F, M
Profession:
guide de musée, inconnu, inconnu
Level of education:
études supérieures, inconnu, inconnu
Birthplace:
Algérie, Alger, inconnu, inconnu
Annotation status:
automatique
Type:
présentation publique
Sector:
professionnel
Modality:
oral
Number of speakers:
2+
Channel:
en_public
Sample address:
/annis-sample/coralrom/fnatpe02.html
Text:
alors d' abord je suis heureuse de vous accueillir merci vous êtes au musée des Beaux-Arts il faut pas oublier que ce musée a été une villa elle est construite en mille huit cent soixante-dix-huit pour une princesse russe qui l' a fait construire achète le terrain des Baumettes à cette époque-là la colonie russe était très importante Nice attirait par la douceur de son climat toute la Côte d' Azur d' ailleurs attirait hein mais et beaucoup de Russes beaucoup d' Anglais venaient certains vivaient en hôtel d' autres ont eu les moyens de se faire construire des villas et ici j' aime bien parler parce qu' on a une très belle lumière grâce à cette verrière donc ici tout est monumental la hauteur des plafonds la f-~ la taille des pièces et la lumière est très belle ici c' est pour ça qu' on en a fait d' ailleurs vous voyez un petit comptoir de ventes avec tous les livres que l' on a à la disposition donc ça quand elle f vend la maison cette p-~ euh la princesse russe elle la vend à un très riche Américain et dans les journaux de l' époque c' est-à-dire vers mille huit cent quatre-vingt-huit quatre-vingt-dix on parle beaucoup de la villa Thomson elle est plus connue sous le nom de villa Thomson que de villa qui était le nom de cette princesse russe monsieur Thomson reçoit beaucoup des grandes fêtes des grands bals enfin c' est un lieu mondain il va mourir dans cette maison en quatre-vingt-dix-huit et après elle va avoir un j' allais dire plusieurs propriétaires qui vont un peu la négliger et la ville de Nice va~ avoir l' occasion de l' acheter en mille neuf cent vingt-cinq on ouvre le premier grand musée des Beaux-Arts qu' on va très vite appeler le musée Chéret les anciens Niçois ils connaîtront toujours ils diront toujours le musée Chéret alors que vous verrez moi j' essaie de dire toujours musée des Beaux-Arts d' ailleurs c' est marqué musée Chéret c' est marqué musée Chéret parce qu' en fin de compte on a une collection d' oeuvres de Chéret alors quelles sont nos grandes collections on a une collection Chéret Chéret meurt à Nice en mille neuf cent trente-deux la ville de Nice hérite de tout on a une collection de Carpeaux vous avez encore un Carpeaux ici Carpeaux était malade il est venu se soigner sur la Côte d' Azur par testament il va léguer beaucoup on a une grande collection de Dufy puisque madame Dufy va nous léguer donc toute sa collection personnelle oui vous voulez suivre la visite commentée non non ah ça vous dirait ah ben alors voilà restez avec nous je venais juste de commencer donc j' ai pas j' ai pas beaucoup j' ai pas beaucoup j' ai juste fait un tout petit euh j' allais dire un tout petit rappel de l' histoire de la maison construite pour une princesse russe puis habitée par un très riche Américain devenue musée des Beaux-Arts en mille neuf cent vingt-cinq et achetée par la ville à ce moment-là on en était donc à aux différentes collections principales collection Chéret qui lui donne son nom collection Dufy collection Carpeaux et depuis ces deux dernières années on a eu la chance d' avoir deux dames qui nous ont donné s leur s collection d' abord madame euh A~ d' Acquaviva et qui va nous donner des peintures flamandes du dix-septième siècle et en pour les journées du patrimoine en septembre quatre-vingt-dix-neuf madame Messiah madame Ethel Messiah nous a donné des oeuvres on a des petits Signac adorables quatre beaux petits Signac euh un Manguin Misk-~ euh Moïse Kisling enfin des peintres célèbres un peintre de Saint-Tropez peintre de la couleur des années vingt des années trente alors ça fait qu' on a eu deux legs très importants il y a récemment alors je vais vous entraîner on va faire un parcours un peu chronologique mis à part le Moyen-Age je ne ferai pas la visite commentée de la peinture de la galerie donc ça vous devrez le regarder seuls on va commencer par le legs de madame Avidgor d' Acquaviva tout à coup il y avait son nom qui m' échappait je voudrais que vous remarquiez le plafond dans cette villa à l' origine il y avait des plafonds peints et il y avait même dans la galerie des grandes peintures murales c' était la grande mode à cette époque-là on venait de découvrir Pompéi donc on avait fait des fouilles et c' était la mode des peintures murales à style mythologique et vous avez ici une Vénus entourée par des petits Cupidon dans un plafond qu' on appelle ça s' appelle des plafonds à ciel ouvert ça donne l' illusion d' ouvrir sur le ciel voilà alors je vous présente le legs ancien voilà en quatre-vingt-dix-huit nous avons eu la chance d' avoir le legs de cette dame madame Aline Avidgor d' Acquaviva alors cette dame elle est d' origine niçoise mais elle vivait plus à Paris quand elle nous a fait ce elle n~ ne vivait plus à Nice elle vivait à Paris quand elle nous a fait ce legs et parmi les vingt toiles les vingt les vingt peintures flamandes qu' elle nous donne du dix-septième siècle vous aviez ces deux oeuvres majeures qui sont deux Bruegel Bruegel dit de Velours c' est le fils de Bruegel Ancien c' est un peintre qui est connu beaucoup dans les histoires de l' art pour ses natures mortes et ses bouquets et là il nous laisse deux magnifiques peintures sur chêne peintures sur bois représentant deux thèmes liés à la nature la terre et l' eau et vous avez la m euh le la richesse des détails la richesse de et et les fouillis un peu de tous ces détails alors vous avez ces magnifiques fleurs ici sur les côtés les fruits les fruits de la terre plein de petits animaux des petits singes qui sont très cocasses les petits lapins qui s' enfuient ici deux petits lapins qui s' enfuient enfin il y a une très grande richesse de de détails de d' éléments de la nature et ce qui est très beau aussi dans ces deux Bruegel enfin dans ce Bruegel-là particulièrement c' est la composition vous avez ici une trouée et là une autre trouée et ces deux trouées elles vous donnent la profondeur au tableau par ces deux trouées lumineuses le ciel la ligne d' horizon une petite scène des paysans ici le ciel l' horizon un château va vous donner de la profondeur à cette à à ce paysage cette et en même temps il mélange paysage et mythologie parce que vous avez la déesse de la nature la déesse de la terre Erès avec regardez ce qu' elle porte la corne d' abondance la corne d' abondance avec des fleurs avec des fruits voilà et c' est peint comme une enluminure par la finesse des détails donc finesse des détails euh finesse des petits personnages à thème mythologique par exemple là vous avez un personnage comme un un centaure ou un satyre avec des petites des petites cornes donc mélange du paysage et de la mythologie alors ça c' est pour la terre maintenant on passe à l' autre pendant l' eau encore une déesse Amphitrite la déesse de l' eau au loin Neptune les chevaux marins les tritons les sirènes une composition avec une ligne en diagonale de ce côté-là une lumière moins claire regardez c' est pas du tout le même bleu vous voyez quelque chose de plus bleu-gris de plus atténué dans la tonalité du bleu hum la ligne d' horizon l' eau le ciel et de ce côté-là sur la terre tous les éléments tous les poissons tous les canards toutes les tortues euh les coquillages tout est sorti de l' eau extrait hein extrait de l' eau et vous avez une très grande richesse alors là aujourd' hui vous avez un beau soleil parce que celui-là il est moins lumineux que l' autre et donc vous avez la chance l' autre fois je v-~ je vais vous dire quelque chose je les vois depuis qu-~ depuis juin quatre-vingt-dix-huit ça fait quand même déjà chaque fois que je descends je découvre quelque chose de nouveau par exemple cette petite loutre avec un poisson dans la gueule ben je l' avais pas vue et je l' ai vue que depuis à peine quelques semaines c' est un animal je pense que c' est une loutre hein avec un un poisson dans la gueule donc chaque fois vous voyez parce qu' elle est elle est grise bon par contre il y a des éléments colorés comme ces poissons rouges comme ces comme ce poisson lune bien sûr le poisson volant il y a des éléments qu' on voit tout de suite puis il y a des éléments au contraire qui sont plus euh cachés plus difficilement détectables voilà hein et en fin de compte alors moi les je fais beaucoup de visites commentées avec des enfants par exemple ils me disent toujours c' est deux fois la même dame hum hum alors c' est vrai que le les deux déesses quand vous regardez Amphitrite le nu le drapé elles ont des points communs sauf qu' ici par exemple c' est du corail qu' elle va porter dans sa corne d' abondance alors que là-bas ça sera des fruits et je termine par ça vous avez remarqué que il y a deux noms de peintres Bruegel et Van Dalen ça s' appelle une peinture à quatre mains hum c' était à la mode à cette époque-là deux peintres vont fonctionner sur la même toile enfin sur le même euh la même oeuvre alors on dit que je dis bien on dit que parce qu' on n' en est pas vraiment sûr que Bruegel aurait fait tout l' élément végétaux nature feuillage s tout ça et que Van dalen aurait fait les petits personnages hum hum ils sont là et on appelle en peinture ça des glacis alors qu' est-ce que c' est qu' un glacis un glacis c' est quand on mélange la peinture l' huile la peinture à l' huile est déjà mélangée avec un vernis vous savez le vernis il va être mis à l' extérieur l' oeuvre finie mais des fois on peut mélanger ce vernis dans la peinture même et ça donne des effets de brillance or regardez bien le corps regardez bien le corps du bambin ici regardez bien le corps ça donne du relief alors ça va être fait les glacis pour des choses qu' on a envie de voir visages mains vont être souvent faites en glacis donc ça c' est quelque chose qui est important il peut y avoir des parties des parties plus claires qui peuvent être faites donc s il nt rajoute quelques gouttes de vernis dans son mélange et ça donne on ça accentue le modelé le modelé des des éléments voilà si vous avez des questions ne me laissez pas parler toute seule pendant une heure donc essayez d' intervenir de faire vos remarques le panneau là apparemment il a beaucoup travaillé par rapport à celui-là est-ce qu' il est oui celui-là il a souffert eh ben il a été gardé il s pourtant ils ils viennent de la même collection la co~ la m-~ collection de madame Avidgor alors elle-même elle avait hérité des tableaux de son père et de son grand-père parce que on sait que c' est des collectionneurs depuis au moins trois quatre générations hein c' est elle qui nous l' a dit parce que mon conservateur qui a eu ce legs était ami avec elle avant donc elle meurt en quatre-vingt-quatorze on en hérite en quatre-vingt-dix-huit voulez mieux mais on l' a elle elle mon conservateur le la connaissait donc c' est elle-même qui nous avait dit que c' était déjà dans la collection de son père celui-là ce panneau de bois a dû être gardé dans une pièce plus humide et il s' est déformé par contre beaucoup de gens nous disent nous sommes gênés me me disent nous sommes gênés par la vitre alors je dis nous avons été obligés de les vitrer parce qu' elles sont très fragiles si on ne le vitre pas celui-là le fait qu' il soit vitré il va encore se déformer a plus le fait d' être vitré et d' être euh ca-~ en-~ encadré va le va le maintenir un peu comme dans une gaine là il est un peu comme dans une gaine ça le maintient hein et c' est vrai que celui-là énormément souffert ça se voit bien comme ça tenez hein ça se voit bien il et celui là il est pas craquelé ni rien alors on pourrait a~ s' attendre à ce que et oui il a résisté là on l' a traité quand euh on a eu le legs il a été traité comme là aussi il a été nettoyé c' est pour ça que vous voyez le rouge le blanc le rose est lumineux c' est parce que justement il a été traité mais traité on peut pas parler de restauration mais d' un nettoyage un nettoyage déjà assez assez important mais un un bon nettoyage voilà alors parlons des tableaux de madame Avidgor je vais pas vous tous vous les commenter ça c' est les deux pièces maîtresses de de ce legs elle nous a donné ça ça ça ça et le grand Bloemaert donc j je veux dire ah oui c' est quand même un legs de de la peinture flamande du dix-septième siècle or c' était notre point faible jusqu' à maintenant nous avions de la peinture italienne nous avions de la peinture française du dix-septième mais nous n' avions pas de peinture flamande ou on avait deux toiles alors voilà la deuxième oeuvre maîtresse de la collection de madame Avidgor c' est ce très beau tableau de Bloemaert alors Bloemaert il est très connu et c' est un peintre flamand mais qui a aussi travaillé en Italie parce qu' à cette époque-là nous aujourd' hui les peintres on les classe peintres italiens cla~ peintres français mais à cette époque-là ils étaient des grands Européens ils voyageaient beaucoup j' allais pas dire qu' ils voyageaient plus que nous mais ils voyageaient au moins autant que nous hein et donc ce peintre-là eh ben il a beaucoup regardé la peinture italienne et beaucoup été influencé par la peinture italienne et par le grand Caravaggio regardez regardez le regardez l' homme regardez l' homme le béret comment il le porte la plume regardez la manière du la le dos le dos de l' homme ça c' est tout à fait d' inspiration italienne du dix-septième siècle et par contre si vous regardez la femme alors après lui s' appelle Médor oui et elle Angélique c' est une grande scène d' amour ils écrivent leur leur nom sur le tronc d' arbre donc et la lumière est extrêmement flamande ici cette tonalité de ciel cette lumière un peu blafarde c' est une lumière flamande par contre elle elle est peinte comme euh euh les les peintres de la Renaissance française de Fontainebleau ce qu' on appelle les la peinture maniériste hein des des peintres de Fontainebleau les peintres français ou italiens que François Ier a fait venir pour pour décorer les les grands châteaux de de la Loire eh ben elle le nacré de la peau regardez regardez les perles qu' elle porte et regardez sa poitrine c' est tout à fait le nacré des portraits de cette peinture de de Fontainebleau de la fin du seizième siècle fin seizième début dix-septième voyez donc on voit un peintre énormément influencé par différentes sources et on peut dire aussi que c' est une peinture baroque regardez le très beau drapé baroque qui va ceinturer la hum les hanches de Médor ou la très belle jupe plissée d' Angélique ça c' est typiquement baroque quand on parle d' une peinture baroque c' est que souvent il y a le baroque c' est très expressif le baroque c' est très mouvant donc le fait d' un plissé le fait d' un drapé c' est euh de par son essence de par sa ligne de par le le rapport des couleurs regardez ce jaune flamboyant ce rouge éclatant ça c' est typiquement baroque là aussi c' est baroque mais pour d' autres raisons vous verrez hein donc on est tout à fait et le baroque il est allé partout il est parti d' Italie il est passé par la France mais il est allé un peu partout voilà